17 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

22 janvier 2019

Asmara, ville témoin d'un événement historique


Valeria Pecoraro
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juin
2000
Acceptation d'une trêve mettant fin à la guerre entre l'Éthiopie et l'Érythrée

mai
1993
Proclamation de l'indépendance de l'Érythrée

Le 6 juillet 2018, un événement historique et impensable jusqu'à tout récemment s'est produit à Asmara, capitale de l'Érythrée. Les leaders de deux nations ennemies, comme l'étaient l'Érythrée et l'Éthiopie, se sont rencontrés et se sont même serré la main pour la première fois en 20 ans.

Un conflit datant de la décolonisation

Les mauvaises relations entre ces deux pays ne datent pas d'hier. Il faut reculer jusqu'à l'époque de la décolonisation lorsque, contrairement à la mouvance régnant dans le continent africain, l'Éthiopie a annexé le territoire de l'Érythrée en 1962 (1). Cela mettait fin à leur fédération.

À partir de ce moment se sont intensifiées les revendications du Front de libération de l'Érythrée, dont le seul but est de reconquérir l'indépendance de l'Érythrée. Cette guérilla obtiendra son but en 1993, lorsque l'Érythrée déclarera officiellement son indépendance (2).

La relation entre les deux pays était alors une poudrière qui n'attendait qu'une étincelle pour exploser. Cette étincelle était un différend frontalier entre les deux nations. Cela a déclenché une guerre en 1998 qui s'est poursuivie jusqu'en 2000 (3).

Cette guerre a pris fin en 2000 avec la signature d'un accord de paix entre les deux nations, mais cela ne signifie pas pour autant que les problèmes aient fini là. Au contraire, cet accord est venu alimenter indirectement les tensions déjà existantes. En effet, en 2002 la Commission arbitrale du tribunal d'arbitrage de La Haye a tranché le litige frontalier entre les deux nations. Le jugement rendu par cette cour d'arbitrage stipule que la souveraineté sur Badme, la ville au cœur du conflit frontalier, appartient exclusivement à l'Érythrée (4). Or, depuis ce temps, l'Éthiopie a passé outre au jugement du tribunal de La Haye et maintenait jusqu'à tout récemment le contrôle administratif et militaire de la ville.

Depuis, les deux nations africaines ont profité de chaque occasion pour s'échanger des mots agressifs sur la scène internationale. Par exemple, l'Éthiopie a toujours été le plus ardent plaideur pour le maintien des sanctions internationales à l'égard de l'Érythrée. Effectivement, depuis 2009, l'Érythrée croule sous les sanctions prises par le Conseil de sécurité des Nations unies. Ces sanctions ont été adoptées en raison du soutien accordé aux pirates somaliens, considérés comme des groupes terroristes par les Nations unies (5).

Un accord gagnant-gagnant

La rencontre du mois de juillet 2018 a amené la signature d'une entente de pacification entre les deux nations de la corne africaine le 16 septembre dernier (6). Grâce à cette entente, l'Érythrée a obtenu sa revendication principale : la reconnaissance de sa pleine souveraineté sur la ville de Badme et le retrait des troupes éthiopiennes de celle-ci.

Les deux pays avaient intérêt à obtenir cette pacification. Dans le cas de l'Éthiopie, elle obtiendrait un accès à la mer tant apprécié, ce qui lui permettrait de faciliter les importations et les exportations de la deuxième plus importante économie du continent africain (7). D'ailleurs, le prince héritier des Émirats arabes unis a déjà confirmé le versement d'une aide d'environ 3 milliards de dollars à l'Éthiopie (8).

Les gains de l'Érythrée sont beaucoup plus importants. En effet, depuis les sanctions qui lui ont été imposées, l'Érythrée se retrouve isolée sur le plan international. Grâce à l'entente de pacification qui découle du sommet d'Asmara, elle est sortie de l'isolationnisme imposé par les sanctions internationales. Plusieurs mesures ont déjà été prises sur le terrain : les communications aériennes, navales et terrestres entre l'Éthiopie et l'Érythrée ont repris depuis peu, les ambassades des deux pays sont rouvertes, etc. (9). Cette rencontre s'inscrit dans le cadre d'un vaste programme de changement lancé par le premier ministre éthiopien, nommé le tiliq tehadiso (« grand changement ») (10) .

Surtout, cette pacification, dirigée par les États-Unis, l'Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis et le Qatar, a permis à l'Érythrée de se faire un nom sur la scène régionale et d'exercer une influence, notamment dans la guerre du Yémen. Cette influence s'exercera notamment en permettant l'installation de bases militaires sur son territoire (11).

Cette réconciliation de deux nations traditionnellement ennemies amènera-t-elle la paix définitive dans la corne de l'Afrique? Au stade auquel les négociations sont rendues, il est difficile de l'affirmer. Cependant, cela ne peut pas nuire.




Références:

(1) PRUNIER, Gérard, « Éthiopie-Érythrée, fin des hostilités », Le Monde diplomatique, p.20, 1er novembre 2018, URL : file:///C:/Users/valer/Downloads/biblioeureka20190... consulté le 21 janvier 2019

(2) Anonyme, « Acteurs et dates-clés », Le Monde diplomatique, p.20, 1er novembre 2018, URL : file:///C:/Users/valer/Downloads/biblioeureka20190... consulté le 21 janvier 2019

(3) Le Monde avec AFP et Reuters, « L'Ethiopie et l'Erythrée renouent des relations diplomatiques », Publié le 08 juillet 2018 à 19h53 - Mis à jour le 08 juillet 2018 à 19h53, URL : https://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/07/08/... consulté le 21 janvier 2019

(4) Ibid.

(5) LE GOURIELLEC, Sonia, « Ethiopie-Erythrée, la proclamation inattendue d'une paix importée », Le Monde Afrique, Publié le 28 septembre 2018 à 10h31 - Mis à jour le 28 septembre 2018 à 19h31, URL : https://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/09/28/... consulté le 21 janvier 2019

(6) YEWONDWOSSEN, Muluken, « Ethiopia ready to use Eritrean ports », Capital Ethiopia, 12 novembre 2018, URL : https://www.capitalethiopia.com/capital/ethiopia-r... consulté le 21 janvier 2019

(7) PRUNIER, Gérard, Op. cit

(8) Ibid.

(9) WUILLBERQ, Emeline, « Après s'être tourné le dos pendant vingt ans, l'Ethiopie et l'Erythrée rouvrent leur frontière », Le Monde Afrique, Publié le 11 septembre 2018 à 12h07 - Mis à jour le 14 septembre 2018 à 14h27, `consulté le 21 janvier 2019, URL : https://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/09/11/... GOURIELLEC, Sonia, Op. Cit.

(11) Ibid.

Dernière modification: 2019-01-31 15:12:08

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Asmara, ville témoin d'un événement historique
>janvier 2019


La traite humaine en Afrique : esclavage des temps modernes?
>novembre 2013


L'Érythrée : un pays oublié avec ses problèmes
>avril 2013


Peu d'espoir pour l'Érythrée après 15 ans d'indépendance
>mars 2008


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019