18 août 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

28 février 2019

L'échec « caché » du référendum philippin


Jonathan Poudrier
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mai
2016
Élection de Rodrigo Duterte à la présidence des Philippines

novembre
2013
Passage du typhon Haiyan sur les Philippines

octobre
2011
Atteinte du cap des 7 milliards d'habitants sur la Terre

janvier
2001
Départ du président philippin Joseph Estrada

novembre
1989
Création de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique

février
1987
Adoption par référendum d'une nouvelle Constitution aux Philippines

février
1986
Assermentation de Corazon Aquino à la présidence des Philippines

juillet
1979
Ouverture d'une conférence internationale sur les réfugiés de la mer en Asie du Sud-Est

septembre
1972
Promulgation de la loi martiale aux Philippines

août
1967
Création de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est

novembre
1965
Élection de Ferdinand Marcos à la présidence des Philippines

septembre
1963
Proclamation de l'indépendance de la Malaisie

mars
1957
Décès du président philippin Ramon Magsaysay

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

septembre
1954
Création de l'Organisation du traité de l'Asie du Sud-Est

Le 27 janvier 2019 restera une date marquante pour le peuple philippin. En effet, un double attentat sur une cathédrale catholique a eu lieu cette journée-là. La cathédrale de Notre-Dame du Mont-Carmel est celle qui a été touchée. Cette église est située dans le sud des Philippines sur l'île de Jolo, dans la province de Sulu(1). L'attentat a pris la forme de deux bombes qui ont explosé avec un intervalle de quelques minutes(2). Ces explosions ont fait un bon nombre de victimes et montrent bien le climat instable dans le sud des Philippines.

La religion et les forces de l'ordre visées par l'extrémisme

La première explosion a eu lieu pendant la messe et la deuxième pendant que les secours tentaient d'aider les victimes de la première déflagration(3). Les autorités philippines ont dénombré 20 morts et 111 blessés(4). Il s'agit d'une attaque très violente contre le catholicisme. On peut aussi comprendre que les forces de l'ordre ont été visées par la deuxième bombe. En effet, sur les 20 décès, 5 sont des soldats. En réaction à cet attentat, le secrétaire à la Défense philippin, Delfin N. Lorenzana, a voulu rassurer la population en augmentant le niveau d'alerte de l'armée dans les endroits publics et les lieux de culte. Il a aussi fortement condamné l'acte(5).

Le groupe armé État islamique s'est rapidement approprié l'attentat. Cependant, il ne semble pas y avoir de preuves qui pourraient confirmer l'identité de l'auteur. La localisation de l'attaque peut, par contre, donner des pistes sur le coupable. Le groupe islamiste Abou Sayyaf est un groupe armé qui œuvre sur l'île de Jolo. La plupart des analystes le voient comme le principal suspect dans cet événement(6). Ce groupe s'est fait connaitre en 2004, alors qu'il avait fait un attentat qui a causé la mort de 100 personnes. Il s'agit d'un groupe séparatiste violent(7).

Les deux solitudes philippines

Les Philippines sont un pays majoritairement catholique. Cependant, le sud du pays est majoritairement de confession musulmane. Des groupes se sont créés dans ces régions pour demander l'indépendance de la région musulmane. Ils sont devenus de plus en plus violents et des combats entre l'armée et ces groupes ont fait rage depuis des dizaines d'années(8). L'état d'urgence a été décrété lorsque les combats devenaient trop intenses. Par exemple, en mai 2017, le président Rodrigo Duterte l'a employé à Mindanao, une grande île du sud du pays(9).

Pourtant, les choses semblaient s'améliorer. En effet, en 2014, les Philippines et le Front Moro de libération nationale(FMLN) signaient un accord de paix. Le FMLN est le plus grand groupe islamiste du pays. Cet accord était donc un pas dans la bonne direction pour la paix(10). Il a même abouti à un référendum pour la création d'une région autonome dans le sud des Philippines. Ainsi, la région de Bangsamoro obtiendrait plus d'autonomie, tout en restant une sous contrôle philippin. Il s'agissait d'une autre tentative du gouvernement Duterte pour calmer les groupes islamistes radicaux dans le sud du pays(11).

