21 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

30 septembre 2006

La crise des mensonges hongrois


Renaud Gosselin
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

avril
2018
Tenue d’élections législatives en Hongrie

octobre
2016
Référendum en Hongrie sur le plan de répartition des immigrants de l'Union européenne

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

avril
2003
Annonce de l'adhésion de dix pays à l'Union européenne

juillet
1997
Annonce de l'intégration de la Hongrie, la Pologne et la République tchèque au sein de l'OTAN

avril
1990
Tenue d'élections multipartites en Hongrie

octobre
1989
Proclamation de la nouvelle République de Hongrie

mai
1988
Départ du premier secrétaire du Parti socialiste ouvrier hongrois, Janos Kadar

mai
1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

juin
1958
Exécution de l’ex-président du conseil hongrois Imre Nagy

novembre
1956
Écrasement d'une insurrection en Hongrie

mai
1955
Signature du pacte de Varsovie

La Hongrie a vécu, au cours des deux dernières semaines, «ses pires émeutes» depuis le soulèvement contre le pouvoir communiste en 1956(1). D'importantes manifestations ayant fait 250 blessés, provoqué 200 interpellations et endommagé plusieurs infrastructures se sont en effet produites entre le 18 et le 29 septembre 2006 dans la capitale du pays, Budapest(2).

Ces protestations avaient pour cause une déclaration du Premier ministre socialiste, Ferenc Gyurcsany. Faite dans des termes crus au cours d'une réunion à huis clos de son parti en mai 2006, celle-ci a été rendue publique dimanche le 17 septembre 2006. M. Gyurcsany y avouait avoir menti aux Hongrois et leur avoir dissimulé son projet d'austérité économique lors de la campagne électorale d'avril 2006 afin d'être à nouveau porté au pouvoir(3). Ce programme économique, mis en oeuvre en juin 2006, vise à faire baisser le déficit public hongrois de 10,1% du PIB à 3,2% d'ici 2009 pour ensuite permettre au pays d'intégrer l'Union européenne(4).

Les manifestants, menés en grande partie par des groupes d'extrême droite, réclament ni plus ni moins que la démission du Premier ministre(5). Les mensonges de Gyurcsany ont aussi été vivement dénoncés par le principal parti d'opposition de droite, le Fidesz, et son chef, l'ancien Premier ministre Viktor Orban. Ce dernier a activement pris part aux manifestations et a appelé les Hongrois à participer aux émeutes. M. Orban demande d'ailleurs la démission du Premier ministre socialiste si son parti perd les élections municipales prévues pour le 1er octobre prochain(7).

M. Gyurcsany, qui s'est excusé pour la forme de son discours et non pour son contenu, a évidemment rejeté cette proposition et a décidé d'aller de l'avant avec son projet de réforme économique(8).




Références:

(1)AFP, «Hongrie : Les "mensonges" du PM jugés aux urnes demain», Le Soleil, 30 septembre 2006, p. 37

(2)AFP, «Les manifestations se poursuivent à Budapest», Le Devoir, 25 septembre 2006, p. B3

(3)Ibid.

(4)MOLNAR, Gézar, «Gyurcsany s'excuse pour ses mensonges», Le Soleil, 28 septembre 2006, p. 25

(5)SEMO, Marc, «Une extrême droite qui rêve à 1956», Le Devoir, 23 septembre 2006, p. B2

(6)AFP, «Les manifestations...», op. cit.

(7)AFP, «Hongrie : Les "mensonges"...», op. cit.

(8)Ibid.

Dernière modification: 2007-05-02 07:13:22

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Jeux olympiques 2024 : Budapest sous la loupe
>janvier 2016


Les migrants face à un rempart en Hongrie
>janvier 2016


Une réélection sans souci en Hongrie
>septembre 2014


Une déclaration controversée provoque la population hongroise
>février 2013


Clivage gauche-droite en Hongrie : match nul !
>février 2012


Le controversé parti Jobbik franchit les portes du Parlement hongrois
>octobre 2010


Il y a dix ans, la Hongrie disait oui à l'OTAN
>novembre 2007


La crise des mensonges hongrois
>septembre 2006


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019