Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

18 janvier 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

6 février 2018

Coup de jeune au sein de la monarchie saoudienne


Mélodi Rouillard
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

janvier
2015
Décès du roi Abdallah Ben Abdelaziz al-Saoud d'Arabie saoudite

août
2005
Décès du roi Fahd d’Arabie saoudite

juin
1982
Décès du roi Khaled en Arabie saoudite

novembre
1979
Attaque de la Grande mosquée en Arabie Saoudite

mars
1975
Assassinat du roi Fayçal en Arabie saoudite

octobre
1973
Début du premier «choc pétrolier»

août
1967
Ouverture d'un sommet des pays arabes à Khartoum

septembre
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

septembre
1960
Création de l'Organisation des pays producteurs de pétrole

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

novembre
1953
Décès du roi Ibn Séoud d’Arabie Saoudite

Le 23 juin 2017, le roi actuel de l'Arabie Saoudite, Salmane ben Abdelaziz Al Saoud, a créé un précédent inattendu au sein de la monarchie saoudienne en nommant son propre fils, Mohammed ben Salmane, âgé de seulement 31 ans, au titre de prince héritier du trône. Cette nomination surprend non seulement parce qu'elle diffère de l'ordre de succession habituel, mais aussi parce qu'il est rare de voir un individu aussi progressiste nommé à la tête d'un État réputé pour son ultra-conservatisme.

Bouleversement dans l'ordre de succession

Fondée en 1932, la jeune monarchie absolue saoudienne repose sur une tradition dynastique bien précise (1). Tout d'abord, le pays est dirigé par un roi qui occupe les fonctions de chef d'État et de chef de gouvernement (2). Cependant, la succession au trône est strictement réservée aux fils directs du fondateur de l'Arabie Saoudite et premier roi, Abdelaziz ben Abderrahmane Al Saoud (3). En raison du nombre de conjointes de ce dernier, 13 branches ont été créées au sein de la famille Al Saoud, générant un important nombre d'héritiers potentiels (4). Lors des premières années, les luttes entre les différents clans rendaient la transmission du pouvoir difficile. Au fil du temps, la dynastie saoudienne a été en mesure de trouver un consensus : le pouvoir est transmis entre frères avant de passer à la génération suivante (5).

Préféré à son cousin de 57 ans Mohammed ben Nayef, le nouveau prince héritier risque de marquer l'histoire en étant le plus jeune roi de son pays, mais aussi en effectuant le plus long règne de toute l'histoire de l'Arabie Saoudite. Il est important de mentionner qu'en plus de son nouveau titre, Mohammed ben Salmane occupait déjà des fonctions non négligeables au sein du royaume : ministre de la Défense, vice-premier ministre et conseiller spécial du souverain (6).

Un vent de fraîcheur

Peu de temps après cette nomination historique, des éloges ont été prononcés, autant par de nombreux chefs d'État que par une grande partie des citoyens saoudiens (7). D'ailleurs, un homme d'affaires de 33 ans mentionne : « il suscite l'espoir et donne confiance en l'avenir du pays (8). » Il faut dire que le processus de succession du pouvoir traditionnel favorisait surtout le règne de rois septuagénaires, voire octogénaires (9). Avec 65 % de la population totale âgée de moins de 30 ans, il est plus facile pour celle-ci de s'identifier à son futur dirigeant (10).

En plus de ce rajeunissement du pouvoir, les politiques réformistes et progressives de Mohammed ben Salmane attirent beaucoup l'attention. Avec l'un de ses premiers projets, « Vision 2030 », il s'engage à diversifier l'économie saoudienne concentrée principalement sur le pétrole. Ce défi de taille inclut notamment la privatisation partielle de Saudi Aramco, la plus grande compagnie pétrolière au monde (11).

Ensuite, le nouveau prince héritier s'est engagé dans une lutte anticorruption intense qui provoqua l'arrestation de plusieurs membres de la royauté et hommes d'affaires saoudiens (12). En fait, il est estimé qu'environ 10 % de toutes les dépenses publiques ont été détournées par la corruption chaque année (13). Conscient que cet enjeu nuit au rendement économique national, Salmane souhaite récupérer près de 100 milliards de dollars avec cette opération-choc.

