16 décembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

24 mars 2019

À l'ombre d'Uribe : une main de fer dans un gant de velours


Alexandre Rousseau
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juin
2018
Élection d’Ivan Duque à la présidence de la Colombie

juin
2016
Accord de cessez-le-feu entre le gouvernement colombien et les FARC

juillet
2008
Libération de la femme politique colombienne Ingrid Betancourt

décembre
1993
Décès du criminel colombien Pablo Escobar


1981
Naissance du cartel de Medellin en Colombie

août
1980
Signature du traité de Montevideo entre les pays de l'Alalc

janvier
1971
Publication d'un essai de Gustavo Guttierez sur la théologie de la libération

avril
1970
Élection en Colombie entraînant la création du mouvement de guérilla M19

août
1968
Ouverture d'une conférence épiscopale à Medellin, en Colombie

mars
1967
Parution de l'encyclique Populorum Progressio

février
1966
Décès du prêtre colombien Camilo Torres

février
1960
Signature du traité de Montevideo créant l'Association de libre-échange de l'Amérique latine

décembre
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

mai
1958
Levée de l'état de siège après l'élection d'Alberto Lleras Camargo en Colombie

mai
1957
Renversement du président colombien Gustavo Rojas Pinilla

avril
1948
Émeutes du Bogotazo en Colombie

mars
1948
Création de l'Organisation des États américains

septembre
1947
Signature du Traité interaméricain d'assistance réciproque à Rio de Janeiro

Assermenté le 7 août 2018 sous la bannière du parti Centre démocratique, le nouveau président colombien Ivan Duque entre en poste dans des conditions compliquées. D'abord, il désire durcir la politique colombienne face aux guérillas, dont les Forces armées révolutionnaires de Colombie — Armée du peuple (FARC), ce qui va à l'encontre de la politique de réconciliation du président sortant Juan Manuel Santos [1].

De plus, les relations avec le Venezuela sont très mauvaises. À titre d'exemple, le président du Venezuela, Nicolas Maduro, accuse Juan Manuel Santos d'avoir commandé un attentat contre sa personne à l'aide de deux drones chargés d'explosifs [2]. L'ex-président laisse derrière lui une Colombie où les plantations de coca sont abondantes, soit 209 000 hectares, et où les défenseurs des droits de l'homme sont victimes d'une hausse d'assassinats [3].

Le mentor de Duque est Alvaro Uribe, sénateur de 1986 à 1994 pour le Parti libéral, avant d'être président de 2002 à 2010 pour Colombie d'abord, puis encore sénateur depuis 2014 avec le Centre démocratique. Duque lui doit sa rapide ascension, cependant, Uribe est l'objet d'enquêtes pour entrave à la justice. Ce dernier aurait tenté d'obtenir de faux témoignages afin de faire condamner un de ses adversaires politiques de gauche, le sénateur Ivan Cepeda. Ce dernier est pour sa part l'auteur d'un rapport sur les liens passés entre Uribe et des milices paramilitaires luttant contre les guérillas d'extrême gauche [4].

Du sang neuf à la présidence

Âgé de 42 ans lors de son assermentation, Ivan Duque serait le président colombien le plus jeune depuis plusieurs décennies. L'homme est d'abord avocat diplômé de l'American University, puis il a obtenu une maîtrise en gestion publique de l'université de Georgetown. En tant que juriste, il a travaillé pour l'Organisation des Nations unies (ONU) et la Banque interaméricaine de développement. Ensuite, il a siégé comme sénateur de 2014 à 2018 pour le parti Centre démocratique, le même parti pour lequel il occupe le poste de président aujourd'hui [5].

Sa stratégie électorale est d'être le « nouveau en politique », libéral et décontracté. On dit de lui qu'il est intelligent, qu'il a le sens des responsabilités, qu'il est de bonne compagnie, etc. Or, cela fait contraste avec sa position contre le mariage homosexuel, l'euthanasie et la décriminalisation de la drogue.

C'est aussi le président des Colombiens révoltés par les « concessions » aux rebelles des FARC. À cet effet, il a promis de faire des modifications à l'accord qui avait été signé en 2016. Que « ceux qui ont commis des crimes contre l'humanité reçoivent des sanctions proportionnelles, incompatibles avec la représentation politique [6] », dit-il. En ce qui concerne le Venezuela, il qualifie Maduro de « dictateur » et de « génocidaire ». En matière de lutte antidrogue, il soutient le retour à la pulvérisation aérienne des cultures de coca, une position proche de celle de son mentor, qui avait été interdite lors de la dernière présidence pour des raisons de santé publique. Il s'oppose aussi à la légalisation de certaines drogues [7].

Le déséquilibre et la crise des réfugiés

L'économie colombienne semble montrer des signes plutôt optimistes. Pour 2017, 2018 et 2019, le taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) passe de 1,8 % à 2,8 % puis à 3,6 %, et le taux d'inflation des prix à la consommation de 4,3 % à 3,2 %, puis à 3,4 %, ce qui semble montrer une activité économique en croissance. Cependant, le solde extérieur courant pour les mêmes années est de -3,3 %, -2,4 % et -2,4 % du PIB, ce qui n'est pas alarmant. Quant à lui, le taux de chômage est de 9,3 %, 9,2 % et 9,1 %, ce qui est assez élevé, mais la tendance semble être à la baisse. En somme, l'économie colombienne est sur la voie de la croissance [8].

De son côté, le Venezuela est en déroute sur tous les indicateurs, sauf sur le solde extérieur courant, qui est de 2,0 %, 6,1 % et 4,0 % du PIB entre 2017 et 2019, ce qui veut dire que le pays exporte plus qu'il n'importe. Il s'agit cependant d'un exportateur pétrolier [9].

