16 décembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

6 mars 2018

Namibie : une situation économique difficile


William Huynh-Jan
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mars
1990
Proclamation d'indépendance de la Namibie

La Namibie est un pays stable politiquement et économiquement depuis qu'elle a obtenu son indépendance de l'Afrique du Sud en 1990 [1]. Elle devient alors un État unitaire et possède un régime politique parlementaire. Le gouvernement doit donc avoir l'appui du Parlement pour avoir une légitimité politique [2]. En 2014, Hage Geingob ainsi que l'Organisation du peuple du Sud-Ouest africain (SWAPO) remportent les élections législatives. Il entamera alors un mandat d'une durée de cinq ans avec son parti.

Malgré la richesse de ses terres, la Namibie demeure incapable de se débarrasser des problèmes économiques et sociaux auxquels elle fait face depuis son indépendance. La répartition inégale des richesses entre la minorité blanche et la majorité noire vient influencer en grande partie cette incapacité à afficher un bilan économique positif [3].

Une année économique difficile

Au cours des années 2011 à 2015, la Namibie connaissait une croissance annuelle moyenne de 5,6 % [4]. Cependant, le pays a connu une baisse de production importante en 2016, puisqu'il était affecté par une sécheresse et la baisse des matières premières. La croissance économique du pays chute jusqu'à 1 % [5]. Le ralentissement de la production des matières premières a particulièrement affecté les secteurs de l'industrie minière, de la construction et des diamants.

Le secteur minier est crucial pour la Namibie, il représente environ « 10 % du PIB namibien [6] » et consiste en la moitié des recettes d'exportation. La Namibie est un important producteur de diamants, ainsi que le troisième producteur mondial d'uranium [7].

Pour répondre à cette baisse de production, le gouvernement a été obligé d'adopter des mesures d'austérité dans le cadre de ses budgets de 2016 et 2017 [8]. L'objectif est de réduire les dépenses publiques afin de ralentir la dette publique du pays qui s'élève à 4,8 milliards d'euros en 2017 [9]. Des mesures drastiques ont été prises par le gouvernement, telles que l'obligation pour des milliers de soldats de prendre congé afin de réduire les différents coûts reliés au maintien de l'armée namibienne [10].

Une illusion de richesse

La Namibie est un des pays africains les plus riches. Le produit intérieur brut (PIB) par habitant du pays a été calculé à 6 021 $US (en 2016) [11]. Toutefois, cette statistique ne démontre pas la réalité sociale de la Namibie. En effet, la richesse est concentrée entre les mains d'une minorité très faible d'origine européenne et blanche. Cette même minorité ne représente que 6 % de la population totale, mais contrôle la majorité du PIB [12].

La Namibie a un taux de chômage de 25,59 % en 2016 [13]. Il est important de mentionner que le pays possède seulement une population de 2,5 millions et que ce sont principalement les jeunes adultes qui souffrent du chômage. De plus, le pourcentage d'habitants vivant en dessous du seuil international de pauvreté est similaire au taux de chômage.

L'année 2017 enregistre des activités économiques nettement plus négatives que l'année 2016. Selon l'Agence nationale des statistiques namibienne (NSA), l'ensemble des activités industrielles du pays présente une baisse de 1,7 % du PIB. Il s'agit d'un taux supérieur de 1,3 % comparativement à l'année précédente [14]. Cette mauvaise performance s'explique par l'incapacité des secteurs de la construction, du commerce, et de la pêche à générer des revenus supplémentaires à la suite des années antérieures.

Un cercle vicieux

Pour les plus défavorisés, l'option la plus facile passe souvent par la criminalité. La pauvreté extrême en Namibie engendre alors ce cercle vicieux que connaissent plusieurs pays pauvres et en développement. La combinaison de la pauvreté et de la criminalité représente un défi pour tous les pays en situation de pauvreté.

Dans le cas de la Namibie, la criminalité affecte surtout le secteur du tourisme. Selon le département d'État des États-Unis, la police locale ne possède pas l'entrainement, le financement et les ressources nécessaires pour prévenir et combattre la criminalité. De plus, les États-Unis affirment que les crimes reliés aux drogues ne sont pas particulièrement présents, puisque le pays n'est pas un producteur de drogues [15].

