19 mars 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

29 janvier 2019

Myanmar : des premiers pas timides, mais prometteurs pour le président Win Myint


Mélissa Labonté
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

novembre
2017
Déclaration des Nations unies sur la situation des Rohingyas au Myanmar (Birmanie)

novembre
2015
Élection au Myanmar (Birmanie) de la Ligue nationale pour la démocratie

avril
2012
Élection d'Aung San Suu Kyi à l'Assemblée du peuple au Myanmar (Birmanie)

novembre
2010
Libération d'Aung San Suu Kyi au Myanmar (Birmanie)

mai
2008
Cyclone au Myanmar (Birmanie)

septembre
2007
Début des manifestations de moines bouddhistes au Myanmar (Birmanie)

septembre
1988
Renversement du gouvernement de Maung Maung en Birmanie (Myanmar)

août
1967
Création de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est

mars
1962
Renversement du gouvernement de U Nu en Birmanie (Myanmar)

novembre
1961
Entrée en fonction de U Thant au poste de secrétaire général des Nations unies

septembre
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

janvier
1948
Proclamation d'indépendance de l'Union birmane

Le 30 mars 2019 marquera la première année au pouvoir du nouveau président du Myanmar, Win Myint. Héritant d'un pays plongé dans la tourmente et le chaos, le président Myint affirme que la situation des droits humains au Myanmar s'est améliorée en 2018 (1). Pourtant, cette déclaration survient dans un contexte plus que déplorable : crimes contre l'humanité envers la minorité musulmane des Rohingyas, nettoyage ethnique perpétré par l'armée, enlisement des conflits ethniques, déplacements forcés, violations des libertés d'expression, de presse et de religion, lois et mesures répressives, etc. (2).

Un homme politique chevronné

C'est à la suite de la démission soudaine du président Htin Kyaw, pour des raisons de santé, que Win Myint est largement élu à la présidence par le Parlement birman le 28 mars 2018. À l'image de son prédécesseur, le nouveau président se devait d'être un proche de la célèbre et controversée lauréate du prix Nobel de la paix de 1991, Aung San Suu Kyi (3). Puisqu'elle est la leader du parti au pouvoir depuis 2015, c'est-à-dire la Ligue nationale pour la démocratie (LND), c'est à elle que revient la présidence de facto. Cependant, ne pouvant y accéder pour des raisons constitutionnelles, Aung San Suu Kyi s'est octroyée le titre de conseillère d'État, un poste spécialement créé pour elle dans lequel elle se dit au-dessus du président (4).

C'est dans cette optique que Win Myint fut choisi pour remplacer le président sortant. Avocat de profession, l'homme de 66 ans est également un politicien chevronné. Sa carrière de militant politique débute en 1988, lorsqu'il se joint au mouvement populaire pro-démocratie. Toutefois, ce mouvement a été violemment réprimé par la junte militaire et Win Myint passera deux années en prison.

De 1990 à 2015, il est élu trois fois député au sein de la LND. Avant d'accéder à la présidence, il a exercé le poste de président de la Chambre basse au Parlement pendant deux ans. Selon ses collègues, c'est un homme honnête, parfois sévère et très respecté pour son rôle à la Chambre basse (5). Toutefois, selon l'analyste birman Yan Myo Thein, Win Myint ne fera rien contre l'avis d'Aung San Suu Kyi, qui reste la présidente de facto (6).

Une coopération interrégionale renforcée

Les 15 et 16 juin 2018, le président Myint a assisté à Bangkok au 8e Sommet de la Stratégie de coopération économique Ayeyawady- Chao Phraya- Mékong (ACMECS-8) ainsi qu'au 9e Sommet de coopération Cambodge- Laos- Myanmar- Vietnam (CLMV-9) (7).

Ces organisations ont été créées par le Cambodge, le Laos, le Myanmar, la Thaïlande et le Vietnam dans le but ultime d'assurer la paix, la stabilité et la prospérité dans la région du fleuve Mékong. L'ACMECS vise à améliorer la compétitivité et la croissance économique dans les zones frontalières et à diminuer les écarts de revenus entre les pays, en créant notamment plus d'emplois. Les discussions reposent sur huit domaines prioritaires : l'investissement, le commerce, l'agriculture, l'énergie, le transport, le tourisme, les ressources humaines, la santé et l'environnement (8).

