23 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

30 septembre 2006

Les FARC-EP : acteurs d'une lutte sociale et politique violente


Noémie Giguère
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juin
2018
Élection d’Ivan Duque à la présidence de la Colombie

juin
2016
Accord de cessez-le-feu entre le gouvernement colombien et les FARC

juillet
2008
Libération de la femme politique colombienne Ingrid Betancourt

décembre
1993
Décès du criminel colombien Pablo Escobar


1981
Naissance du cartel de Medellin en Colombie

août
1980
Signature du traité de Montevideo entre les pays de l'Alalc

janvier
1971
Publication d'un essai de Gustavo Guttierez sur la théologie de la libération

avril
1970
Élection en Colombie entraînant la création du mouvement de guérilla M19

août
1968
Ouverture d'une conférence épiscopale à Medellin, en Colombie

mars
1967
Parution de l'encyclique Populorum Progressio

février
1966
Décès du prêtre colombien Camilo Torres

février
1960
Signature du traité de Montevideo créant l'Association de libre-échange de l'Amérique latine

décembre
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

mai
1958
Levée de l'état de siège après l'élection d'Alberto Lleras Camargo en Colombie

mai
1957
Renversement du président colombien Gustavo Rojas Pinilla

avril
1948
Émeutes du Bogotazo en Colombie

mars
1948
Création de l'Organisation des États américains

septembre
1947
Signature du Traité interaméricain d'assistance réciproque à Rio de Janeiro

Le 23 février 2002, les Forces armées révolutionnaires colombiennes- armée du peuple, (FARC-EP) ont enlevé Ingrid Betancourt, une ex-candidate aux présidentielles en Colombie. Depuis cette journée, la Franco-colombienne est toujours sous l'emprise de ses ravisseurs (1). En fait, les FARC-EP veulent utiliser Betancourt comme monnaie d'échange contre la libération de tous les prisonniers « guerreros » appartenant à leur organisation (2). Cette prise d'otage très médiatisée a rappelé au monde entier la présence de ce mouvement révolutionnaire en Colombie.

Les FARC-EP ont été créées en 1966 avec l'objectif de faire contrepoids au gouvernement colombien. En effet, les membres se définissent comme un groupe armé politique d'inspiration marxiste-léniniste. Ils sont composés de 12 à 18 000 membres qui contrôlent 30 à 40 % du territoire colombien, principalement dans les jungles situées dans le Sud-est du pays et dans les plaines près de la Cordillère des Andes (3).

Lutte contre la classe dominante

Les FARC-EP fêtaient en 2006 leur 40e année d'existence. Elles sont dirigées par Manuel Marulanda, aussi appelé Tirofio, bien qu'il n'ait pas fait d'apparition publique depuis deux ans, ce qui amène certains à penser qu'il serait mort. En pratique, le pouvoir serait exercé par le numéro deux de l'organisation, Raul Reyes.

Les buts de ce mouvement armé sont de représenter les pauvres qui sont opprimés par la classe riche colombienne, de vaincre l'influence américaine sur leur pays, de s'opposer à la puissance des multinationales ainsi qu'à la privatisation des biens naturels. À cet égard, il est important de savoir que 64 % de la population colombienne vit sous le seuil de la pauvreté, ce qui représente 27 millions de personnes (4). De plus, la richesse est répartie de manière très inégale : 3 % des Colombiens possèdent 70 % des terres cultivables (5). À cet égard, Jesùs Santrich, un membre des FARC-EP, a déclaré : « Nous croyons qu'il est nécessaire qu'il existe un moyen alternatif afin de dénoncer les voleurs, la corruption, la perversité de l'oligarchie, leurs crimes envers leur patrie, leur humanité; il est important de démasquer les ennemis du peuple afin que le peuple les identifient et qu'ils puissent mieux orienter leur lutte (6). »

Actions et violence

Les moyens que les FARC-EP utilisent afin de faire valoir leurs idées sont souvent violents. Par exemple, ils utilisent des voitures piégées, des enlèvements, des explosions de bombonnes de gaz, des meurtres ainsi que des actions militaires de type guérilla contre des institutions gouvernementales, des installations américaines établies dans le pays ou des militaires (7).

Les FARC-EP se financent elles-mêmes de diverses façons notamment par la prise d'otages (environ 1600 personnes), l'extorsion ainsi que la participation au marché de la drogue (8). L'organisation est très impliquée dans le commerce de la cocaïne, tant dans sa production que dans sa vente. De plus, elle contrôle des fermes et des zones d'exploitations de coca, ce qui augmente son emprise dans ce marché fort lucratif. On évalue les profits tirés de la vente de la drogue à 300 millions de dollars par année (9).

Finalement, les forces armées révolutionnaires colombiennes continueront leur lutte contre les riches, les multinationales, le gouvernement et toutes les autres institutions qui représentent le pouvoir. Quant à Ingrid Bétancourt et à tous leurs autres otages, il reste à voir s'ils seront libérés un jour ou s'ils continueront à être utilisés comme moyen de faire valoir l'idéologie des FARC-EP.




Références:

(1) « Sur les traces d'Ingrid », Educweb, http://www.educweb.org/Projets/Ingrid/indexIngrid.... Latinreporters, « Colombie - Bétancourt : la guérilla des FARC durcit ses exigences », 28 février 2005, http://www.latinreporters.com/colombiepol28022005.... Wikipedia, « Forces armées révolutionnaires colombiennes », http://fr.wikipedia.org/wiki/FARC

(4) FARC, « Colombia en cifras », 13 novembre 2003, http://www.farcep.org/?node=2,852,1

(5) James J., BRITAIN, « Les FARC-EP : une exception révolutionnaire aux temps de l'expansion impérialiste », 25 novembre 2005, http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_articl... Wikipedia, op.cit.

(7)FARC, « Entrevista con Jesùs Santrich », 6 mai 2006, http://www.farcep.org/?node=2,2025,1

(8) R.J., SACOUMAL, «Les FARC-EP sont-ils coca dépendantes? »,5 septembre 2006, Le grand soir.info, http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_articl... Wikipedia, op.cit

Dernière modification: 2007-05-02 07:13:22

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

À l'ombre d'Uribe : une main de fer dans un gant de velours
>mars 2019


Il y a 25 ans : la fin du règne d'Escobar en Colombie
>octobre 2018


Visite papale en Colombie : vers une réconciliation durable?
>janvier 2018


La Colombie hôte du Congrès de l'Internationale socialiste pour la paix et l'unité
>octobre 2017


Les FARC au coeur des élections en Colombie
>septembre 2014


Sommet de l'Alliance du Pacifique en Colombie : inclusif et prometteur de changement
>octobre 2013


Un climat peu favorable à la paix se poursuit en Colombie
>février 2013


Une grande victoire pour la Colombie : la mort de Mono Jojoy
>octobre 2010


Colombie : l'élection de Santos permet d'enterrer la hache de guerre avec Chavez
>septembre 2010


Les FARC sur une pente descendante
>avril 2009


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019