16 septembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

22 janvier 2019

Un nouvel élan pour le projet de construction du " Trans-Caspian Gas Pipeline "


Mélissa Labonté
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

décembre
1991
Création de la Communauté des États indépendants

octobre
1991
Proclamation d'indépendance du Turkménistan

Mettant fin à plus de 20 ans de négociations concernant le statut de la mer Caspienne, les cinq pays riverains, soit l'Azerbaïdjan, l'Iran, le Kazakhstan, la Russie et le Turkménistan, s'entendent et signent la Convention internationale sur le statut de la mer Caspienne le 12 août 2018. En plein vide juridique depuis la dissolution de l'Union soviétique en 1991, la mer Caspienne bénéficie désormais d'un statut novateur qui la soustrait aux normes du droit international. Dès lors, les principaux obstacles juridiques au projet de construction du pipeline transcaspien, le " Trans-Caspian Gas Pipeline" (TCP), sont supprimés (1).

Un projet d'intérêt commun

Le TCP est un projet de gazoduc devant relier le Turkménistan à l'Azerbaïdjan en passant sous la mer Caspienne, afin d'acheminer le gaz turkmène vers l'Europe via la Géorgie et la Turquie. Le gazoduc serait d'une longueur de 300 km et pourrait transporter jusqu'à 32 milliards de mètres cubes de gaz naturel annuellement (2). Le TCP viendrait donc s'ajouter et compléter le corridor gazier sud-européen, un réseau de gazoducs qui acheminent déjà le gaz d'Azerbaïdjan vers le Sud de l'Italie dans un premier temps. Ensuite, le gaz est envoyé vers l'Europe continentale en passant notamment par le gazoduc du sud-Caucase, le gazoduc transanatolien et le gazoduc transadriatique (3).

Le TCP figure sur la liste des projets d'intérêt commun (PIC) de l'Union européenne (UE). Les PIC sont des projets d'infrastructures destinés à compléter le marché européen de l'énergie. Ils visent à offrir une énergie abordable, sûre et durable pour tous les citoyens de l'UE. En tant que PIC, le gazoduc transcaspien bénéficie de procédures accélérées et d'un grand soutien financier. En effet, l'Union européenne financera 50 % du projet, dont les coûts sont estimés à 3 743 450 d'euros (4). De plus, la Commission européenne et Tbilissi, la capitale de la Géorgie, se sont entendues en juin 2018 pour le cofinancement de l'ingénierie du gazoduc.

Selon ces dernières, des négociations entre banques et compagnies européennes et le Turkménistan pour la vente et l'achat de gaz naturel commenceront sous peu. Ce n'est qu'à partir de ce moment que des estimations concernant les retombées économiques du projet pour les différentes parties pourront être faites (5).

Des enjeux stratégiques et économiques de taille

L'année 2018 aura donc été bénéfique pour la continuité et la viabilité du projet, constamment mis en échec depuis la fin des années 1990, notamment par l'Iran et la Russie. Désormais, seulement l'accord des autorités turkmènes et azéris sont nécessaires pour la construction du TCP (6).

Pour l'UE, la construction du pipeline transcaspien constitue un enjeu stratégique de taille. En fait, le TCP lui permettrait de diversifier son approvisionnement énergétique et de diminuer ainsi sa dépendance en ressources envers la Russie (7). Il est important de mentionner que la confiance de l'UE envers la Russie a été fortement ébranlée à la suite des conflits russo-ukrainiens de 2006 et 2009, lors desquels l'Ukraine a été plongée dans le noir par la Russie (8).

Pour le Turkménistan, grand gagnant de la nouvelle Convention, la construction du TCP lui permettrait de diversifier ses débouchés gaziers et de réduire sa dépendance envers la Chine, son principal client (9).

La mer Caspienne est une zone extrêmement riche en hydrocarbures et les enjeux économiques pour les pays riverains sont colossaux. C'est ce qui explique la réticence de l'Iran et de la Russie pendant de si nombreuses années à tout projet de gazoducs pouvant affaiblir leur monopole sur l'industrie. À ce sujet, la Russie affirmait même que l'attitude de l'UE vis-à-vis le TCP s'apparentait à de l'ingérence envers le Turkménistan et l'Azerbaïdjan (10).

En dépit de ce nouvel accord historique entre les pays riverains, plusieurs demeurent plutôt sceptiques quant à la concrétisation du projet de gazoduc transcaspien (11). L'apparent renoncement par la Russie de son influence dans la région laisse planer certains doutes. L'année 2019 sera sans aucun doute décisive quant à l'issue du projet.

Médiagraphie

(1) GLOBAL OPPOTUNITIES, Turkménistan: Nouveaux projets de transport d'énergie, URL [hyperlien] (consulté le 08/01/2019)

(2) W-STREAM Caspian Pipeline, Trans-Caspian Pipeline (TCP), 2019, URL [hyperlien] (consulté le 08/01/2019)

(3) GLOBAL OPPORTUNITIES, op. cit.

(4) W-STREAM Caspian Pipeline, op. cit.

(5) NEBIT-GAZ, « Brussels and Tbilissi will finance the engineering of the Trans-Caspian gas pipeline », 11 juin 2018, URL [hyperlien] (consulté le 20/01/2018)

(6) KARAYIANNI, Marika, « Is the Trans-Caspian Gas Pipeline really important for Europe? », New Europe, 8 février 2018, URL [hyperlien] (consulté le 13/01/2019)

(7) LESAGE, César et Paul-Arthur LUZU, « La Convention sur le statut légal de la mer Caspienne : entre verrouillage stratégique et potentiel économique », Les Clés du Moyen-Orient, 16 octobre 2018, URL [hyperlien] class='liendanstexte' href='/bilan/servlet/BMDictionnaire?iddictionnaire=1588'>convention-sur-le-statut-legal-de-la-mer-Caspienne-entre-verrouillage.html, (consulté le 13-01-2019)

(8) GURBANOV, IIgar, « Caspian Convention Signing and the Implications for the Trans-Caspian Gas Pipeline », Eurasia Daily Monitor, vol.15, n. 127, 12 septembre 2018, URL [hyperlien] class='liendanstexte' href='/bilan/servlet/BMDictionnaire?iddictionnaire=1588'>convention-signing-and-the-implications-for-the-trans-caspian-gas-pipeline/, (consulté le 08/01/2019)

(9) KABOUCHE, Leo, « The Energy Briefing: Despite Caspian Sea agreement, obstacles to Trans-Caspian pipeline remain », Global Risk Insight, 2 septembre 2018, URL [hyperlien] (consulté le 08/01/2019)

(10) DE MARGON, Zoé, « Enjeux géoéconomiques du partage des eaux de la mer Caspienne », Portail de l'IE, 8 janvier 2015, URL [hyperlien] (consulté le 08/01/2019)

(11) AZERNEWS, « Turkmen Gas to Europe: building TCP is not the end of the story, 7 septembre 2018, URL [hyperlien] (consulté le 08/01/2019)



Dernière modification: 2019-01-28 08:00:44

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Un nouvel élan pour le projet de construction du " Trans-Caspian Gas Pipeline "
>janvier 2019


L'étoile turkmène fait face à la chute du prix du baril de pétrole
>mars 2016


Présidentielle au Turkménistan : huit candidats, une seule voix
>janvier 2012


Élections au Turkménistan : toujours loin de la démocratie
>janvier 2009


Turkménistan : La mort d'un dictateur
>janvier 2007


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019