Comme mentionné plus tôt, l'économie du Venezuela semble avoir du plomb dans l'aile. L'inflation y est extrêmement élevée et il en va de même pour le taux de chômage, de sorte que les besoins de base deviennent difficiles à combler. Ainsi, l'ONU et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont déterminé que plus de 3 millions de Vénézuéliens vivaient hors de leur pays. Ces derniers seraient aussi exposés à des risques plus élevés d'insécurité alimentaire et de malnutrition. De cette façon, toujours selon l'ONU et le PAM, seulement 1,7 % des femmes allaitantes et 7 % des enfants prennent des suppléments alimentaires.

En conséquence, plus d'un million de Vénézuéliens se sont installés en Colombie [10]. Le pays est aussi de plus en plus utilisé comme passage pour atteindre l'Équateur, le Pérou ou autre. On prévoit que ce sont plus de 5 millions de Vénézuéliens qui seront en exil d'ici la fin décembre 2019 [11].

Face à cette crise, le président colombien semble être empathique envers le peuple vénézuélien et croire qu'il faut continuer de faire pression sur le gouvernement Maduro. Duque désire œuvrer à une « stratégie articulée, multilatérale et diplomatique pour une transition vers des élections libres au Venezuela [12] ». La seconde priorité du président est d'apporter les « correctifs » à la paix qui avait été signée avec les FARC en 2016 et de durcir les négociations avec l'Armée de libération nationale (ELN) [13].

Médiagraphie

[1] TESCHER Léo, « Colombie : Ivan Duque, cet homme pressé », France Inter, 7 août 2018, [hyperlien] consulté le 13 mars 2019

VELASCO Hector et ALMONACID Rodrigo, « Colombie: le président Duque prend ses fonctions dans un contexte compliqué », Le Devoir, 8 août 2018, [hyperlien] consulté le 13 mars 2019

[2] TESCHER Léo, op. cit.

[3]VELASCO Hector et ALMONACID Rodrigo, op. cit.

[4]DELCAS Marie, «En Colombie, l'ex-président Alvaro Uribe mis en examen pour « entrave à la justice »», Le Monde, 25 juillet 2018, [hyperlien] consulté le 13 mars 2019

[5] VELASCO Hector et ALMONACID Rodrigo, op.cit.

TESCHER Léo, op. cit.

« Colombians pick candidates in two primaries for May presidential election », Reuters, 11 mars 2018, [hyperlien] consulté le 13mars 2019

ALMONACID Rodrigo,« Ivan Duque, le champion du retour de la droite dure en Colombie », Le Soleil, 17 juin 2018, [hyperlien] consulté le 13 mars 2019 [6] TESCHER Léo, op. cit.

ALMONACID Rodrigo, op. cit.

[7] ABAD Susan et CASEY Nicholas, « Colombia Elects Iván Duque, a Young Populist, as President », The New York Times, 17 juin 2018, [hyperlien] consulté le 13 mars 2019

[8] Fonds Monétaire International, Études économiques et financières : Perspectives de l'économie mondiale octobre 2018, [hyperlien] consulté le 13 mars 2019

[9] Fonds Monétaire International, op. cit.

[10] « Amérique latine : le PAM inquiet de la forte insécurité alimentaire parmi les migrants et réfugiés vénézuéliens », ONU Info, 18 janvier 2019, [hyperlien] 13 mars 2019

[11] Programme alimentaire mondial, 2018, [hyperlien] consulté le 13 mars 2019

[12] Woodrow Wilson Center, « President Iván Duque Márquez: Colombia's Domestic and Regional Opportunities and Challenges », 14 février 2019, [hyperlien] consulté le 13 mars 2019

[13] « Colombie : Ivan Duque, investi président, promet la fermeté face aux guérillas », Le Monde, 8 août 2018, [hyperlien] consulté le 13 mars 2019

VELASCO Hector et ALMONACID Rodrigo, op.cit.

VELASCO Hector, « Colombie: quatre enjeux pour le futur président Iván Duque », Le Devoir, 19 juin 2018, [hyperlien] consulté le 13 mars 2019

Autres articles

Centro democratico, 2019, [hyperlien] consulté le 13 mars 2019

« De migrants à réfugiés: journal d'un exode du Vénézuéla en crise », Le Point, 29 octobre 2018, [hyperlien] consulté le 13 mars 2019

LEPRINCE Jean-Michel, « En Amérique du Sud, une crise migratoire sans précédent », Radio-canada, 29 janvier 2019, [hyperlien] consulté le 13 mars 2019

« Vénézuéla. L'ONU prévoit 5,3 millions de réfugiés et migrants vénézuéliens fin 2019 », Ouest-France, 14 décembre 2018, [hyperlien] consulté le 13 mars 2019



Dernière modification: 2019-03-31 22:14:14

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

À l'ombre d'Uribe : une main de fer dans un gant de velours
>mars 2019


Il y a 25 ans : la fin du règne d'Escobar en Colombie
>octobre 2018


Visite papale en Colombie : vers une réconciliation durable?
>janvier 2018


La Colombie hôte du Congrès de l'Internationale socialiste pour la paix et l'unité
>octobre 2017


Les FARC au coeur des élections en Colombie
>septembre 2014


Sommet de l'Alliance du Pacifique en Colombie : inclusif et prometteur de changement
>octobre 2013


Un climat peu favorable à la paix se poursuit en Colombie
>février 2013


Une grande victoire pour la Colombie : la mort de Mono Jojoy
>octobre 2010


Colombie : l'élection de Santos permet d'enterrer la hache de guerre avec Chavez
>septembre 2010


Les FARC sur une pente descendante
>avril 2009


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019