20 novembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

28 février 2019

Qatar : inhabitable d'ici 2100?


Mélissa Labonté
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

Devenu un enjeu d'envergure mondiale, la lutte aux changements climatiques concerne désormais toutes les régions du monde. Depuis 1980, les catastrophes naturelles se multiplient et leur intensité augmente dangereusement au fil des années. Qu'il s'agisse de canicules, de sécheresses, de pluies torrentielles, de cyclones ou d'ouragans, les conséquences du réchauffement climatique affectent tous les pays et ne peuvent plus être ignorées (1).

D'ici 2100, une grande partie des villes du golfe Persique telles que Abou Dhabi, Doha, Dubaï, Dhahran et Bandar Abbas, risquent de devenir inhabitables en raison de la chaleur. Au Qatar, les effets du réchauffement global, en plus d'une humidité très dense, pourraient complètement vider de ses habitants la péninsule arabique (2).

Une chaleur meurtrière

Selon des estimations, des pics de température humide vont frôler, voire dépasser, le seuil critique, c'est-à-dire mortel pour l'être humain. Si rien n'est fait pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, le Qatar ne sera plus qu'un vaste désert inhabité (3). En été, la chaleur extrême est devenue chose commune ces dernières années, avec des températures avoisinant les 50°C.

Selon des chercheurs qataris, les zones urbaines sont particulièrement vulnérables aux hausses rapides de la température en raison d'une grande quantité de matériaux absorbant la chaleur ainsi que d'asphalte (4).

La péninsule persique est également sujette à d'autres intempéries résultant du réchauffement climatique. En octobre 2018, il est tombé l'équivalent d'une année de pluie en moins de 24 heures à Doha, la capitale qatarie. Normalement, l'automne est la saison la plus sèche de l'année au Qatar. En moyenne, il tombe 77 millimètres de pluie annuellement, alors qu'il en est tombé 84 en une journée (5).

Selon le World Resources Institute, les pays du Moyen-Orient seront confrontés à une pénurie d'eau au cours des 25 prochaines années (7). En effet, le Qatar possède un indice de stress hydrique maximal, ce qui se traduit par une disponibilité en eau inférieure à 1 700 mètres cube par habitant annuellement. Sans lacs et rivières sur son territoire, le Qatar a très peu accès à de l'eau douce renouvelable et doit donc compter sur l'eau souterraine et le dessalement. Il faut dire que les sécheresses répétitives dans cette région du monde accélèrent et aggravent la pénurie d'eau (8).

Bien que le pays soit victime de sa situation géographique, il est aussi un grand pollueur. Produisant près de 50 tonnes de dioxyde de carbone (CO2) par an, le Qatar est le plus gros émetteur de CO2 par habitant au monde. L'émission de CO2 serait responsable en majeure partie du réchauffement de la planète. Cela provient du fait que le Qatar est un État peu peuplé, tout en étant un grand exploiteur de pétrole et de gaz (9).

Des engagements prometteurs

Fréquemment critiqué sur la scène internationale pour ses lourdes émissions de gaz à effet de serre, le Qatar tente désormais de redorer son blason. En effet, ce pays est devenu une référence pour toutes les initiatives en matière de développement durable et d'énergies renouvelables dans sa région. L'objectif : créer un environnement plus propre sur le plan énergétique et ainsi contribuer à la résolution des problèmes reliés aux changements climatiques. Cependant, aucun engagement n'a encore été pris par le pays dans le cadre des négociations de l'Organisation des Nations unies (ONU) sur le climat (9).

Dans le cadre de sa Vision nationale 2030, le Qatar s'engage à réduire sa dépendance aux combustibles fossiles et inscrit le développement durable dans sa liste de priorités principales. Par exemple, celui-ci s'est fixé comme objectif l'installation d'infrastructures capables de produire 10 gigawatts d'énergie solaire (10).

De plus, le Qatar et cinq autres poids lourds de l'industrie pétrolière se mobilisent pour lutter contre les changements climatiques. Ensemble, ils encourageront les entreprises qu'ils soutiennent à mieux intégrer le dérèglement climatique (11).

Comme pour tout pays dont l'économie repose en quasi-totalité sur l'industrie pétrolière, le Qatar n'échappe pas aux difficultés qu'impose ce virage vert. Néanmoins, il a tout de même promis des stades fonctionnant à l'énergie solaire pour la Coupe du Monde de la FIFA qui se déroulera sur son sol en 2022. S'il réussit, il se démarquera en tant que chef de file dans sa région (12).

Médiagraphie

(1) VERDURA, « Catastrophes naturelles et réchauffement climatique », Climat et développement durable, URL [hyperlien] (consulté le 28/02/2019)

(2) CLAVEL, Geoffrey, « Menacés par le réchauffement climatique, les pays du Golfe freinent (encore) la Cop21 », HuffPost, 11 novembre 2015, URL [hyperlien] (consulté le 28/02/2019)

(3) ibid.

(4) KHATRI, Shabina, S., « May, June and July to be hotter than normal in Qatar this year », Doha News, 6 mai 2016, URL [hyperlien] (consulté le 28/02/2019)

(5) AERCKE, Akhillé, « IMAGES Qatar : des inondations monstres provoquent la pagaille », TWC France, URL, [hyperlien] (consulté le 28/02/2019)

(6) ibid.

(7) ATLAS MAGAZINE, « Catastrophes naturelles de 2001 à 2016 : répartition des risques par région », 4 avril 2017, URL [hyperlien] (consulté le 28/02/2019)

(8) ibid.

(9) DELUZARCHE, Céline, « Quels pays émettent le plus de CO2? », Futura Planète, URL [hyperlien] (consulté le 28/02/2019)

(10) SHAFI, Neeshad, «Qatar's Fight Against Climate Change », EcoMENA, 8 septembre 2018, URL [hyperlien] (consulté le 28/02/2019)

(11) ibid.

(12) DENUIT, Delphine, « Trois milles milliards au service du climat », Le Figaro, 6 juillet 2018, URL [hyperlien] (consulté le 28/02/2019)

(13) SHAFI, op.cit.



Dernière modification: 2019-03-18 07:27:44

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Qatar : inhabitable d'ici 2100?
>février 2019


Coupe du Monde 2022 au Qatar : le côté sombre du football international
>novembre 2017


Le Qatar, un petit pays avec beaucoup de pression
>octobre 2017


Qatar : un financement controversé au terrorisme
>mars 2015


L'arbre qui cache la forêt
>octobre 2014


Émir du Qatar à 33 ans
>septembre 2013


Al-Jazira : péninsule arabophone au milieu d'une mer médiatique occidentale
>septembre 2006


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019