27 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

12 mars 2019

Soudan : le pain fait vaciller le régime d'Omar el-Béchir


Gasthury Chandrajegatheesan
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

avril
2019
Renversement du président soudanais Omar el-Béchir

février
2017
Famine au Soudan du Sud

septembre
2012
Manifestations anti-américaines dans plusieurs pays arabes

janvier
2011
Tenue d'un referendum sur l'indépendance du Soudan du Sud

février
2003
Début d'un conflit dans la province du Darfour, au Soudan

juin
1989
Coup d’État portant Omar el-Béchir au pouvoir au Soudan

avril
1985
Renversement du gouvernement de Gaafar Mohammed Nimeiry au Soudan

mai
1983
Début d'une guerre civile au Soudan

septembre
1976
Apparition du virus Ébola en Afrique

février
1972
Signature d'un accord mettant fin à la guerre civile au Soudan

mai
1969
Accession du colonel Gaafar Mohammed Nimeiry à la présidence du Soudan

août
1967
Ouverture d'un sommet des pays arabes à Khartoum

avril
1965
Élection d'un nouveau gouvernement au Soudan

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

septembre
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

novembre
1958
Accession au pouvoir du général Ibrahim Abboud au Soudan

janvier
1956
Proclamation de l'indépendance du Soudan

L'annonce de la montée du prix du pain, le 19 décembre 2018, a provoqué une vague de manifestations au Soudan pour dénoncer le coût de la vie. Les protestataires ont par la suite demandé la chute du régime d'Omar el-Béchir, au pouvoir depuis le coup d'État de 1989.

Le prix du pain : la goutte de trop

Le régime liberticide d'Omar el-Béchir s'est assuré d'imperméabiliser la capitale Khartoum aux soulèvements, habituel foyer des contestations [1]. Mais le 19 décembre 2018, le gouvernement soudanais découvre avec stupeur les premières manifestions à Atbara qui vont embraser tout le pays, dont Khartoum.

Le prix du pain s'inscrit dans une succession d'augmentations qui pèsent sur les Soudanais. Le coût de la vie, la crise de liquidité, le prix de l'essence, etc. sont autant de raisons nourrissant les soulèvements. Faute de confiance dans les institutions, monopolisées par le parti d'Omar el-Béchir, les populations en périphérie de la capitale se sont organisées autour des mouvements des jeunes, des agriculteurs indépendants et des travailleurs, pour se faire entendre [2].

Dès la première semaine de manifestations, des arrestations politiques et de violentes répressions ont lieu. On compte 8 morts selon le bilan officiel, 22 selon le leader de l'opposition Sadiq al-Mahdi, et 37 manifestants abattus selon Amnistie internationale. Cette réponse gouvernementale a conduit les manifestants à exiger la fin du régime trentenaire d'Omar el-Béchir, et moins à dénoncer les difficultés économiques [3].

Les analystes Nisrin Elamin et Zachariah Mampilly observent 4 facteurs qui distinguent ces manifestations des précédentes [4]. Le premier est la naissance des révoltes en périphérie avant de contaminer Khartoum. Les précédentes manifestations prenaient forme à Khartoum, mais elles étaient circonscrites à la capitale et avaient du mal à gagner la périphérie. Le deuxième facteur est le soutien au mouvement des partis et du leader de l'opposition, Sadiq al-Mahdi, de retour d'exil. Le troisième facteur a trait aux signes de rapprochements de l'armée et des manifestants. Le quatrième est le contexte politique régional avec des soulèvements qui ont des similitudes avec les manifestations soudanaises, comme au Sénégal, en Tunisie, en Éthiopie, etc. Ainsi, les analystes évoquent davantage de ressemblances avec les révoltes réussies de 1964 et 1985 qui ont permis un changement de régime au Soudan.

L'agriculture : un avenir prometteur mais ignoré

Entre 2,4 et 2,6 millions de tonnes de blé sont consommées par les Soudanais, alors qu'environ 445 000 tonnes/an sont produites au Soudan [5]. Dans le cadre des politiques d'austérité recommandées par le Fonds monétaire international, le gouvernement soudanais a mis fin aux subventions. Ce dernier confie les importations céréalières au secteur privé, ce qui cause une augmentation des prix, notamment du pain [6].

Selon la Banque africaine de développement, le Soudan possède 63 % de terres agricoles inexploitées propices à une variété de cultures [7]. Elle estime que « l'agriculture irriguée à grande échelle, la production laitière et l'élevage, les entreprises forestières productrices de gomme arabique et la chaîne d'approvisionnement en cuir destiné aux exportations régionales et mondiales [8] » ont un grand potentiel d'investissement privé.

