26 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

30 janvier 2018

Les Togolais révoltés contre Gnassingbé


Arnela Kovac
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

février
2005
Décès du président togolais Gnassingbé Eyadéma

août
1993
Tenue d’une élection présidentielle au Togo

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

février
1975
Signature de la Convention de Lomé I au Togo

janvier
1967
Renversement du président Nicolas Grunitzky au Togo

janvier
1963
Renversement du président togolais Sylvanus Olympio

L'année 2017 s'est terminée de façon plutôt mouvementée au Togo. En novembre 2017, plusieurs contestations populaires sont survenues dans 17 villes à travers le pays, principalement dans la capitale Lomé [1]. Selon le ministre de la Sécurité et de la Protection civile du Togo, Yark Damehane, ces manifestations se sont bien déroulées [2]. Toutefois, selon l'Agence France-Presse, à la fin de l'année 2017, le bilan global enregistre 16 morts dont des adolescents et deux militaires [3].

Unis contre Gnassingbé

Depuis août 2017, 14 partis politiques ont formé une coalition afin de mobiliser la population togolaise dans les rues contre le gouvernement actuel [4]. Ainsi, des manifestations sont organisées hebdomadairement. Dans le mois de novembre 2017, le Togo a connu une série de trois jours consécutifs de manifestations partout sur son territoire. Au total, Damehane estime que 16 500 à 18 000 manifestants togolais sont sortis dans les rues pendant ces journées [5].

Munis de roses et de branchages pour démontrer leur solidarité et leur fraternité aux forces de l'ordre, les manifestants revendiquent principalement le départ du président actuel, Faure Gnassingbé, et un retour à la Constitution de 1992 « qui limite à deux le nombre de mandat présidentiel (sic) et la présidentielle à deux tours [6] ». Outre ces deux principales demandes, les manifestants expriment d'autres revendications telles que le vote des Togolais habitant à l'étranger [7].

Désir de démocratie

Au pouvoir depuis maintenant 12 ans, le président Faure Gnassingbé est contesté par l'opposition qui réclame son départ. Ayant succédé à son père, Gnassingbé Eyadéma, il est le président depuis 2005 et a été trois fois élu et réélu [8]. Avant son élection, son père a été au pouvoir pendant 38 ans et a dirigé le Togo jusqu'à sa mort [9].

Le président contrôle une grande partie du pouvoir dont le législatif, le judiciaire, le secteur économique et sécuritaire. La population semble insatisfaite de la gestion du pouvoir des Gnassingbé. Dans la capitale Lomé, on retrouve quatre médecins pour 10 000 habitants, alors qu'en dehors de la ville c'est moins d'un docteur pour 10 000 habitants [10]. De plus, 58 % de la population vit toujours sous le seuil de pauvreté [11]. C'est donc en grande partie pour faire cesser les 50 ans de dynastie des Gnassingbé que les Togolais sortent dans les rues pour réclamer le départ du président actuel.

Celui-ci énonce deux constats qui sont les causes des turbulences dans le pays. Tout d'abord, la première explication est d'ordre politique. Elle concerne la revendication des manifestants de l'opposition pour une réforme constitutionnelle [12].

Ensuite, toujours selon Faure Gnassingbé, l'Afrique de l'Ouest est présentement marquée par des crises terroristes. Cette situation semble préoccupante pour Gnassingbé qui craint que le Togo ne soit pas à l'abri d'une influence idéologique des États voisins et de groupes terroristes tels que Boko Haram [13].

Face à ces manifestations dans les rues, le président Gnassingbé a réagi par le déploiement de milices, ce qui entraine des situations violentes. De plus, selon le président de l'Alliance nationale pour le changement (ANC), Jean-Pierre Fabre, des manifestants ont été arrêtés et emprisonnés [14]. L'ANC est l'un des 14 partis formant la coalition.

Les séries de manifestations du mois de novembre 2017 au Togo démontrent l'intérêt de la population dans la lutte formée par l'opposition contre Faure Gnassingbé. Le président n'a toujours pas exclu de se présenter pour la prochaine élection en 2020, mais a toutefois affirmé qu'il n'est pas fermé à un dialogue avec l'opposition [15].




Références:

[1] D'ALMEIDA, Elmond, «Crise au Togo : l'opposition appelle à de nouvelles manifestations la semaine prochaine», Jeune Afrique, 10 novembre 2017, URL : http://www.jeuneafrique.com/491541/politique/crise... consulté le 28 janvier 2018

[2] Loc. cit.

[3] Agence France-Presse, « Nouvelle manifestation au Togo : des milliers de personnes demandent la démission du président», Le Monde, 28 décembre 2017, URL : http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/12/28/n... consulté le 28 janvier 2018

[4] ÉBOULÉ, Christian, «Togo : les clés de la contestation contre Faure Gnassingbe» TV5Monde, 7 novembre 2017, URL : http://information.tv5monde.com/afrique/togo-les-c... consulté le 28 janvier 2018

[5] Radio France information, «Togo: les manifestations de la coalition de l'opposition se poursuivent », 19 novembre 2017, URL : http://www.rfi.fr/afrique/20171119-togo-manifestat... consulté le 28 janvier 2018

[6] BBC Afrique, « De nouvelles manifestations au Togo», 8 novembre 2017, URL : http://www.bbc.com/afrique/region-41911460, consulté le 28 janvier 2018

[7] SOUDAN, François, «Faure Gnassingbé : “ Dans un État de droit, le pouvoir ne se prend pas par la rue mais par les urnes ” » , Jeun Afrique, 20 décembre 2017, URL : http://www.jeuneafrique.com/mag/502325/politique/f... consulté le 28 janvier 2018

[8] Loc. cit.

[9] GANSLER, Katrin, «Togo: Opposition wants to end President Gnassingbe's dynasty», DW, 17 octobre 2017, URL: http://www.dw.com/en/togo-opposition-wants-to-end-... consulté le 1 février 2018

[10] Loc. cit.

[11] Loc. cit.

[12] SOUDAN, Francois, op. cit.

[13] Loc. cit.

[14] Agence France-Presse, op. cit.

[15] SOSSOU, Anani, « Togo : Faure Gnassingbé ouvre la boîte à pandore… », Etiame, URL : http://etiame.com/2017/12/17/togo-faure-gnassingbe... consulté le 28 janvier 2018.

Dernière modification: 2018-02-05 12:04:56

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Les Togolais révoltés contre Gnassingbé
>janvier 2018


Le franc CFA : outil de développement ou abus de pouvoir colonial ?
>novembre 2016


Élections au Togo : un pas vers la démocratie ?
>mars 2010


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016