18 août 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

28 février 2019

Qui a tué le Weekly Standard?


Alexandre Rousseau
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

décembre
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

septembre
2017
Ouragans sur les Caraïbes

août
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

janvier
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

janvier
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

novembre
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

septembre
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

juin
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

mars
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

janvier
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

octobre
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

décembre
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

novembre
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

septembre
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

novembre
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

En décembre 2018, l'hebdomadaire Weekly Standard, une publication hebdomadaire conservatrice, a fermé ses portes après 23 années d'activité [1].

Un des rares médias conservateurs à critiquer Donald Trump

Le Weekly Standard est un média dont la ligne éditoriale est néoconservatrice. Il est également l'un des seuls critiquant le président américain Donald Trump. Ce journal a été créé en 1995 par Bill Kristol et Fred Barnes, deux éditorialistes conservateurs. En 1997, le Weekly Standard avait supporté la guerre en Irak disant que « We know it seems unthinkable to propose another ground attack to take Baghdad. But it's time to start thinking the unthinkable[2] ». Durant la présidence de George W. Bush de 2001 à 2009, l'hebdomadaire a globalement soutenu la politique de ce dernier. Cela dit, sous la présidence Trump c'est une autre histoire. Dès 2016, Bill Kristol tentait de recruter des « challengers » anti-Trump [3].

En 2017, les ventes du Weekly Standard auraient fondu de 10 %. En 5 ans elles seraient passées de 100 000 à 72 000. Les consultations de son site internet ont également suivi la même tendance. Le président directeur général a dit aussi que depuis 2013 les ventes chutent de 10 % par an, sauf une exception, et ce, malgré des investissements significatifs [4]. Or, pour sa part le rédacteur en chef du Politico, Staphen Hayes, dit que « Beaucoup de médias ont répondu aux défis de notre époque en donnant à l'affirmation priorité sur l'information, cédant à l'attrait de la polarisation et à la tentation du “clickbait” [titres servant surtout à attirer les clics] [5] », ce qui aurait joué contre le Weekly Standard.

Une confiance fragile envers les médias

De janvier 2017 à janvier 2018, la confiance envers les médias serait passée de 47 % à 42 % et celle envers le gouvernement aurait décliné de 14 points de pourcentage sur la même période. Jamais une telle chute de confiance au sein des États-Unis n'a été enregistrée [6]. Parallèlement à cette chute de la « confiance », en 2019, les Étasuniens ont augmenté leur « engagement politique » par 22 points de pourcentage. Environ 40 % d'entre eux consomment les médias une fois par semaine ou plus, mais « amplifient couramment leur consommation ». Cela dit, 73 % d'entre eux ont des inquiétudes sur la possible utilisation des « Fake News » comme armes.

Cette tendance est plus vieille que l'ère Trump, car de 2003 à 2017, on voit la faveur du public pour les médias passer de 57 % à 41 %. On remarque aussi une disparité de la confiance en fonction de l'orientation politique : chez les démocrates, 54 % des gens ont une opinion favorable des médias, tandis que chez les républicains, 68 % des gens en ont une opinion défavorable selon leur appartenance à un parti. Il y a aussi une tendance inversement proportionnelle à l'âge pour la défaveur envers les médias, cependant la différence reste peu marquée [7].

Une autre piste pouvant aussi expliquer cette tendance est l'augmentation de la croyance que la couverture médiatique ait un biais significatif. De 25 % en 1989, les Américains partageant cette conviction passent à 45 % en 2018 [8]. Des politiciens, tels que le sénateur républicain Jeff Flake, associent la chute importante de la confiance des Américains envers les médias à la présidence Trump, le comparant à Joseph Staline. Pour sa part, le défunt sénateur John McCain disait que le président Trump refuse de condamner les violences faites contre les journalistes dans le monde et continue parallèlement d'attaquer les médias étasuniens. En 2017, on comptait mondialement 262 reporteurs emprisonnés pour leurs propos, comparativement à 21 pour 2016 [9].

En somme, l'époque de la présidence Trump semble bien difficile pour les médias. En se basant sur le principe selon lequel les médias doivent agir comme les chiens de garde du peuple face au gouvernement, on peut même se demander si la disparition des médias critiquant le gouvernement est une tendance réelle et si elle se confirmera dans les années à venir.

Médiagraphie

[1]Agence France-Presse New York, « Rare voix critique de Trump à droite, l'hebdo The Weekly Standard disparaît », La Presse, 14 décembre 2018, URL : [hyperlien] Consulté de 28 février 2019

[2] Agence France-Presse New York, op, cit.

WALLACE-WELLS Benjamin, «Who Killed The Weekly Standard? », The New Yorker, 3 janvier 2019, URL : [hyperlien] consulté le 28 février 2019

MCCONNELL Scott, « The Weekly Standard's War », The American Conservative, 21 novembre 2005, URL : [hyperlien] consulté le 28 février 2019

[3] «SADDAM MUST Go », Weekly Standard, 17 novembre 1997, URL : [hyperlien] consulté le 28 février 2019

[4] Agence France-Presse New York, op, cit.

[5] Ibid.

FRIEDMAN Uri, «Trust Is Collapsing in America », The Atlantic, 21 janvier 2018, URL : [hyperlien] consulté le 28 février 2019

[6] Edelman, 2019 Edelman Trust Barometer, URL : [hyperlien] consulté le 28 février 2019

[7] GALLUP, Americain Views : Trust Media And Democracy, 2018, URL : [hyperlien] consulté le 28 février 2019

[8] Politico staff, « Jeff Flake on Trump speech transcript », Politico, 17 janvier 2018, URL : [hyperlien] consulté le 28 février 2019

NELSON Louis, « McCain denounces president's attacks on the media before Trump's 'fake news awards' », Politico, 17 janvier 2018, URL : [hyperlien] consulté le 28 février 2019

Autre référence consultée

Rand Corporation, Truth Decay : An Initial Exploration of the Diminishing Role of Facts and Analysis in American Public Life, URL : [hyperlien] consulté le 28 février 2019



Dernière modification: 2019-03-18 07:45:34

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

L'extrême gauche aux États-Unis à l'ère Trump? Plutôt marginale
>avril 2019


Les élections de mi-mandat, ou la ruée vers l'or au pays des droits et libertés
>mars 2019


Joe Biden comme antidote au syndrome McGovern
>mars 2019


Présidentielle américaine de 2020 : une nouvelle stratégie démocrate, la clé face à Trump ?
>mars 2019


La Californie brûle à petit feu, ou plutôt à grands feux!
>février 2019


Qui a tué le Weekly Standard?
>février 2019


Le président Trump frappe encore sur Twitter
>février 2019


La persistance du racisme aux États-Unis
>février 2019


For the land of the free...mais l'est-ce vraiment?
>février 2019


Fahrenheit 11/9 : Michael Moore manque de nouveau la cible avec son plus récent documentaire
>janvier 2019


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019