23 mars 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

22 janvier 2019

Les camps de travail en Corée du Nord : un avenir douteux pour l'amélioration des droits humains


Virginie Martin
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

avril
2018
Sommet entre les leaders de la Corée du Sud et de la Corée du Nord

juillet
2017
Lancement d’un missile nord-coréen qui serait capable d’atteindre les États-Unis

décembre
2011
Décès du leader nord-coréen Kim Jong-il

février
2007
Entente sur un éventuel démantèlement du programme nucléaire nord-coréen

octobre
2006
Premier essai nucléaire en Corée du Nord

juin
2000
Tenue d'une rencontre historique entre les chefs d'État des deux Corées

juillet
1994
Décès du président nord-coréen Kim Il-sung

juin
1950
Déclenchement de la guerre de Corée

La République populaire démocratique de Corée est accusée d'être l'un des pires pays en ce qui concerne le respect des droits humains, notamment à la suite d'évasions d'anciens prisonniers détenus dans des camps de travail. Le pays a d'ailleurs affirmé l'existence de ces camps de travail publiquement pour la première fois en 2015, lorsqu'un rapport inquiétant des Nations unies sur les droits de la personne a été dévoilé (1).

Une situation semblable aux camps nazis

Les camps en Corée du Nord sont appelés « Kwanlisos ». Il y avait dix camps de travail autrefois, mais depuis la fin des années 1990 il n'en reste que six. Le plus grand camp connu du pays, visible grâce à des images satellites, est appelé camp numéro 16. Il fait 560 km2 et contient plus de 20 000 prisonniers (2). Selon le Comité pour les droits de l'homme en Corée du Nord, les experts estiment qu'environ 200 000 personnes sont détenues dans ces camps, dont des enfants (3). Il est toutefois difficile d'avoir accès à des statistiques fiables étant donné qu'aucune organisation n'a été autorisée à entrer sur le territoire depuis 1995 (4).

Les conditions de vie dans les camps sont atroces selon les témoignages recueillis par les rares personnes qui ont réussi à y échapper. Selon les données disponibles, les prisonniers travailleraient plus de dix heures par jour. Il y aurait très peu de nourriture sur place et aucun soin médical disponible, ce qui causerait de nombreux décès (5). Plusieurs prisonniers sont détenus sans avoir été reconnus coupables de crime, donc de façon très arbitraire. Certains peuvent même s'y retrouver simplement pour pallier les crimes commis par leur famille ou parce qu'ils sont une menace. Ceux-ci sont également fréquemment soumis à de la torture ou à d'autres traitements inhumains et cruels (6).

Kim Jong-un perpétue le régime autoritaire de son père

Depuis la mort de son père Kim Jong-il en décembre 2011, Kim Jong-un a pris la relève à la tête du pays. Grâce à ce changement de gouvernement, il y a eu un rapprochement avec la Corée du Sud et une volonté à échanger avec les États-Unis. Après une période de tensions et de menaces succédant aux essais nucléaires, les deux parties sont enfin prêtes à avoir une ouverture l'une envers l'autre (7).

Depuis longtemps, les Nord-Coréens ont accès à une certaine liberté de circulation, dans la mesure où ceux-ci sont autorisés à travailler à l'étranger en échange d'une somme offerte au gouvernement à chaque mois. Depuis 1990, les Nord-Coréens peuvent même circuler de façon relativement libre pour rechercher un emploi. La Russie est d'ailleurs un des principaux pays à profiter de la main-d'œuvre nord-coréenne à son profit avec actuellement quelque 30 000 travailleurs sur place. La Chine et le Moyen-Orient sont d'autres régions qui sont accessibles aux travailleurs nord-coréens (8). Cependant, plusieurs pays ont cessé de renouveler les visas des Nord-Coréens pour respecter les sanctions adoptées par les Nations unies.

Toutefois, la situation en ce qui concerne les droits humains reste critique. Amnistie Internationale a publié dans son rapport de 2018 que les violations des droits de la personne sont toujours aussi importantes (9). En effet, d'après les données fournies par l'organisation Freedom House, les libertés civiles en Corée du Nord sont inexistantes. Elles sont évaluées au plus haut niveau de répression depuis 1972 (10). La liberté d'expression est très limitée, entre autres puisque le gouvernement surveille attentivement et restreint de plus en plus les échanges d'informations entre les Nord-Coréens et la population mondiale (11).

Malgré les inquiétudes de la communauté internationale en ce qui a trait aux camps de travail et à la situation des droits humains quasi-inexistants en Corée du Nord, le gouvernement actuel a pris des mesures pour offrir une perspective d'avenir positive. En effet, ceux-ci sont ouverts à la collaboration avec des organismes travaillant pour la défense des droits humains (12).




Références: :

1. ASSOCIATED PRESS, « La Corée du Nord reconnaît l'existence de camps de travail », Le Devoir, 7 octobre 2014, [En ligne], https://www.ledevoir.com/monde/asie/420474/la-core... (page consultée le 14 janvier 2019).

2. LUTYENS, Sandro, « L'enfer des Kwanlisos, les camps de travail en Corée du Nord », Huffpost, 5 décembre 2013, [En ligne], https://www.huffpostmaghreb.com/2013/12/05/camps-d... (page consultée le 14 janvier 2019).

3. loc.cit.

4. COHEN, Roberta, « Time to Address North Korea's Prison Labor Camps », Brookings, 5 juillet 2013, [En ligne], https://www.brookings.edu/research/time-to-address... (page consultée le 21 janvier 2019).

5. Le Monde, « En Corée du Nord, la situation des droits de l'homme reste très alarmante », Le Monde, 19 novembre 2009, [En ligne], https://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2009... (page consultée le 14 janvier 2019).

6. AMNESTY INTERNATIONAL, « La situation des droits humains dans le monde », Amnesty International rapport 2017-2018, 2018, [En ligne], https://www.amnesty.org/download/Documents/POL1067... (page consultée le 14 janvier 2019).

7. PERSPECTIVE MONDE, « Corée du Nord histoire », 2018, [En ligne], http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BM... (page consultée le 21 janvier 2019).

8. LANKOV, Andrei, « The Real Story of North Korean Labor Camps in Russia », Carnegie Moscow Center, 10 juillet 2017, [En ligne], https://carnegie.ru/commentary/71473 (page consultée le 21 janvier 2019).

9. AMNESTY INTERNATIONAL, op.cit.

10. FREEDOM HOUSE, « Indice global de libertés civiles », Perspective Monde, 2018, [En ligne], http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BM... (page consultée le 24 janvier 2019)

11. AMNESTY INTERNATIONAL op.cit.

12. loc. cit.

Dernière modification: 2019-01-28 07:57:25

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Les camps de travail en Corée du Nord : un avenir douteux pour l'amélioration des droits humains
>janvier 2019


Les problèmes économiques de la Corée du Nord : une affaire d'attitude
>janvier 2017


Le contexte nébuleux de la famine en Corée du Nord
>octobre 2015


Corée du Nord : des pratiques comparables à celles des nazis, selon les Nations unies
>mars 2014


Nouvel essai nucléaire inquiétant par la Corée du Nord
>février 2013


Spéculations galopantes sur la succession du dirigeant nord-coréen
>octobre 2010


Nucléaire: la Corée du Nord négocie et persiste à tester ses missiles
>octobre 2009


La « Corée du Nucléaire »
>octobre 2009


Hyundai, un géant en expansion
>octobre 2009


« Élections » en Corée du Nord : un simulacre de « démocratie »
>février 2009


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016