21 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

13 février 2018

Macron au Niger : assurer le support militaire français au Sahel


David Beaulieu
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

février
2010
Renversement du président Mamadou Tandja au Niger

novembre
1999
Élection de Mamadou Tandja à la présidence du Niger

janvier
1996
Renversement du président Mahamane Ousmane au Niger

mars
1993
Élection de Mahamane Ousmane à la présidence du Niger

novembre
1987
Décès du président nigérien Senyi Kountché

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

avril
1974
Renversement du président Hamani Diori au Niger


1974
Famine au Sahel

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

septembre
1961
Création de l'Union africaine et malgache

Le président français Emmanuel Macron s'est rendu au Niger le 22 et le 23 décembre 2017. L'objectif premier de ce voyage est militaire, alors que le président s'est déplacé à Niamey afin de rencontrer les troupes déployées pour l'opération Barkhane. Celle-ci vise la lutte aux groupes armés terroristes sur la bande sahélo-saharienne (1). L'appui aux forces africaines du G5, la lutte contre l'immigration et celle contre le terrorisme étaient les aspects militaires dont le président français voulait discuter.

Cette visite s'inscrit également dans la position favorable de la France au G5 Sahel, qui réunirait le Mali, le Burkina Faso, le Tchad, le Niger et la Mauritanie (2). En effet, la visite du président Macron fait suite au sommet de ce G5 qui s'est déroulé les 12 et 13 décembre 2017. La volonté française est donc qu'une force constituée des soldats du G5 prenne le relais des troupes françaises dans le combat contre les groupes terroristes dans le Sahel.

Macron réitère la volonté française de s'impliquer au Sahel

Emmanuel Macron a spécifiquement mentionné lors de son séjour à Niamey que le Sahel serait une priorité pour l'armée française. À cet effet, la France serait alors encline à solidifier ses engagements dans le Sahel afin de combattre le terrorisme. Puisqu'il s'agit d'un problème très important dans cette partie du monde, la France souhaite s'assurer que les forces locales soient aptes à combattre les terroristes.

De plus, le président français a annoncé un montant additionnel de 10 millions d'euros pour aider à l'éducation des filles (3). Il s'ajoute aux 15 millions déjà investis destinés à l'éducation au Niger et aux 400 millions promis au milieu du mois de décembre dernier pour la période de 2017 à 2021. Ce dernier montant servira principalement d'aide dans la zone de Niamey. Cela va de pair avec la volonté du président nigérien Mahamadou Issoufou de développer l'éducation au Niger.

La force Barkhane au cœur des préoccupations françaises

La force Barkhane fait partie de l'opération du même nom qui a comme objectif que les États locaux soient capables d'assurer leur sécurité de façon autonome (4). La France joue un rôle très important dans cette opération. L'opération Barkhane trouve son origine dans une intervention militaire au Mali en 2013. Grâce à l'initiative de la France, cette opération militaire internationale a permis de chasser les groupes djihadistes du Mali. Elle se poursuit encore aujourd'hui sous le nom d'opération Barkhane et mobilise 4500 Français dans les pays du G5 Sahel (5).

Cette opération repose sur une logique de partenariat avec les pays membres et vise donc à favoriser la lutte contre les groupes terroristes par les pays du Sahel. Le Niger est l'un des pays les plus pauvres du monde. Il se situe au cœur du Sahel qui est une région extrêmement déstabilisée par les groupes armés djihadistes. Les difficultés qu'éprouve le pays sont aussi en lien avec les trafics de tout genre et le problème des migrations (6).

Aujourd'hui, l'opération Barkhane lutte contre les groupes armés terroristes sur un territoire gros comme l'Europe, alors que les forces françaises sont présentes au Burkina Faso, en Mauritanie, au Mali, au Tchad et au Niger (7). La situation du Sahel s'est dégradée alors que le centre du Mali est hors de contrôle, ce qui incite les militaires français à ne pas intervenir. Selon le général Bruno Guibert, la mission de combattre le terrorisme dans les pays du Sahel s'essouffle, alors que les groupes djihadistes ont adapté leurs actions et se sont dilués dans la population (8).