C'est à la suite de l'annonce de la victoire frappante du gouvernement lors de ce référendum, le 21 janvier 2019, que l'attaque est survenue. Elle est en effet arrivée deux jours après(12). De plus, la province de Sulu n'était pas incluse dans l'accord de paix et la région a voté contre le référendum pour la région autonome. Le groupe islamiste Abou Sayyaf n'est pas d'accord avec ce référendum, ce qui aurait justifié cet attentat. Comme pour le reste de la province de Sulu, il préférerait une indépendance complète du reste des Philippines(13).

Le président Duterte a donc du pain sur la planche s'il veut réellement régler le problème de l'islamisme radical dans son pays. Même si son référendum a été un succès, cet attentat apporte une certaine nuance à cette victoire. Il faudra agir afin d'éviter des incidents similaires dans le futur.




Références:

(1) Agence France Presse, « Le pape et la communauté musulmane condamnent l'attentat contre une église philippine », Radio-Canada, le 27 janvier 2019, URL https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1149251/attaq... page consultée le 28 février 2019.

(2) HOLCOMBE, Madeline & SIMONETTE, Virma, « 20 killed, dozens wounded in Philippines church bombing », CNN, le 27 janvier 2019, URL https://www.cnn.com/2019/01/27/asia/philippines-ch... page consultée le 28 février 2019.

(3) ibid.

(4) Al Jazeera, « Philippines church bombing: Twin blasts hit Jolo cathedral », le 27 janvier 2019, URL https://www.aljazeera.com/news/2019/01/bombs-targe... page consultée le 28 février 2019.

(5) HOLCOMBE, Madeline & SIMONETTE, Virma, op. cit.

(6) Agence France Presse, « Philippines: la cathédrale de Jolo cible d'un attentat revendiqué par le groupe État islamique », Le Monde, le 27 janvier 2019, URL https://www.lemonde.fr/international/article/2019/... page consultée le 28 février 2019.

(7) Agence France Presse, « Le pape… », op. cit.

(8) BBC News, « Jolo church attack: Many killed in Philippines », le 27 janvier 2019, URL https://www.bbc.com/news/world-asia-47018747, page consultée le 28 février 2019.

(9) THIBAULT, Harold, « Philippines : violents combats entre rebelles islamistes et forces gouvernementales», Le Monde, le 23 mai 2017, URL https://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2017... page consultée le 28 février 2019.

(10) The Guardian, « Philippines signs long-awaited peace deal with Muslim rebels», le 27 mars 2014, URL https://www.theguardian.com/world/2014/mar/27/phil... page consultée le 28 février 2019.

(11) BBC News, op. cit.

(12) ibid.

(13) Agence France Presse, « Le pape… », op. cit.

Dernière modification: 2019-03-18 07:27:17

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

L'échec « caché » du référendum philippin
>février 2019


Rencontre entre Xi Jinping et Rodrigo Duterte : la renaissance des relations sino-philippines
>février 2019


Duterte réussit à écarter une autre adversaire aux Philippines
>septembre 2018


Philippines : lutter contre la drogue ou contre les droits humains?
>octobre 2017


Philippines : la lutte controversée de Duterte contre la drogue
>février 2017


L'économie des Philippines : une pente ascendante en 2015
>janvier 2016


Philippines : le début d'une ère nouvelle
>septembre 2014


Une paix possible entre le gouvernement philippin et le MILF ?
>octobre 2011


Décès d'un emblème de la démocratie aux Philippines
>septembre 2009


Libération d'un ex-président philippin condamné à perpétuité
>novembre 2007


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019