15 septembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

6 février 2018

Élections législatives en Chypre du Nord : un État en quête de paix


Dominic Cabrera-Gagnon
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

avril
2004
Référendum à Chypre sur le plan Annan

avril
2003
Annonce de l'adhésion de dix pays à l'Union européenne

novembre
1983
Proclamation de la République indépendante du nord de Chypre

août
1977
Décès du président de Chypre, Makarios III

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

juillet
1974
Fin du régime des colonels en Grèce

juillet
1974
Intervention turque à Chypre

mars
1964
Arrivée des forces des Nations unies à Chypre

septembre
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

Le 7 janvier 2018, quelque 190 000 électeurs de Chypre du Nord (ou République turque de Chypre du Nord) se sont rendus aux urnes pour voter aux élections législatives. Ayant connu trois gouvernements de coalition depuis 2013, les Chypriotes turcs sont en quête de stabilité (1). À la suite des négociations des paix entre Chypre et Chypre du Nord ayant eu lieu en juillet 2017, mais qui n'ont abouti à rien, la Turquie, la Grèce, mais aussi l'Organisation des Nations unies suivent attentivement le déroulement de ces élections législatives.

La Chypre du Nord, un État peu connu…et peu reconnu

De 1971 à 1974, l'organisation paramilitaire chypriote et grecque EOKA-B a pour mandat de rattacher Chypre à la Grèce. En réaction à cet ordre militaire, la Turquie, qui s'engageait à protéger la population turque située à Chypre, envoie le 20 juillet 1974 plus de 40 000 soldats afin de lutter contre les quelque 14 000 Grecs chargés de supporter un coup d'État contre le gouvernement de Chypre du Nord (3). Neuf ans après ces affrontements, soit le 15 novembre 1983, la République turque de Chypre du Nord déclare son indépendance, que seule la Turquie reconnaîtra sur la scène internationale (4). Depuis ce temps, le système politique de Chypre du Nord est indépendant de celui de Chypre, malgré le fait que l'accès à l'indépendance de la région turque soit contesté.

La République turque de Chypre du Nord fonctionne selon un régime semi-présidentiel. Le président est à la tête de l'État tandis que le premier ministre s'occupe de la branche législative du pouvoir. Le territoire de Chypre du Nord est divisé en six circonscriptions. Les électeurs se rendent aux urnes à chaque cinq ans afin d'élire soit le président, soit les cinquante membres qui constitueront le Parlement nord-chypriote appelé Assemblée de la République (5). Aussi, un des rôles du premier ministre, une fois élu, est de conseiller le président dans la formation de son conseil des ministres qui l'appuiera dans ses tâches exécutives (6). Finalement, le mode de scrutin est proportionnel plurinominal selon la méthode de Hondt.

Des partis multiples aux intérêts divergents

Comme le prévoient les règlements électoraux en Chypre turque, pour prendre le pouvoir, une formation politique doit récolter plus de 26 sièges sur 50. Cet accomplissement étant difficile pour un seul parti, il n'est pas rare que des coalitions soient formées à la suite des élections. En 2013, le Parti de l'unité nationale (UBP) avait joint ses 14 sièges aux 12 récoltés par le Parti démocrate (DP), afin d'obtenir exactement 26 sièges. Formant l'opposition, le Parti républicain turc (CTP) et ses 21 députés n'ont toutefois pas réussi en 2013 à amasser le nombre de sièges nécessaire (7).

Avec les scandales de corruption et les accusations de mauvaise gouvernance affligeant la coalition au pouvoir, la table était mise pour des élections excitantes. L'UBP et son chef Huseyin Ozgurgun continuent de miser sur un programme alliant nationalisme et conservatisme. Faisant de son mieux pour taire les allégations de corruption et de collusion à son endroit, le parti mise sur des promesses de prospérité et de relance économique pour redorer son image et redonner confiance aux Chypriotes du Nord (8). Malgré des crises internes qui se sont retrouvées dans la sphère publique, le Parti démocrate a tout de même réussi à atteindre la population avec la promesse d'entretenir des négociations réussies avec Chypre

À l'opposé du spectre, le Parti du peuple (HP) ayant à sa tête Kudret Ozersay, un ancien négociateur du processus de paix avec Chypre, promet d'améliorer la vie des Chypriotes du Nord en général. De la restructuration des services de manutention portuaire à l'amélioration de la gestion de l'eau, en passant par des réformes du système juridique, Ozersay mise davantage sur des promesses sociales (9). Finalement, le Parti républicain turc mise sur des valeurs sociales-démocrates afin de gagner le vote des électeurs. Abordant des thèmes comme la lutte à la pollution, les dangers du surarmement et l'ambition scientifique et technologique, le CTP propose à l'électorat des enjeux plus contemporains (10).