Enfin, la partie la plus controversée de son programme politique est la nouvelle direction qu'il souhaite donner à l'islam. Pendant une conférence, il mentionne son désir d'opter pour « un islam plus modéré et équilibré qui est ouvert au monde et à toutes les religions, traditions et peuples (14) ». Cette initiative se traduit surtout par l'avancement des droits des femmes : réduction de l'autorité de la police religieuse qui exerçait beaucoup de pression sur celles-ci, et l'obtention du droit de conduire, qui prendra effet en juin 2018 (15).

Finalement, si cette nomination semble souffler un vent nouveau, plusieurs expriment leurs craintes. On reproche notamment à l'héritier du roi de vouloir éliminer toute opposition à son règne et d'ignorer la diplomatie dans sa gestion des crises (16). Quoi qu'il en soit, avec les tensions régionales actuelles, Mohammed ben Salmane devra faire ses preuves assez rapidement.




Références:

(1) SALAMÉ, Ghassan et Phillipe DROZ-VINCENT, Arabie Saoudite, Encyclopédie Universalis, En ligne, http://www.universalis-edu.com.ezproxy.usherbrooke... page consultée le 4 février 2018

(2) Loc. Cit.

(3) Loc. Cit.

(4) Loc. Cit.

(5) PARIS, Gilles, Arabie Saoudite : le roi Salman propulse son fils au rang d'héritier, Le Monde, 21 juin 2017, En ligne, http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2017/0... page consultée le 4 février 2018

(6) HUFFPOST ALGÉRIE, Le roi d'Arabie Saoudite évince le prince héritier et nomme son fils héritier du trône, 21 juin 2017, En ligne, http://www.huffpostmaghreb.com/2017/06/21/le-roi-d... page consultée le 4 février 2018

(7) ARAB NEWS, Mohammed bin Salman named crown prince, 21 juin 2017, En ligne, http://www.arabnews.com/node/1118211/saudi-arabia, page consultée le 4 février 2018

(8) HASNI, Mohammed et Ian GEOFFREY TIMBERLAKE, Le fils du roi héritier propulsé prince héritier à 31 ans, La Presse, 21 juin 2017, En ligne, http://www.lapresse.ca/international/moyen-orient/... page consultée le 21 juin 2017

(9) BABOUCHE, Yacine, Arabie Saoudite : changement inédit dans l'ordre de succession du trône, TSA, 21 juin 2017, En ligne, https://www.tsa-algerie.com/arabie-saoudite-change... page consultée le 4 février 2018

(10) FRIEDMAN, Thomas L., Saudi Arabia's arab spring at last, The New York Times, 23 novembre 2017, En ligne, https://www.nytimes.com/2017/11/23/opinion/saudi-p... page consultée le 4 février 2018

(11) PARIS, Gilles, Op. Cit.

(12) ARAB NEWS, Saudi crown prince says anti-corruption drive is essential for the kingdom's reputation, 24 novembre 2017, En ligne, http://www.arabnews.com/node/1198521/saudi-arabia, page consultée le 4 février 2018

(13) FRIEDMAN, Thomas L., Op. Cit.

(14) Loc. Cit.

(15) SAMSON, Valérie, Arabie Saoudite : les femmes obtiennent le droit de conduire, Le Figaro, 27 septembre 2017, En ligne, http://www.lefigaro.fr/international/2017/09/26/01... page consultée le 4 février 2018

(16) COURRIER INTERNATIONAL, En Arabie Saoudite, le coup de force du prince héritier, 6 novembre 2017, En ligne, https://www.courrierinternational.com/article/en-a... page consultée le 4 février 2018

Dernière modification: 2018-02-12 11:59:50

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

L'Arabie saoudite penche pour l'énergie solaire
>novembre 2018


Softbank : la conquête du monde technologique
>octobre 2018


Crise saoudo-canadienne : Riyad hausse le ton pour faire taire les critiques
>octobre 2018


L'Arabie saoudite à l'ère de Mohammed ben Salmane : entre islamisme et modernité
>octobre 2018


Coup de jeune au sein de la monarchie saoudienne
>février 2018


Se procurer l'eau : l'autre guerre du golfe Persique
>avril 2017


Le divorce entre les États-Unis et l'Arabie Saoudite n'est pas pour aujourd'hui
>novembre 2016


Le divorce entre les États-Unis et l'Arabie Saoudite n'est pas pour aujourd'hui
>novembre 2016


Virage ou mirage ?
>mai 2016


L'Arabie Saoudite joue la carte de la diplomatie chinoise
>février 2016


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016