23 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

6 février 2018

Le gouvernement finlandais mis à l'épreuve avec la scission du parti True Finns


Anne-Marie Ouellet
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

avril
2019
Élections législatives en Finlande

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

avril
2011
Tenue d’élections législatives en Finlande

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

juin
1999
Tenue d'élections au Parlement européen

janvier
1999
Passage à l'euro pour onze pays de l'Union européenne

juin
1998
Création de la Banque centrale européenne

janvier
1995
Entrée de l'Autriche, la Finlande et la Suède dans l'Union européenne

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

Le 13 juin 2017 marque un tournant dans l'histoire du parti True Finns, soit les « Vrais Finlandais » en français. De fait, le premier ministre finlandais, Juha Sipila, a décidé de retirer ce parti du gouvernement constitué d'une coalition entre trois partis différents (1). Cette décision est survenue après que les membres de True Finns aient élu leur nouveau chef de parti; un homme qui se démarque par des positions anti-immigration et eurosceptiques.

La montée en popularité du parti True Finns

Le parti True Finns est considéré comme un parti de droite, voire même d'extrême droite (2). L'extrême droite se caractérise notamment par l'emploi de programmes à caractère raciste ou fortement élitiste (3). De fait, ce parti favorise principalement la population d'origine finlandaise.

True Finns encourage une immigration sélective. En effet, ce parti insiste sur le fait que les immigrants qui ne proviennent pas de l'Union européenne doivent obligatoirement amener des bénéfices économiques à la Finlande (4). De plus, selon lui, il faut prioriser les Finlandais en matière d'aide sociale et de soins de santé. Le parti souligne que les personnes en provenance d'autres pays seraient portées à prendre avantage des services finlandais (5).

À l'origine, ce parti est le résultat d'une séparation à l'intérieur du Parti du centre en 1959. Le premier chef est Veikko Vennamo. Après une longue période d'instabilité caractérisée par plusieurs changements de noms, Vennamo crée le Parti rural de Finlande en 1966 (6). Les élections de 1970 constituent une victoire pour cette formation qui passe d'un siège à 18 et qui accède au gouvernement. Ultimement, faire partie du gouvernement vient toutefois nuire à la popularité du parti qui n'arrive pas à réaliser ses promesses (7).

En 1995, le Parti rural est en ruine, ce qui amène les True Finns. Cette organisation est créée des cendres du Parti rural par le chef de l'époque, Timo Soini (8). Avec seulement un représentant en chambre et une crise financière, les True Finns ne sont pas dans une bonne situation. D'ailleurs, les trois élections après 1995 ne sont pas fructueuses pour le parti qui n'est pas arrivé à récolter un support significatif des électeurs.

Le tournant pour ce parti est survenu lors des élections de 2011. Il a alors obtenu 39 des 200 sièges au Parlement. Il est alors devenu le parti ayant la troisième représentation la plus importante (9). Lors des élections de 2015, True Finns arrive au deuxième rang avec 17,7 % des votes. C'est à ce moment que Soini décide de former une coalition avec le parti du Centre et le parti de la Coalition nationale (10).

Une victoire convaincante du populiste Jussi Halla-aho

Le retrait de Soini en juin 2017, à titre de chef du parti des True Finns, mène à l'élection d'un nouveau chef. La course au leadership du 10 juin 2017 se tient entre deux principaux candidats : Jussi Halla-aho et Sampo Terho. Halla-aho est élu avec une victoire convaincante de 949 votes contre 629 pour Terho (11). Le vaincu, Sampo Terho, fait partie du gouvernement de coalition du premier ministre Sipila. Il est le ministre actuel des Affaires européennes, de la Culture et des Sports (12).

Le nouveau chef a promis d'accentuer les discussions sur l'immigration et la place de la Finlande dans l'Union européenne. Cet homme politique s'est fait connaître grâce à son blog Scripta, à tendances nationaliste et populiste (13). D'ailleurs, en raison d'un texte qu'il a publié sur son blog en 2012, Hallo-aho a été reconnu coupable d'avoir incité à la violence contre un groupe ethnique et d'avoir violé la liberté de religion de ce même groupe (14). Hallo-aho est aussi membre de Suomen Sisu, un groupe patriotique et nationaliste qui s'oppose à l'immigration et au multiculturalisme (15).

Le chef des True Finns propose des politiques qui suivent ses pensées exprimées sur son blog, donc des politiques contre l'immigration et protectionnistes. Par exemple, Hallo-aho veut amener des sanctions contre les organisations qui aident les réfugiés et les immigrants qui arrivent de la mer Méditerranée. Selon lui, une telle assistance encourage un mouvement migratoire de l'Afrique vers l'Europe (16).

