24 août 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

18 mars 2019

Les élections estoniennes : un futurisme prudent


Philippe Lacasse
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

avril
2003
Annonce de l'adhésion de dix pays à l'Union européenne

juin
1992
Référendum constitutionnel et législatif en Estonie

Petit pays à l'ouest de la mer Baltique, l'Estonie ne fait pas souvent parler d'elle, mais les récentes élections législatives ayant eu lieu le 3 mars 2019 ont fait tourner bien des têtes.

Le vote en ligne pour les Estoniens

Le système électoral ainsi que les résultats surprennent tant les néophytes que les analystes. Pour commencer, le système électoral estonien a de quoi surprendre un public de l'extérieur. En effet, l'Estonie n'utilise pas un système de scrutin uni majoritaire à un tour comme aux États-Unis, mais plutôt une forme de système proportionnel. Le Riigikogu, la chambre des représentants de la République estonienne, est élu d'une manière relativement rare dans la communauté internationale. Les 12 districts électoraux sont composés de 3 formes de mandats : les mandats individuels, des mandats de districts et les mandats compensatoires (1).

Dans chacun des districts électoraux, chaque parti a la possibilité de présenter jusqu'à 2 candidats de plus que le nombre de sièges disponibles dans le district. Pour qu'un parti puisse être éligible à un siège au Riigikogu, celui-ci doit obtenir au moins 5 % des voix dans un district. Pour obtenir un mandat personnel, un candidat doit obtenir un certain nombre de voix prédéterminé, appelé quota, dans un district précis. Pour les mandats de districts, on divise le nombre de voix obtenues par chaque parti dans un district et ce nombre est divisé par le même quota que pour les mandats individuels. Enfin, les mandats compensatoires doivent être attribués à l'échelle nationale selon la méthode d'Hondt, dont le but est d'atteindre une forte représentativité des résultats électoraux (2).

Ce qui surprend le plus est pourtant le fait que les Estoniens ont la possibilité de voter en ligne. En effet, la doctrine d'e-gouvernance adoptée par le gouvernement estonien a pour but de limiter les interactions entre les citoyens et l'appareil public (3). Depuis l'introduction du vote électronique, ou i-Voting, en 2005, plus de 44 % des Estoniens ont utilisé ce service. Le vote électronique permet au gouvernement de sauver l'équivalent de 11 000 jours de travail par élection (4).

L'austérité fait tomber le gouvernement

Les résultats des dernières élections parlementaires ont fait sursauter les analystes. Le parti du centre, parti du gouvernement sortant aux dernières élections, a subi une défaite aux mains du parti de la réforme. Avec 34 sièges sur les 101 qui composent le Riigikogu, les réformateurs ne promettent pas beaucoup de changements, puisque proches idéologiquement du gouvernement sortant (5).

Ce qui est tenu comme responsable de la défaite des centristes c'est, entre autres, les politiques d'austérité économique adoptées par le gouvernement estonien depuis les dernières années (6). Très communes dans l'Union européenne depuis la crise économique de 2008-2009, les mesures d'austérité semblent ne plus avoir la cote auprès du public estonien.

Si les résultats sont surprenants en ce qui a trait aux vainqueurs, ils le sont encore plus pour les petits partis. Le Parti conservateur Estonien a en effet fait une percée majeure lors des dernières élections en remportant 19 sièges (7). Ce parti est considéré par plusieurs comme faisant parti de l'extrême droite. Opposé fortement au multiculturalisme, méfiant à l'égard de la Russie ainsi qu'envers la communauté lesbienne, gaie, bisexuelle et transgenre (LGBT) (8), ce parti s'inscrit sur une longue liste de partis similaires qui prennent de l'expansion en Europe au cours des dernières années. Le support pour ce parti n'est donc plus marginal, puisque celui-ci lui a permis de se glisser à la deuxième opposition officielle.

L'Estonie est un cas d'étude intéressant en ce qui concerne la montée de l'extrême droite européenne. Autant ce pays va de l'avant avec des politiques futuristes autant certaines de ses politiques s'avèrent plutôt conservatrices.




Références:

(1) Andrew Whyte, « How does the electoral system in Estonia work? » ERR News, 09/10/2018, URL https://news.err.ee/867523/how-does-the-electoral-... consulté Le 12/03/2019

(2) Ibid.

(3) Gouvernement de l'Estonie, «e-governance», URL https://e-estonia.com/solutions/e-governance/i-voting/, consulté le 12/03/2019

(4) Ibid.

(5) Benoît Vitkine, « Estonie : les libéraux remportent les législatives, percée de l'extrême-droite », Le Monde, 03/03/2019, URL https://www.lemonde.fr/international/article/2019/... consulté le 12/03/2019

(6) Ibid.

(7) Valimised, «Elected members of the Riigikogu», 08/03/2019, URL https://rk2019.valimised.ee/en/election-result/ele... consulté le 12/03/2019

(8) Andres Pulver, Anu Viita-Neuhaus, «Rakvere will not support film festival», Postimees, 16/02/2017, URL https://news.postimees.ee/4017703/rakvere-will-not... consulté le 12/03/2019

Dernière modification: 2019-03-18 08:48:51

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Les élections estoniennes : un futurisme prudent
>mars 2019


L'Estonie dit adieu à la présidence du Conseil de l'Union européenne
>mars 2018


Législatives en Estonie : un enjeu politique dans une Europe mouvementée
>février 2015


La persistance de l'extrême droite dans les pays baltes
>décembre 2013


Estonie : un taux d'homicides en baisse
>octobre 2013


La « famille euro » s'agrandit
>janvier 2011


Estonie : un gouvernement de coalition droite-gauche à nouveau reconduit
>mars 2007


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019