À la suite de cette adaptation de la part des forces djihadistes, la France a partagé en novembre 2017 son intention de changer de stratégie sur le terrain. Elle privilégierait donc des missions beaucoup plus longues visant la quête de renseignements humains auprès des populations.

Le Niger : théâtre des forces djihadistes

Plusieurs considèrent le Niger comme un territoire stratégique et les groupes terroristes partagent cette pensée. Le Niger est confronté aux groupes djihadistes à l'ouest et au nord ainsi qu'au groupe Boko Haram au sud-est (9). Ce pays est également considéré comme une plaque tournante pour ce qui est du trafic de migrants qui tentent de gagner l'Europe.

La menace de ces forces djihadistes est concrète, alors qu'un avertissement pour les voyageurs a été émis par l'ambassade des États-Unis le 30 octobre (10). Les risques d'enlèvements et de séquestrations sont bien présents, alors que plusieurs organisations internationales et organisation non gouvernementale ont dû suspendre leurs opérations au Niger. Comme les groupes terroristes le font au Burkina Faso et au Mali, ils attaquent les endroits où les étrangers et les travailleurs humanitaires sont le plus présents.

Étant la cible d'attaques répétées des groupes djihadistes sahéliens et des islamistes nigérians du Boko Haram, le Niger n'a d'autre choix que d'augmenter la sécurité du pays. C'est pourquoi Mahamadou Issouffou a signalé que 17 % du budget serait consacré à la sécurité, ce qui constitue une hausse de 2 % par rapport à 2017 (11).




Références:

1. Ministère de la Défense, «Opération Barkhane», Gouvernement français, 28 décembre 2017, https://www.defense.gouv.fr/operations/operations/... (consulté le 11 février 2018)

2. BOZONNET, Charlotte, «Au Niger, Macron veut mettre en scène sa stratégie pour le Sahel» Le Monde, 22 décembre 2017, http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/12/22/a... (consulté le 10 février 2018)

3. Reuters, «Macron : France ready to strengthen force in Sahel fighting islamists», 23 décembre 2017, https://www.reuters.com/article/us-france-sahel/ma... (consulté le 11 février 2018)

4. Ministère de la Défense, op. cit.

5. «Barkhane, l'opération militaire française au Sahel», L'Express, 2016, https://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/op... (consulté le 10 février 2018)

6. «Macron s'engage à aider le Niger pour rendre efficace l'action militaire», France 24, 24 décembre 2017, http://www.france24.com/fr/20171224-macron-engage-... (consulté le 11 février 2018)

7. GUIBERT, Nathalie, «Paris veut sortir Barkhane du piège malien», Le Monde, 16 novembre 2017, http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/11/15/p... (consulté le 11 février 2018)

8. Loc. cit.

9. KADIRI, Ghalia et Joan Tilouine, «Pour le président du Niger, « le terrorisme ne peut être vaincu seulement par les armes »», Le Monde Afrique, 31 janvier 2018, http://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/01/31... (consulté le 11 février 2018)

10. Gouvernement du Royaume-Unis, «Foreign travel advice : Niger», Gov.uk, 2017, https://www.gov.uk/foreign-travel-advice/niger/terrorism, (consulté le 9 février 2018)

11. «Niger: renforcement de l'armée face aux djihadistes», BBC Afrique, 1 janvier 2018, http://www.bbc.com/afrique/region-42533665, (consulté le 11 février 2018)

Dernière modification: 2018-02-19 08:03:44

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Niger : une base de drones américains dévoilée
>septembre 2019


Le Niger : carrefour migratoire vers le nord
>septembre 2019


Macron au Niger : assurer le support militaire français au Sahel
>février 2018


Niger : entre croissance démographique et pauvreté
>septembre 2017


Une première vraie transition démocratique pour le Niger ?
>janvier 2016


Afrique : le roi de la jungle menacé
>novembre 2015


Niger : le taux de fécondité élevé compromet le niveau de vie de la population
>mars 2015


Le Niger a faim !
>octobre 2010


Un référendum à saveur de coup d'État au Niger
>septembre 2009


Enlèvement de diplomates canadiens au Niger : une succursale d'Al-Qaïda tenue responsable
>septembre 2009


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019