Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

16 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

6 February 2018

Le Suriname à l'heure des mises au point


Alexandre Marion
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

Une ancienne colonie des Pays-Bas, le Suriname proclame son indépendance le 25 novembre 1975 (1). Cependant, suivant son indépendance, le Suriname est l'objet d'une succession de coups d'État dans les années 1980 (2). Éventuellement, les gouvernements se suivent jusqu'à l'instauration en 2010 du nouveau président Desire "Dési" Bouterse du Parti national démocratique, ancien dictateur et narcotrafiquant condamné (3).

Les conditions économiques particulières du pays en font un environnement politique quelque peu instable. En effet, le secteur primaire est de loin le principal moteur économique du pays, ce qui le rend très à risque aux fluctuations du marché (4). De ce fait, l'effondrement des cours des matières premières en 2015 a raison du développement surinamien et le fait entrer en récession (5). Pour se relever de cette baisse assez nette de revenus, le Suriname a notamment dû recevoir une aide d'urgence du Fonds monétaire international (FMI) pour stabiliser son économie. Celle-ci a aussi profité d'une multitude d'investissements étrangers d'un montant avoisinant les 2,5 milliards de dollars américains pour la relancer (6).

Une économie très peu diversifiée

La bauxite, une roche à haute teneur en aluminium, l'or et le pétrole trônent très haut au niveau de l'économie surinamienne. Puisque les matières premières représentent 30 % du produit intérieur brut (PIB), 88 % des exportations et 35 % des recettes fiscales en 2013, il n'est pas étonnant de constater la grande instabilité de l'économie (7). Toutefois, avant la récession, le Suriname a entretenu une croissance économique assez impressionnante avec en moyenne 4,3 % d'augmentation entre 2004 et 2014 (8). Grâce à cette croissance, le chômage est passé de 11 % en 2005, à 7 % en 2014 (9). Cependant, ce taux remontera à près de 12 % (11,9 %) en 2016, avec la récession (10).

Dans le même ordre d'idées, l'agriculture est un secteur très important au niveau de l'emploi. Néanmoins, alors qu'il emploie plus du quart des travailleurs surinamiens, il ne représente qu'environ 5 % du PIB, ce qui met de l'avant le problème très important de la diversification de l'économie (11). Principal employeur du pays, le gouvernement emploie également plus de la moitié de la population active à lui seul, ce qui est un poids économique assez important sur le budget gouvernemental selon le FMI (12).

Malgré que la fluctuation du marché des matières premières soit une des raisons principales du ralentissement économique du Suriname, elle n'est pas la seule. En effet, selon Groupe crédit du Nord, un réseau de banques, la situation s'explique également par « un mauvais système de recouvrement des impôts, la corruption dans les services publics et la réduction de l'aide étrangère (13)». France diplomatie, le site internet du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères en France, mentionne également la présence assez importante de l'économie informelle. Celle-ci s'élève à plus de 30 % du PIB du pays, ce qui en fait un des facteurs ayant affecté l'économie surinamienne négativement (14).

Un gouvernement austère, mais efficace

Pour contrer la récession économique, le gouvernement de Bouterse a mis en place une succession de politiques d'austérité budgétaire. Elles vont du gel du salaire des fonctionnaires à l'introduction d'une taxe à hauteur de 10 % en 2018, en passant par une baisse des subventions sur les prix de l'eau, de l'électricité et des dépenses de fonctionnement. C'est ce que rapporte Coface, une agence mondiale de l'assurance-crédit (15). Toujours selon elle, le gouvernement en place continuera de soutenir son Plan de développement social 2012-16 du Suriname, et ce, probablement jusqu'aux prochaines élections en 2020 (16). Ces réformes ont pour effet de stabiliser l'économie, mais elles entraînent une baisse du pouvoir d'achat des particuliers, ce qui pourrait retarder le retour d'une croissance économique plus saine (17).

Toutefois, il y a aussi de bonnes nouvelles. Comme mentionné ci-haut, des bailleurs de fonds investissent plus de 2,5 milliards de dollars américains. Ce montant sert à rétablir l'économie, mais financera également le développement d'infrastructures, telles des routes (18). Ajoutez « l'ouverture de la mine d'or de Merian, [...] l'extension de la raffinerie de pétrole de Staatsolie, ainsi que [..] la reprise de la production de bauxite » et vous avez tous les ingrédients nécessaires pour sortir le Suriname de la récession (19).




Références:

(1) GROUPE CRÉDIT DU NORD, « Risque pays du Suriname : Économie », novembre 2017, https://www.objectif-import-export.fr/fr/marches-i... (Page consultée le 4 février 2018)

FRANCE DIPLOMATIE, « Présentation du Suriname », 19 septembre 2017, https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/su... (Page consultée le 4 février 2018)

(2) Loc. cit.

(3) Loc. cit.

(4) GROUPE CRÉDIT DU NORD, op. cit.

(5) Loc. cit.

(6) FRANCE DIPLOMATIE, op. cit.

(7) FRANCE DIPLOMATIE, « Suriname », https://www.tresor.economie.gouv.fr/Ressources/Pays/suriname (Page consultée le 4 février 2018)

(8) GROUPE CRÉDIT DU NORD, op.cit.

(9) FRANCE DIPLOMATIE, op. cit.

(10) GROUPE CRÉDIT DU NORD, op. cit.

(11) FRANCE DIPLOMATIE, op. cit.

(12) NOS, « FMI: l'économie du Suriname recule de 9% », 18 novembre 2016, https://nos.nl/artikel/2143848-imf-economie-surina... (Page consultée le 4 février 2018)

(13) GROUPE CRÉDIT DU NORD, op. cit.

(14) FRANCE DIPLOMATIE, op. cit.

(15) COFACE, « Suriname », janvier 2018, http://www.coface.com/fr/Etudes-economiques-et-ris... (Page consultée le 4 février)

(16) Loc. cit.

(17) Loc. cit.

(18) FRANCE DIPLOMATIE, op. cit.

(19) COFACE, op. cit.

Dernière modification: 2018-02-15 15:35:26

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016