Selon l'agence Global Peace Index, le niveau de la criminalité violente de la Namibie se situerait à 3 (5 étant le plus violent). Pour se situer, le pays voisin de la Namibie, l'Afrique du Sud, possède un niveau de criminalité violente de 5 [16]. La Namibie se débrouille plutôt bien en comparaison à son voisin dans le domaine de la criminalité, puisqu'elle se classe parmi les pays africains les moins violents avec le Botswana, Maurice, le Cap-Vert et les Seychelles [17].

Malgré ce diagnostic encourageant sur la criminalité de la Namibie, la situation économique ne semble pas propice afin de faire avancer des mesures pour réduire la pauvreté, les inégalités, la criminalité et le taux de chômage. Plusieurs se demandent alors comment le gouvernement de Geingob prévoit s'attaquer à ces problèmes avant les élections en 2019.




Références:

[1] CADOUX, Charles, « Namibie », Encyclopaedia Universalis, https://www.universalis.fr/encyclopedie/namibie/ (page consultée 12 mars 2018)

[2] PERSPECTIVE MONDE, « Namibie », http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/pays/NAM/fr.html (page consulté 12 mars 2018)

[3] Loc. cit.

[4] ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES, « Namibie : le contexte économique », novembre 2017, http://www.expert-comptable-international.info/fr/... (page consultée 12 mars 2018)

[5] Loc. cit.

[6] TRÉSOR DIRECTION GÉNÉRALE, « Namibie », Ministère de l'économie et des finances, 8 septembre 2017, https://www.tresor.economie.gouv.fr/Ressources/Pays/namibie (page consultée 12 mars 2018)

[7] JAMASMIE, Cecilia, «Namibia's new uranium mine to triple country's output by 2017», Mining.com, Septembre 2016, http://www.mining.com/namibias-new-uranium-mine-tr... (page consultée 12 mars 2018)

[8] APA NEWS, « Les mesures d'austérité ont sauvé l'économie namibienne », Agence de Presse africaine, 12 juillet 2017,http://apanews.net/fr/pays/namibie/news/les-m... (page consultée 12 mars 2018)

[9] NDINGA NGOMA, John, « Namibie-crise économique : le mode d'emploi proposé par le président Geingob », Africanews, 31 janvier 2017, http://fr.africanews.com/2018/01/31/namibie-crise-... (page consultée le 12 mars)

[10] Loc. cit.

[11] BANQUE MONDIALE, « PIB par habitant, Namibie», Perspective Monde, 2016, http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BM... (page consultée 12 mars 2018)

[12] KISTING, Denver, « Namibia's Wealth Redistribution Plan May Benefit Elite Minority », Bloomberg, 28 août 2017,https://www.bloomberg.com/news/articles/2017-... (page consultée 12 mars 2018)

[13] BANQUE MONDIALE, « Chômage ,% de la main d'œuvre totale, Namibie », Perspective Monde, 2016, http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BM... (page consultée 12 mars 2018)

[14] ATCHA, Emmanuel, « Namibie : les signes d'une contraction de l'économie pour cette année se précisent », La Tribune Afrique, 22 septembre 2017, https://afrique.latribune.fr/economie/conjoncture/... (page consultée le 17 mars 2018)

[15] OSAC, «Namibia 2015 Crime and Safety Report », United States Department Of State, 21 mars 2016,https://www.osac.gov/pages/ContentReportDetai... (page consultée 12 mars)

[16] GLOBAL PEACE INDEX, «Niveau de la criminalité violente, Namibie et Afrique du Sud », Perspective Monde, 2012, http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BM... (page consultée 12 mars 2018)

[17] BUSINESSTECH, « The safest and most dangerous countries in Africa», 4 octobre 2016, https://businesstech.co.za/news/general/138943/the... (page consultée 12 mars 2018)

Dernière modification: 2018-03-24 10:14:32

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

La Première dame de la Namibie honorée pour sa lutte contre le sida
>janvier 2019


L'ombre de la Chine plane sur la Namibie
>septembre 2018


Namibie : une situation économique difficile
>mars 2018


L'entrepreneuriat namibien : un exemple pour l'Afrique
>janvier 2017


Le génocide namibien : une lutte contre l'oubli
>mars 2015


Namibie: «J'y suis, mais je n'y reste pas»
>février 2015


La Namibie : pays de la Swapo et des inégalités persistantes
>mars 2010


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019