Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

15 février 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

17 décembre 2018

Un véritable tsunami démocrate


Gilles Vandal
historien,
Ph.D.
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

novembre
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

décembre
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

septembre
2017
Ouragans sur les Caraïbes

août
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

janvier
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

janvier
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

novembre
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

septembre
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

juin
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

mars
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

janvier
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

octobre
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

décembre
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

novembre
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

septembre
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

novembre
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

Au cours des derniers mois, beaucoup d'observateurs se questionnaient sur l'importance que la vague bleue pourrait avoir lors des élections de mi-mandat. Or, une fois tous les votes compilés, les analystes font tous le même constat, ce ne fut pas une vague, mais bien un tsunami électoral qui a déferlé sur les États-Unis le 6 novembre dernier.

La victoire démocrate est d'autant plus impressionnante que Donald Trump fut quasi quotidiennement impliqué dans la campagne. En plus de faire passer leur nombre de représentants de 193 à 235, les démocrates ont surclassé les républicains par 10 millions de votes. En nombre total de votes, la victoire démocrate de 2018 représente la plus grande marge jamais enregistrée lors d'une élection à la chambre des représentants.

En termes de pourcentage du vote populaire, la victoire de 2018 prend des proportions historiques. Depuis 1976, les démocrates n'ont jamais obtenu une victoire aussi éclatante. La performance démocrate de 2018 fut d'ailleurs meilleure que celle que le parti avait obtenue lors de 21 élections précédentes.

Pour obtenir une victoire similaire dans des élections de mi-mandat en termes de nombre de gains à la chambre des représentants, les démocrates doivent retourner à 1974, trois mois après la démission de Richard Nixon dans la foulée du Watergate. Or, la victoire électorale démocrate de 2018 serait encore plus impressionnante, si ce n'était des pratiques républicaines de gerrymandering et de suppression des votes. En effet, les républicains qui contrôlaient depuis 2010 plus de 30 assemblées législatives ont adopté dans 26 États une stratégie de redécoupage des districts électoraux favorisant largement leurs candidats. Le gerrymandering leur a permis en 2012 d'obtenir 33 représentants de plus que les démocrates, bien que ceux-ci avaient enregistré un million de votes de plus que les républicains. Sans le gerrymandering, la victoire démocrate en 2018 aurait pu facilement représenter un gain de 80, voire même de 100 sièges de plus que les républicains.

Plus encore. La victoire démocrate ne résulte pas d'une baisse du taux de participation des républicains. En fait, le taux de participation a été le plus élevé d'une élection de mi-mandat depuis un siècle. 35 millions de plus de personnes ont voté en 2018 que lors de l'élection de 2014. De plus, le nombre de votes aurait été encore beaucoup plus élevé, si des millions d'Américains n'avaient pas été empêchés de voter par différentes stratégies républicaines utilisées dans plus de 25 États.

Par exemple, certains États exigent dorénavant aux électeurs de présenter leur permis de conduire. Or, beaucoup électeurs provenant de minorités ethniques et vivant dans des zones urbaines n'ont pas de permis de conduire. Une autre stratégie consiste à enlever le droit de vote aux personnes ayant un dossier judiciaire. Cette stratégie touche de manière disproportionnée les Afro-Américains qui sont victimes judiciairement parlant de profilage racial.

En contrepartie, depuis près de 30 ans, les républicains ne cessent d'alléguer que les démocrates commettraient des fraudes électorales généralisées. Ces derniers feraient voter illégalement des centaines de milliers, voire des millions de personnes qui ne seraient pas citoyens américains, qui seraient mortes, qui auraient perdu leur droit de vote ou qui seraient des personnes fictives. Ces allégations ont pris de l'ampleur depuis trois ans à la suite de sorties intempestives de Trump.

De nombreux spécialistes se sont penchés sur les allégations de fraudes électorales depuis 20 ans, arrivant toujours à la conclusion que les cas de fraudes électorales étaient très rares et que ces dernières, lorsqu'elles survenaient, étaient très marginales. Dans la plupart des cas on n'a trouvé que trois ou quatre individus ayant voté illégalement.

D'ailleurs, un comité spécial a été mis sur pied en 2017 par l'administration Trump. Ce comité fut rapidement dissous, incapable de réunir quelques preuves tangibles de fraudes perpétrées par des démocrates.

Or, les élections de 2018 se sont déroulées dans 434 des 435 districts sans qu'aucune plainte ne soit formulée de fraudes électorales. La seule allégation importante de fraudes est survenue dans le 9e district congressionnel de la Caroline du Nord. Or, c'est Mark Harris, le candidat républicain, qui a bénéficié de la fraude alléguée. D'ailleurs, de nouvelles révélations dévoilent que le candidat républicain dans ce district a profité d'un stratagème frauduleux depuis au moins 2010.

La stratégie, utilisée dans deux des sept comtés du district, consiste à passer de porte en porte pour collecter de manière inappropriée les bulletins de vote par anticipation. Lorsque l'électeur est d'origine afro-américaine ou amérindienne, le bulletin est souvent détruit. Ainsi, 75 % bulletins de vote par correspondance demandés par les Afro-Américains n'ont jamais été déposés dans les urnes et 69 % pour les Amérindiens.

Ce faisant, le candidat républicain a pu obtenir 61 % des votes par correspondance dans les comtés de Bladden ou Robeson, alors que les républicains n'y représentaient que 19 % des électeurs inscrits. La fraude fut si évidente que le comité électoral bipartisan du district refusa à l'unanimité de reconnaître la victoire de Harris. Une nouvelle élection devrait avoir lieu en mars 2019.

Les élections de mi-mandat de 2018 ont véritablement représenté une sorte de référendum dans lequel une forte majorité d'Américains ont rejeté haut et fort les politiques et le comportement de leur président. Le désaveu de Trump ainsi exprimé fut tel que certains dirigeants républicains jonglent dorénavant avec l'idée de contester la candidature éventuelle de ce dernier en 2020.



Dernière modification: 2018-12-20 15:02:15

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

For the land of the free...mais l'est-ce vraiment?
>février 2019


Fahrenheit 11/9 : Michael Moore manque de nouveau la cible avec son plus récent documentaire
>janvier 2019


Un véritable tsunami démocrate
>décembre 2018


Les États-Unis suffoquent sous la dette
>novembre 2018


Le retour de Mitt Romney, républicain anti-Trump
>novembre 2018


Une dangereuse transformation de la politique américaine?
>novembre 2018


Charlottesville : un rassemblement suprémaciste blanc qui a fini en drame
>octobre 2018


Le plus atypique de tous les présidents américains
>octobre 2018


Cinquante ans plus tard: retour sur l'élection de 1968 et la présidence de Richard Nixon
>octobre 2018


Au-delà du nationalisme économique de Trump
>septembre 2018


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016