21 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

28 février 2018

Fin des négociations pour une coalition : le nouveau gouvernement allemand enfin formé


Anne-Marie Ouellet
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

septembre
2017
Réélection en Allemagne d’un gouvernement dirigé par Angela Merkel

juillet
2017
Début du sommet du G20 à Hambourg, en Allemagne

décembre
2015
Fin d’une année record pour l’immigration en Allemagne

septembre
2015
Adoption d'un plan par l'Union européenne afin de répartir 120 000 demandeurs d'asile

mai
2014
Début des élections législatives au Parlement européen

septembre
2013
Réélection en Allemagne d'un gouvernement dirigé par Angela Merkel

septembre
2009
Réélection en Allemagne d'un gouvernement dirigé par Angela Merkel

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juillet
2007
Présentation de la journée Live Earth

juin
2007
Ouverture du Sommet du G8 à Heiligendamm, en Allemagne

septembre
2005
Élection en Allemagne d'un gouvernement dirigé par Angela Merkel

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

septembre
2002
Élection en Allemagne d'un gouvernement dirigé par Gerhard Schröder

juin
1999
Tenue d'élections au Parlement européen

janvier
1999
Passage à l'euro pour onze pays de l'Union européenne

septembre
1998
Élection en Allemagne d'un gouvernement dirigé par Gerhard Schröder

juin
1998
Création de la Banque centrale européenne

octobre
1994
Élection en Allemagne d'un gouvernement dirigé par Helmut Kohl

juin
1994
Tenue d'élections au Parlement européen

Après plus de quatre mois d'efforts et de négociations, le gouvernement allemand a finalement été formé le 7 février 2018. La chancelière allemande Angela Merkel convient à une entente de coalition entre son parti, l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU-CSU), et le Parti social-démocrate (SPD) (1). La réputation d'habile négociatrice de la chancelière a été mise à l'épreuve lors de ces derniers mois puisqu'elle n'arrivait pas à convaincre d'autres partis de se joindre au sien.

Des élections compliquées pour la chancelière

Les élections de septembre 2017 en Allemagne sont décevantes pour le parti d'Angela Merkel. En effet, même si la CDU est le parti qui obtient le plus de voix avec 33 %, sa performance déçoit ses supporters (2). L'Union chrétienne-démocrate met l'accent sur l'économie, le travail et la famille. Elle lutte aussi contre l'isolationnisme de l'Allemagne dans l'Europe. Ce parti de centre cherche aussi à intégrer et à soutenir du mieux possible les nouveaux immigrants en sol allemand (3).

La CDU n'a d'autre choix que de former une coalition avec un autre parti afin d'obtenir la majorité en chambre. Au tout début, la chef du gouvernement allemand souhaite unir son parti avec le Parti libéral-démocrate et Les Verts. Toutefois, aucune entente ne voit le jour, car les dissensions sont trop fortes entre ces partis. À la suite de cet échec, Angela Merkel concentre ses efforts sur un accord avec le SPD (4).

Ce parti, dirigé par Martin Schulz, obtient 20,5 % des suffrages lors des élections de 2017 (5). Le Parti social-démocrate centre son programme sur la justice sociale et sur la politique de l'Union européenne (6). Les discussions entre la CDU et ce parti de centre gauche commencent en janvier 2018, mais ne sont pas fructueuses au tout début. De fait, les intéressés ne sont pas en mesure d'en venir à une entente. Cela est dû au fait que ces deux partis veulent le plus de pouvoir possible au sein du gouvernement, ce qui mène à une impasse.

Après un mois de négociations, une entente est conclue le 7 février 2018. Ainsi, les 246 sièges gagnés par la CDU et les 153 du SPD constituent une majorité. Plusieurs concessions ministérielles sont faites par la CDU. En effet, le SPD tient des ministères clés comme ceux des Finances, des Affaires étrangères et du Travail (7).

Des réactions mitigées sur cette nouvelle coalition

Cette nouvelle coalition entre la CDU et le SPD ne ravit pas l'entièreté de la population allemande. Pour bon nombre d'Allemands, la GroKo, signifiant grande coalition, en est une par défaut. Cela est dû au fait que les allemands présumaient une coalition entre le Parti libéral-démocrate (FDP), de centre droit, et le CDU. Dans l'histoire de l'Allemagne, ces partis ont souvent gouverné ensemble puisqu'ils partagent des idées semblables (8). Toutefois, à la suite des dernières élections, Angela Merkel n'a pas été en mesure de convaincre le FDP de se joindre à la CDU. Selon un sondage du Der Spiegel, 57 % des Allemands disent avoir une opinion négative de la coalition (9).

Toutefois, la GroKo intéresse le gouvernement français qui se réjouit de cette entente. Par son orientation pro-européenne, cet accord permet le retour du tandem franco-allemand (10). En effet, le présumé nouveau ministre des Affaires étrangères allemand est Martin Schulz, l'ancien président du Parlement européen (11). Pour le président français, Emmanuel Macron, l'arrivée du SPD au gouvernement amène donc une nouvelle vague d'optimisme pour l'Europe.

Cet évènement chamboule le leadership d'Angela Merkel qui est reconnue comme une femme de tête. En effet, ce mandat à titre de chef de gouvernement pourrait bien être son dernier puisque les membres du SPD s'oppose à être dans l'ombre de la chancelière pendant un autre quatre ans (12).




Références:

(1) LE MONDE, « Ce qui a fait obstacle à la formation d'une coalition en Allemagne », 20 novembre 2017, http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/11/20/ce... (Consulté le 16 février 2018)

(2) OLTERMANN, Philippe, « Merkel's party loses key ministries in coalition deal », The Guardian, 7 février 2018, https://www.theguardian.com/world/2018/feb/07/germ... (Consulté le 17 février 2018)

(3) DEUTSCHLAND, « Les positions des différents partis », https://www.deutschland.de/fr/topic/politique/les-... (Consulté le 8 février 2018)

(4) OLTERMANN, Philippe, Op. Cit.

(5) Loc. Cit.

(6) DEUTSCHLAND, Op. Cit.

(7) OLTERMANN, Philippe, Op. Cit.

(8) FDP, « Énoncé de mission et programme de politique », https://www.fdp.de/content/leitbild-grundsatzprogramm (Consulté le 2 mars 2018)

(9) LE MONDE, « Allemagne : une coalition pour l'Europe », 9 février 2018, http://www.lemonde.fr/idees/article/2018/02/09/ber... (Consulté le 16 février 2018)

(10) Loc. Cit.

(11) Loc. Cit.

(12) THE LOCAL, « Merkel defies critics, vows to govern for full four-year term », 12 février 2018, https://www.thelocal.de/20180212/merkel-defies-cri... (Consulté le 2 mars 2018)

Dernière modification: 2018-03-05 12:47:25

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

L'Allemagne ouvre la porte au cannabis
>février 2019


Allemagne : puissance économique n'est pas synonyme de puissance militaire
>octobre 2018


L'Allemagne de Merkel : Wir Schaffen Das
>avril 2018


Grève historique en Allemagne
>mars 2018


Fin des négociations pour une coalition : le nouveau gouvernement allemand enfin formé
>février 2018


Nord Stream 2 : une véritable saga autour d'un projet de pipeline en Europe
>janvier 2018


Vers une étrange répétition de l'histoire ?
>janvier 2018


Le plan Merkel : gage de prospérité pour l'Afrique?
>décembre 2017


Le vieillissement démographique en Allemagne : une réalité alarmante
>novembre 2017


Le B.R.I.C.S parmi les grandes puissances du G20 à Hambourg
>octobre 2017


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019