Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

12 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

30 September 2006

Climat social tendu au Chili


Olivier Bertrand-Fontaine
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

December
2013
Élection de Michelle Bachelet à la présidence du Chili

October
2010
Sauvetage de 33 mineurs au Chili

January
2010
Élection de Sebastian Pinera à la présidence du Chili

January
2006
Élection de Michelle Bachelet à la présidence du Chili

June
1991
Tenue du Sommet de l'Organisation des États américains à Santiago

October
1988
Référendum défavorable au président chilien Augusto Pinochet

August
1980
Signature du traité de Montevideo entre les pays de l'Alalc

September
1976
Assassinat de l'ex-ministre chilien Orlando Letelier

November
1975
Déclenchement de l'opération Condor

September
1974
Assassinat du général chilien Carlos Prats

September
1973
Renversement du gouvernement de Salvador Allende au Chili

November
1970
Accession de Salvador Allende à la présidence du Chili

October
1970
Assassinat du général chilien René Schneider

May
1969
Création du Pacte andin

October
1965
Création du Mouvement de la gauche révolutionnaire (MIR) au Chili

February
1960
Signature du traité de Montevideo créant l'Association de libre-échange de l'Amérique latine

December
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

December
1959
Signature d'un traité international protégeant l'Antarctique

March
1948
Création de l'Organisation des États américains

Michelle Bachelete, à la tête du gouvernement chilien depuis près de six mois, en a plein les bras. En effet, l'administration Bachelet doit actuellement gouverner le pays dans un climat de chaos social (1). Plusieurs groupes revendiquent d'importantes réformes au sein de l'appareil public et, pour obtenir gain de cause, ils paralysent la nation chilienne par le biais de multiples manifestations (2). Globalement, le mouvement comprend 140 000 enseignants, 40 000 employés publics et 800 000 étudiants (3).

Le 26 septembre, les syndicats de la fonction publique représentants les enseignants, les fonctionnaires et les employés de la santé ont pris le contrôle des rues à Santiago, Valparaiso et dans plusieurs autres villes importantes (4). Ces employés de l'État sont appuyés par plusieurs milliers d'étudiants revendiquant eux-mêmes, depuis début de juin, l'amélioration de leurs conditions (5).

Pour ajouter à cette situation tendue, plusieurs manifestations violentes ont eu lieu lors 33e anniversaire du putsch commis par le général Augusto Pinochet (6). Toutefois, selon le vice-ministre de l'Intérieur, Felipe Harboe, ces protestions n'avaient pas de motifs politiques (7).

Revendications

Les étudiants manifestent afin de remettre sur pied la gratuité des transports publics en vigueur auparavant. De plus, ils veulent l'abolition de la loi actuelle sur l'éducation (LOCE), promulguée sous la dictature Pinochet, qui a pour effet principal de favoriser le financement des écoles privées au détriment du système public (8). Pour leur part, les syndiquées de la fonction publique réclament des augmentations salariales (9). D'un point de vue général, toutes ces revendications reposent sur la bonne santé économique du Chili. Les retombées de la croissance chilienne et de la flambée des prix du cuivre devraient, selon les grévistes, être mises au service du développement social du pays (10).

À cet égard, l'État chilien se démarque de ses voisins latins depuis deux bonnes années. La croissance économique frôle les 6% pendant que l'industrie minière du cuivre, un des principaux employeurs du pays, enregistre des profits jamais atteints auparavant (11). Bizarrement, le Chili fait face à de graves problèmes d'inégalité sociale et le chômage y est très élevé. Ce pays est pourtant considéré comme un leader économique dans la région latine, il vient tout juste de signer un accord de libre-échange avec le Japon.

Position gouvernementale

À ce jour, le gouvernement de coalition de Bachelete tient le coup. La présidente s'est d'ailleurs exprimée favorablement quant à la pleine légitimité des revendications étudiantes (12). Le processus de négociation continue d'avancer, les négociateurs syndicaux et gouvernementaux se rencontrant régulièrement dans les différentes institutions gouvernementales concernées (13).

Plusieurs manifestants déplorent l'agressivité des forces policières chiliennes dans ce conflit. Les forces de l'ordre ont utilisé avec véhémence les gaz lacrymogènes et les jets d'eau pour disperser les foules majoritairement pacifiques (14). Face à cette polémique, les autorités gouvernementales ont entamé des enquêtes internes pour déterminer si les forces policières avaient agi de manière abusive.

Somme toute, reste à voir si le gouvernement de Mme Bachelet saura répondre de manière adéquate aux revendications populaires. Pour bien des observateurs, cette étape est un test pour la première femme élue au poste présidentiel chilien. Il faut aussi ne pas oublier que les manifestants constituent en grande partie la clientèle électorale socialiste de Mme Bachelet. Reste à voir de quelle manière la présidente chilienne répondra à la grogne de ses partisans.




Références:

(1) BALLIVY, Violaine, « Chili : la pilule de la discorde », La Presse, mercredi 20 septembre 2006, p. A26.

(2) AFP, « Tensions au Chili », Le Devoir, mercredi 27 septembre 2006, p. a7.

(3) JOONED, Khan, « La grogne sociale s'amplifie au Chili », mercredi 27 septembre 2006, p. A26.

(4) Loc. cit..

(5) WIKINEWS, « Des manifestations monstres au Chili », [En ligne], http://frwikinews.org/wiki/Des_manifestations_mons... , consulté le 27 septembre 2006.

(6) AFP, « Violences au Chili à l'occasion du 33ième anniversaire du coup d'État de Pinochet », La Presse Canadienne, mardi le 12 septembre 2006.

(7) AGENCE Presse Associative, « Nouveaux incidents lors de manifestations lycéennes au Chili », [En ligne], http://apa.online.free.fr/breve.php3?id_breve=2246 , consulté le 27 septembre 2006.

(8) JOONED, Khan, « La grogne sociale s'amplifie au Chili », op. cit.

(9) AFP, « Tensions au Chili », op. cit.

(10) JOONED, Khan, « La grogne social s'amplifie au Chili », op. cit.

(11) MARTIN, Claire, «Le Chili à l'heure du cuivre», Libération, nº 7886, lundi 21 août 2006, p.14.

(12) AGENCE Presse Associative, « Nouveaux incidents lors de manifestations lycéennes au Chili », op. cit.

(13) AFP, « Tensions au Chili », op. cit.

(14) AGENCE Presse Associative, « Nouveaux incidents lors de manifestations lycéennes au Chili », op. cit.

Dernière modification: 2007-05-02 07:13:22

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016