Des temps qui changent

Les résultats du 7 janvier en ont surpris plus d'un. Malgré les scandales qui affligeaient l'UBP, le parti a tout de même récolté 35,6 % des voix et gagné sept sièges depuis les dernières élections, alors que son partenaire, le Parti démocrate, a perdu neuf sièges. Le Parti républicain turc a également connu une défaite, perdant neuf sièges, alors que le Parti du Peuple en a obtenu neuf. Face à cette situation, les analystes prévoyaient deux situations. Soit l'UBP reformait une coalition avec le DP et le Parti de la nouvelle aube ayant récolté deux sièges, soit Chypre du Nord serait gouverné par une coalition unissant quatre partis : le CTP, le HP, le TDP et le DP (11). Étonnamment, c'est la deuxième option qui se produisit.

Comme l'a encore prouvé la Turquie et son président Recep Tayyip Erdogan en appelant le chef de l'UBP pour le féliciter de sa victoire avant même que tous les votes soient comptabilisés (12), la Turquie a toujours été très proche du pouvoir en place. Or, avec un nouveau parti au pouvoir à Chypre du Nord qui a des positions moins rigides en faveur de la Turquie et contre la Grèce, cela donne désormais au futur président de Chypre, qui sera élu le 28 janvier 2018, un peu plus de marge de manœuvre pour négocier un possible accord pacifique avec la République turque de Chypre du Nord (13).




Références:

(1) Daily Sabah, Turkish Cypriot President Akıncı approves TRNC's new 4-party coalition, 2 février 2018, https://www.dailysabah.com/elections/2018/02/02/tu... 04 février 2018.

(2) Atlas Info, Les Chypriotes turcs votent pour des élections législatives anticipées, 7 janvier 2018, https://www.atlasinfo.fr/Les-Chypriotes-turcs-vote... 04 février 2018.

(3) JENTLESO, Bruce et Thomas G. PATERSON, « Greek/Greek Cypriot casualties were estimated at 6,000 and Turkish/Turkish Cypriot casualties at 3,500, including 1,500 dead », Oxford University Press, 1997, Encyclopedia of US foreign relations.

(4) BBC, 1974 = Turkey invades Cyprus, 20 juillet 1974, http://news.bbc.co.uk/onthisday/hi/dates/stories/j... 04 février 2018.

(5) North Cyprus, Political Structure, 2014, http://www.cypnet.co.uk/ncyprus/main/polsyst/, 04 février 2018

(6) Loc. Cit.

(7) Parties and Elections in Europe, Northern Cyprus, 2018, http://www.parties-and-elections.eu/ncyprus.html, 04 février 2018.

(8) Aydin Calik, Coalition in north almost inevitable, but difficult, Cyprus Mail online, 8 janvier 2018, http://cyprus-mail.com/2018/01/08/national-unity-p... 04 février 2018.

(9) Sefa Karahasan, Chipras de Chypre, Milliyet, 07 janvier 2016, http://www.milliyet.com.tr/kibris-in-cipras-i/duny... 04 février 2018.

(10) CTP, Parti Républicain turc, http://www.ctpkibris.org/programi/, 04 février 2018.

(11) Aydin Calik, op. cit.

(12) Loc. Cit.

(13) Atlas Info, op. cit.

Dernière modification: 2018-02-12 11:56:31

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Élections législatives en Chypre du Nord : un État en quête de paix
>février 2018


Législatives à Chypre : renouveau et redondance
>septembre 2016


Chypre: Entre l'Orient et l'Occident
>mars 2008


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019