Durant le Sommet de l'ACMECS, le président birman et son homologue thaïlandais ont planifié la célébration du 70e anniversaire des relations diplomatiques entre les deux pays. Ils ont également conclu de continuer à promouvoir leurs relations bilatérales, notamment par la collaboration de la Thaïlande à résoudre les problèmes dans l'État de Rahkine, où réside la minorité Rohingyas. De plus, les travailleurs birmans en Thaïlande, qui s'élèvent à plus de quatre millions, bénéficieront d'un permis de travail légal et de l'assurance du respect de leurs droits et sécurité. Des discussions concernant le commerce et les investissements bilatéraux ont également eu lieu (9).

Selon le président Win Myint, les principaux piliers du Plan directeur signés à l'issue de l'ACMECS par les pays membres sont conformes aux priorités et aux besoins du Myanmar (10). Parmi ceux-ci, on retrouve le développement des infrastructures, de la connectivité et des ressources humaines. Parmi les projets approuvés par les dirigeants, une étude de faisabilité concernant la construction d'une route reliant le Myanmar, le Laos et le Vietnam réjouit également le président Myint (11).

Par ailleurs, le bilan du nouveau président sera certainement assombri par la mise en accusation des dirigeants de l'armée par nulle autre que la Cour pénale internationale (12).

Médiagraphie

(1) MIZZIMA, « President Win Myint says human rights situation has improved », 11 décembre 2018, URL [hyperlien] (consulté le 26/01/2019)

(2) HUMAN RIGHTS WATCH, « Myanmar: Events of 2018 », 2019, URL [hyperlien] (consulté le 26/01/2019)

(3) RFI, « Birmanie : Win Myint, un fidèle d'Aung San Suu Kyi, élu président », 28 mars 2018, URL [hyperlien] (consulté le 27/01/2019)

(4) MICHALON, Martin, « Birmanie. Après deux ans au pouvoir, quel bilan pour le gouvernement de Daw Aung San Suu Kyi », Diploweb.com, 2 avril 2018, URL [hyperlien] class='liendanstexte' href='/bilan/servlet/BMPays?codePays=MMR'>Birmanie-Apres-deux-ans-au-pouvoir-quel-bilan-pour-le-gouvernement-de-Daw-Aung-San-Suu-Kyi.html, (consulté le 26/01/2019)

(5) MYAT MON, Su et Nyan HLAING LYNN, « Strong and decisive : Meet's Myanmar's New President », Frontier Myanmar, 28 mars 2018, URL [hyperlien] (consulté le 28/01/2019)

(6) LE POINT, « Birmanie : Win Myint, proche d'Aung Sans Suu Kyi, élu président », 28 mars 2018, URL [hyperlien] (consulté le 28/01/2019)

(7) THE GLOBAL NEW LIGHT OF MYANMAR, «Press Release on official visit by President U Win Myint and First Lady Daw Cho Cho to Thailand from 14 to 16 June », 17 juin 2018, URL [hyperlien] (consulté le 28/01/2019)

(8) LE COURRIER DU VIETNAM, « ACMECS-8 et CLMV-9: accélération de l'intégration et du développement dans le bassin du Mékong », 13 juin 2018, URL [hyperlien] (consulté le 28/01/2019)

(9) THE GLOBAL NEW LIGHT OF MYANMAR, « Thai PM welcomes President U Win Myint », 15 juin 2018, URL [hyperlien] (consulté le 28/01/2019)

(10) THE REPUBLIC OF THE UNION OF MYANMAR, « President U Win Myint attends 8th ACMECS Summit, 9th Cambodia-Laos-Myanmar-Viet Nam Summit », 16 juin 2018, URL [hyperlien] , (consulté le 28/01/2019)

(11) THE GLOBAL NEW LIGHT OF MYANMAR, «Press Release ... », op.cit.

(12) AGENCE FRANCE-PRESSE, « La CPI se dit compétente pour juger la déportation du peuple rohingya en Birmanie », 6 septembre 2018, URL [hyperlien] (consulté le 28/01/2019)



Dernière modification: 2019-02-04 07:57:03

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Myanmar : des premiers pas timides, mais prometteurs pour le président Win Myint
>janvier 2019


Rohingyas : une aide extérieure suffisante?
>novembre 2018


Rohingyas : fuir pour survivre
>février 2018


Fin d'une longue dictature militaire au Myanmar
>octobre 2016


Un exil forcé pour les Rohingyas
>novembre 2014


Démocratie et développement vont de pair au pays d'Aung San Suu Kyi
>février 2014


Une visite rare : Shinzo Abe de passage en Birmanie
>septembre 2013


Un moment birman historique
>janvier 2012


Un retour politique pour Aung San Suu Kyi ?
>novembre 2011


Un partenariat asymétrique complexe : rencontre sino-birmane à Beijing
>septembre 2010


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016