New Alternative : la solution pour le maintien de la coalition

À la suite de l'élection de Halla-aho comme chef le 10 juin 2017, le parti True Finns se sépare en deux groupes distincts (17). Plusieurs membres de ce parti politique ne s'identifiaient pas à la pensée ultranationaliste de leur nouveau leader, c'est pourquoi ils décident de quitter. Ainsi, 20 des 37 élus des True Finns créent une nouvelle faction plus modérée qui s'appelle « New Alternative » (18).

La coalition formant le gouvernement actuel a été menacée lorsque Halla-aho a été élu par une forte majorité. C'est en partie ce qui explique le retrait de plusieurs membres du parti True Finns (19). En effet, les partis du Centre et de la Coalition nationale ont fait savoir qu'ils ne voulaient plus collaborer avec les True Finns sous Halla-aho. Pour ces partis, la divergence d'opinions était trop grande pour assurer un gouvernement fonctionnel (20).

Ainsi, au lieu d'annoncer la dissolution de son gouvernement, Sipila, le premier ministre actuel, confirme que la coalition est toujours effective. Toutefois, ce ne sont plus les membres de True Finns qui sont compris dans la coalition, mais plutôt ceux de la New Alternative (21).

La création de ce parti réjouit le gouvernement. Le premier ministre finlandais s'est exprimé sur le fait qu'avec cette scission, une crise gouvernementale a été évitée. Toutefois, cette solution ne plait pas à tous. Selon Halla-aho, les représentants qui ont quitté le parti True Finns n'ont pas respecté les résultats des élections (22).

Les prochaines élections législatives, qui auront lieu en 2019, permettront de voir l'influence qu'aura Halla-aho sur l'évolution de l'extrême droite en Finlande.




Références:

(1) OLTERMANN, Philip, « Finnish coalition at risk after party elects far right leader », The Guardian, 12 juin 2017, https://www.theguardian.com/world/2017/jun/12/finn... (Consulté le 3 février 2018)

(2) Loc. Cit.

(3) PERSPECTIVE MONDE, « Extrême-droite », http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BM... (Consulté le 3 février 2018)

(4) SUNDBERG, Jan, « Who are the nationalist Finns Party ? », BBC, 11 mai 2015, http://www.bbc.com/news/world-europe-32627013 (Consulté le 3 février 2018)

(5) Loc. Cit.

(6) Loc. Cit.

(7) DIGITAL JOURNAL, « Five things to know about Finland's government crisis », 13 juin 2017, http://www.digitaljournal.com/news/world/five-thin... (Consulté le 3 février 2018)

(8) Loc. Cit.

(9) SUNDBERG, Jan, Op. Cit.

(10) DIGITAL JOURNAL, Op. Cit.

(11) TEIVAINEN, Aleksi, « Government's future in doubt after Halla-aho takes reins of Finns Party », Helsinki Times, 12 juin 2017 http://www.helsinkitimes.fi/finland/finland-news/p... (Consulté le 4 février 2018)

(12) YLE, 2 avril 2017, https://yle.fi/uutiset/osasto/news/halla-ahos_bid_... (Consulté le 4 février 2018)

(13) PARLEMENT DE LA FINLANDE, « Sampo Terho », https://www.eduskunta.fi/EN/kansanedustajat/Pages/1347.aspx (Consulté le 4 février 2018)

(14) « Halla-aho's bid for Finns Party leadership boosts interest in party membership », Op. Cit.

(15) YLE, « Soini announces he will not continue at Finns Party helm », 5 mars 2017, https://yle.fi/uutiset/osasto/news/soini_announces... (Consulté le 4 février 2018)

(16) OLTERMANN, Philip, Op. Cit.

(17) MILNE, Richard, « True Finns split holds lesson for Europe's populists », Financial Times, 16 juin 2017, https://www.ft.com/content/fe376512-51b8-11e7-bfb8... (Consulté le 3 février 2018)

(18) DIGITAL JOURNAL, Op. Cit.

(19) Loc. Cit.

(20) Loc. Cit.

(21) Loc. Cit.

(22) ROGERS, Jon, « Finland's ruling party split up by rebels as populist group destroyed », 14 juin 2017, https://www.express.co.uk/news/world/817108/Finlan... (Consulté le 4 février 2018)

Dernière modification: 2018-02-12 12:00:43

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Le gouvernement finlandais mis à l'épreuve avec la scission du parti True Finns
>février 2018


Donald Trump reçoit le président finlandais Sauli Niinistö
>janvier 2018


L'OTAN contre la Russie : quelle place pour la neutralité finlandaise ?
>novembre 2016


La réforme finlandaise couronnée de succès
>novembre 2014


La droite populiste progresse en Finlande
>octobre 2014


Présidentielle finlandaise: un conservateur comme chef d'État
>février 2012


Recul du Parti social-démocrate de Finlande : reflet d'une social-démocratie malade
>novembre 2011


Le changement de cap finlandais
>septembre 2011


Après la tornade économique, le Premier ministre finlandais démissionne
>septembre 2010


Un Nobel qui fait chaud au coeur
>novembre 2008


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019