Mais le changement climatique n'exempte pas le Soudan, qui connaît « une dégradation environnementale grave et prolongée due à la faiblesse des précipitations et à la surexploitation des arbres, des sols et des pâturages [9] ».

Selon le journal Le Monde, sur la scène internationale, afin de préserver la stabilité de la région, il est préférable d'avoir un pouvoir soudanais contesté plutôt qu'il n'y en ait pas [10]. Au Yémen, le régime soudanais a déployé ses troupes aux côtés de l'Arabie saoudite, qui est soutenue par les États-Unis. Ainsi, ce pays a levé les sanctions économiques à l'encontre du Soudan [11].

Quant à Omar el-Béchir, il est sous mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale pour génocide, crime de guerre et crime contre l'humanité commis au Darfour. L'ampleur des récentes manifestations, qui sont toujours d'actualité, l'ont conduit à s'écarter de la tête de son parti au profit d'un de ses partisans, Ahmad Harun. Ce dernier est aussi sous mandat d'arrêt pour crime de guerre et crime contre l'humanité [12]. Un semblant de réformes se dessinerait à la tête du pays, où 130 000 jeunes entrent annuellement sur le marché pour 30 000 emplois disponibles [13].




Références:

[1] Elamin, Nisrin, et Zachariah Mampilly, « Recent protests in Sudan are much more than bread riots », The Washington Post, 28 décembre 2018, URL https://www.washingtonpost.com/news/monkey-cage/wp... consulté le 10 mars 2019

[2] Ibid.

[3] Maclean, Ruth, « Dozens have been killed by the regime. But Sudan's protesters march on », The Guardian, 30 décembre 2018, URL https://www.theguardian.com/world/2018/dec/30/doze... consulté le 10 mars 2019

[4] Elamin, Nisrin, et Zachariah Mampilly, op. cit.

[5] Filipi, Laurent, « Au Soudan, la hausse du prix du pain entraîne des violences », France Info, 9 janvier 2018, URL https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/soudan/a... consulté le 10 mars 2018

[6] Ibid.

[7] Groupe de la Banque africaine de développement, « Perspectives économiques au Soudan », URL https://www.afdb.org/fr/countries/east-africa/suda... consulté le 10 mars 2019

[8] Ibid.

[9] Ibid.

[10] Le Monde avec AFP, « Manifestations au Soudan : pour la communauté internationale, mieux vaut un régime contesté que le chaos », Le Monde, 12 janvier 2019, URL https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/01/12/... consulté le 10 mars 2019

[11] Elamin, Nisrin, et Zachariah Mampilly, op. cit.

[12] Tisdall, Simon, « Handing over power may be first steps to change in Sudan », The Guardian, 3 mars 2019, URL https://www.theguardian.com/world/2019/mar/03/suda... consulté le 10 mars 2019

[13] Groupe de la Banque africaine de développement, op.cit

Autres références

Agence France Presse, « Manifestations et grève au Soudan: le pouvoir face à une contestation quasi inédite », Le Point, 24 décembre 2018, URL https://www.lepoint.fr/monde/manifestations-et-gre... consulté le 10 mars 2019

France info avec Agence France Presse, « Soudan : des dizaines de morts lors de manifestations contre la hausse du prix du pain », France Info, 25 décembre 2018, URL https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/soudan/s... consulté le 10 mars 2019

AFP, « Manifestations au Soudan: la plus grande menace pour le régime en 30 ans », Slate Afrique, 4 janvier 2019, URL http://www.slateafrique.com/921882/manifestations-... consulté le 10 mars 2019

Dernière modification: 2019-03-18 08:42:16

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Soudan : le pain fait vaciller le régime d'Omar el-Béchir
>mars 2019


Guerre civile et famine : le chaos règne au Soudan du Sud
>octobre 2014


L'armée blanche : menace pour le Sud-Soudan
>février 2014


Référendum controversé à Abyeï
>décembre 2013


Tensions au Soudan du Sud : un ajout de Casques bleus demandé à Abyei
>septembre 2013


Soudan : le Nord contre le Sud pour le contrôle de l'or noir
>janvier 2013


Soudan et Sud-Soudan: la sécession ravive l'interdépendance de l'économie pétrolière
>novembre 2011


Sud-Soudan : vers une indépendance démocratique ?
>novembre 2010


Résolution 1769 : Un espoir pour le Darfour ?
>février 2008


Un drame humanitaire au Darfour
>septembre 2007


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016