23 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

1 mars 2018

L'Estonie dit adieu à la présidence du Conseil de l'Union européenne


Anne-Marie Ouellet
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

avril
2003
Annonce de l'adhésion de dix pays à l'Union européenne

juin
1992
Référendum constitutionnel et législatif en Estonie

Le 1er juillet 2017 marque une première dans l'histoire de l'Estonie, puisque ce pays accède pour la première fois à la présidence du Conseil de l'Union européenne (UE). Ce pays, qui s'est joint à l'UE en 2004, a été en poste jusqu'au 31 décembre 2017 (1).

Les évènements marquants de cette présidence

La présidence du Conseil de l'UE n'est pas permanente. Le pays assurant ce poste change tous les six mois. Il doit obligatoirement être membre de l'Union européenne (2). Tout au long de son mandat, le pays en charge préside des réunions à tous les niveaux au sein du Conseil (3). Cette tâche présidentielle assure une continuité dans les travaux de l'Union européenne au Conseil.

Les États membres en charge de présider le Conseil collaborent par groupe de trois. Dans le cas échéant, le trio est composé de l'Estonie, de la Bulgarie et de l'Autriche. Ces trois États européens doivent fixer des objectifs futurs et élaborer un programme. Celui-ci définit les thèmes et les grandes questions qui seront traités par le Conseil pendant les prochains 18 mois (4).

Au cours de son mandat, l'Estonie a adopté quatre priorités, soit une économie européenne ouverte et innovante, ainsi que sûre et protégée, une Europe numérique avec une libre circulation des données, ainsi que durable et ouverte à tous (5). Les actions posées par cet État ont été prises dans le respect de ces objectifs.

Plusieurs évènements ont marqué cette présidence. Le sommet numérique de Tallin en fait partie. Cette rencontre est le premier rassemblement des dirigeants de l'UE en matière de numérique. Elle a réuni les chefs d'État et de gouvernement des 25 pays membres de l'UE. Des sujets comme la cybersécurité et l'innovation dans les domaines technologiques ont été discutés (6).

Plusieurs discussions en lien avec le Brexit et le référendum de 2017 sur l'indépendance de la Catalogne ont eu lieu durant cette présidence. De plus, plusieurs réunions au Conseil pour les affaires économiques et financières sont présidées par le ministre estonien des Finances, Toomas Tõniste (7). Les sujets abordés portent sur l'Union bancaire, la modernisation de la taxe sur la valeur ajoutée et l'établissement d'une liste noire des paradis fiscaux.

Un avenir prometteur pour l'Estonie

L'Estonie est considérée comme un pays stable en matière d'économie. Celle-ci est favorisée par un excellent environnement des entreprises. Cet État a aussi un niveau élevé de formation de la population, en plus d'avoir un fort taux d'activité (8). Après plusieurs années décevantes en matière de croissance économique, l'Estonie est en constante amélioration.

En effet, le taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) a été de 3 % en 2014 et d'approximativement 2 % en 2015 et 2016. Toutefois, au premier trimestre de 2017, le PIB du pays retrouve son niveau d'avant la crise économique de 2008 (9). En matière d'exportations, la tendance se maintient toujours. De fait, au premier trimestre de 2017, les exportations de l'Estonie représentent environ 80 % de son PIB (10).

Une autre force de l'Estonie est son avancement technologique. Cet État balte est reconnu pour sa dématérialisation administrative. Cela implique par exemple l'installation d'un vote électronique au conseil des ministres. Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, s'est exprimé sur l'arrivée de l'Estonie à la présidence du Conseil, affirmant que celle-ci est : « tournée vers le numérique et là-dessus, l'Europe est dans des mains expertes (11) ».

Ainsi, l'avancement de l'Estonie en matière de technologie a été un atout pour le Conseil de l'UE. Ce projet d'avancement technologique de l'Europe est toujours d'actualité, puisqu'il fait partie des quatre grands thèmes de la nouvelle présidence bulgare (12).

RÉFÉRENCES

(1) UNION EUROPÉENNE, « La présidence estonienne est désormais terminée », 31 décembre 2017, [hyperlien] (Consulté le 1er mars 2018)

(2) UNION EUROPÉENNE, « Estonie », 3 janvier 2018, [hyperlien] (Consulté le 1er mars 2018)

(3) CONSEIL EUROPÉEN, « La présidence du Conseil de l'UE », [hyperlien] (Consulté le 1er mars 2018)

(4) Loc. Cit.

(5) UNION EUROPÉENNE 2017, « Les priorités de la présidence estonienne », 2017, [hyperlien] (Consulté le 1er mars 2018)

(6) POLITICO, « Estonia's presidency : How it went », 20 décembre 2017, [hyperlien] (Consulté le 15 mars 2018)

(7) UNION EUROPÉENNE 2017, « Les conclusions du Sommet numérique de Tallinn sont publiées : création d'un continent numérique », 6 octobre 2017, [hyperlien] (Consulté le 1er mars 2018)

(8) OCDE, « Études économiques de l'OCDE : Estonie », septembre 2017, [hyperlien] class='liendanstexte' href='/bilan/servlet/BMPays?codePays=EST'>Estonie-2017-OCDE-etudes-economique-synthese.pdf (Consulté le 1er mars 2018)

(9) Loc. Cit.

(10) Loc. Cit.

(11) FRANCESOIR, « L'Estonie, État à la pointe du numérique, aux commandes de la présidence du Conseil de l'Union européenne », 4 juillet 2017, [hyperlien] (Consulté le 1er mars 2018)

(12) CONSEIL EUROPÉEN, Op. Cit.



Dernière modification: 2018-03-19 11:16:12

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Les élections estoniennes : un futurisme prudent
>mars 2019


L'Estonie dit adieu à la présidence du Conseil de l'Union européenne
>mars 2018


Législatives en Estonie : un enjeu politique dans une Europe mouvementée
>février 2015


La persistance de l'extrême droite dans les pays baltes
>décembre 2013


Estonie : un taux d'homicides en baisse
>octobre 2013


La « famille euro » s'agrandit
>janvier 2011


Estonie : un gouvernement de coalition droite-gauche à nouveau reconduit
>mars 2007


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019