Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

19 octobre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

1 March 2018

Décès de John Anderson : portrait d'un indépendant


Jean-Philippe Lapierre
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

July
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

June
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

December
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

September
2017
Ouragans sur les Caraïbes

August
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

January
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

January
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

November
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

September
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

June
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

March
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

January
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

October
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

December
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

November
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

September
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

November
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

October
2012
Déferlement de l'ouragan Sandy sur les Caraïbes et les États-Unis

September
2011
Début du mouvement « Occupons Wall Street » à New York

Une figure politique américaine, John Anderson, décède le 3 décembre 2017. Natif de l'Illinois et vétéran de la Seconde Guerre mondiale, il est connu notamment pour ses dix mandats au Congrès des États-Unis, mais surtout pour sa candidature à l'élection présidentielle de 1980. Bien que républicain, Anderson s'est forgé une réputation de libre-penseur, insoumis aux impératifs de parti et critique d'un système bipartisan brisé (1).

L'homme aux dix mandats

Après avoir servi en France et en Allemagne entre 1943 et 1945, Anderson termine ses études et est admis au barreau en 1946. Sa carrière politique débute véritablement en 1960, alors qu'il est élu représentant républicain au 87e Congrès des États-Unis (2). Il remporte l'élection de 1960 contre le démocrate Edwin Nelson avec plus de 60 % des suffrages (3).

Anderson reste en poste de 1961 à 1981, soit du 87e Congrès jusqu'au 96e. Durant sa longue carrière, des changements s'opèrent sur le plan politique et idéologique. D'abord républicain orthodoxe, il s'oppose aux politiques du président démocrate Lyndon B. Johnson (4).

Vers la fin des années 1960, Anderson se rallie graduellement au mouvement pour les droits civiques. Ému par les conditions de vie et les injustices vécues par les Afro-Américains, il donne en 1968 un discours en faveur du « Fair housing Act ». Cette loi faisant partie du « Civil Rights Act » interdit toute discrimination raciale en matière d'habitation. Anderson se trouve alors en porte-à-faux avec les républicains (5).

En rupture avec son parti et ne trouvant pas son compte chez les démocrates, Anderson est candidat indépendant à l'élection présidentielle de 1980. Abandonnant son siège de représentant, il s'oppose au candidat républicain Ronald Reagan et au président sortant Jimmy Carter.

Anderson prône un meilleur contrôle des armes à feu ainsi que l'application d'une taxe sur l'essence afin d'en réduire la consommation. Ce sont deux politiques impopulaires chez les républicains (6). Lors du premier débat télévisé, Anderson n'épargne pas les démocrates et critique abondamment les politiques économiques du président Carter, absent du premier débat. Il s'oppose aux coupures de taxes proposées par Carter, qu'il juge électoralistes et injustifiées étant donné le risque de déficit budgétaire de l'État. Selon lui, les politiques de Carter sont irresponsables et inflationnistes. Anderson propose de couper 11,3 milliards $ du budget fédéral (7).

Préoccupé par la crise énergétique, Anderson propose une taxe de 0,50 $ sur le gallon d'essence. Il justifie cette proposition par la dépendance des États-Unis vis-à-vis des pays producteurs de pétrole, notamment ceux du golfe Persique. Selon lui, les Américains doivent réduire leur consommation de pétrole, puisque cette ressource est de toute façon appelée à s'épuiser (8). Les sondages menés après le premier débat donnent Reagan gagnant. Ainsi, après avoir culminé à 25 % en juin (9), les intentions de vote pour Anderson diminuent. Il ne sera pas invité au deuxième débat (10).

Ni républicain ni démocrate

Anderson n'arrive pas à convaincre les électeurs de sortir du bipartisme et de l'élire à la présidence. Il ne cumule que 6,6 % des votes à l'échelle nationale et n'obtient aucun vote au collège électoral (11).

Toutefois, il obtient de meilleurs résultats dans certains États, notamment du nord-est comme le Massachusetts, le Vermont, le Rhode Island et le New Hampshire où il obtient entre 12 % et 15 % des suffrages (12).

Apprécié par les étudiants et ralliant une partie des démocrates, Anderson soutire des votes à Carter. Malgré un ton plus académique, Anderson a su, selon plusieurs, bien utiliser cet atout. Articulé et posé, Anderson a tout de même obtenu un résultat impressionnant. Surtout en considérant que contrairement à ses adversaires, il ne bénéficiait pas du soutien technique et financier d'un parti. Battu, il retourne à la pratique du droit et enseigne dans diverses universités avant de s'éteindre à l'âge de 95 ans (13).




Références:

1. Associated Press, « John Anderson, 10-term congressman who ran for president, dies at 95 », The Guardian, 4 décembre 2017, [en ligne], https://www.theguardian.com/us-news/2017/dec/04/jo... (Consulté le 1er mars 2018)

2. Office of the Historian, « ANDERSON, John Bayard », United States House of representatives, [en ligne], http://history.house.gov/People/Listing/A/ANDERSON... (Consultée le 1er mars 2018)

3. Guthrie, Benjamin J., et Ralph R. Robert, « STATISTICS OF THE PRESIDENTIAL AND CONGRESSIONAL ELECTION OF NOVEMBER 8, 1960 », U.S government printing office, 1961, [PDF], http://history.house.gov/Congressional-Overview/Pr... (Consultée le 1er mars 2018)

4. Kenderdine, Anne, « Illinois Republican John Anderson, third-party candidate for president in 1980, dies at 95 », Chicago Tribune, 4 décembre 2017, [en ligne], http://www.chicagotribune.com/news/obituaries/ct-j... (consultée le 1er mars 2018)

5. Loc. Cit.

6. Clymer, Adam, « John Anderson, Who Ran Against Reagan and Carter in 1980, Is Dead at 95 », The New York Times, 4 décembre 2017, [en ligne], https://www.nytimes.com/2017/12/04/us/politics/joh... ( Consulté le 1er mars 2018)

7. Commission on Presidential Debates, « September 21, 1980 Debate Transcript », 21 septembre 1980, [en ligne], http://www.debates.org/index.php?page=september-21... ( Consultée le 1er mars 2018)

8. Loc. Cit.

9. Clymer, Adam, Op. Cit.

10. CNN, «1980 Presidential Debates », [en ligne], http://www.cnn.com/ALLPOLITICS/1996/debates/histor... (Consultée le 1er mars 2018)

11. The American Presidency Prodject, « Election of 1980 », The University of California, [en ligne], http://www.presidency.ucsb.edu/showelection.php?year=1980, (Consultée le 1er mars 2018)

12. Loc. Cit.

13. Ritsch, Massie, « John B. Anderson, who made quixotic run for president the year Reagan won the White House, dies at 95 », Los Angeles Times, 4 décembre 2017, [en ligne], http://www.latimes.com/local/obituaries/la-me-john... (Consulté le 1er mars 2018)

Dernière modification: 2018-03-19 11:54:53

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016