20 février 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

21 janvier 2020

La montée du souverainisme albertain au cœur des élections fédérales de 2019


Meghan Vallières
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

octobre
2019
Réélection au Canada d’un gouvernement libéral minoritaire

octobre
2018
Légalisation du cannabis au Canada

octobre
2015
Élection au Canada du Parti libéral de Justin Trudeau

mai
2011
Réélection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

octobre
2008
Ouverture du douzième Sommet de la Francophonie

octobre
2008
Réélection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

juin
2007
Ouverture du Sommet du G8 à Heiligendamm, en Allemagne

janvier
2006
Élection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

juin
2004
Élection au Canada du Parti libéral de Paul Martin

novembre
2000
Réélection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

septembre
1999
Ouverture du huitième Sommet de la Francophonie

juin
1997
Réélection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

octobre
1995
Tenue d'un référendum sur la souveraineté du Québec

octobre
1993
Élection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

décembre
1992
Signature de l'Accord de libre-échange nord-américain

octobre
1992
Tenue d'un référendum au Canada sur l'entente de Charlottetown

juin
1990
Échec de l'accord constitutionnel du lac Meech au Canada

novembre
1989
Création de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique

novembre
1988
Réélection au Canada du Parti progressiste-conservateur de Brian Mulroney

Le 21 octobre 2019 avaient lieu les élections fédérales canadiennes qui ont reporté au pouvoir le Parti libéral de Justin Trudeau. Ce dernier est à la tête d'un gouvernement minoritaire et l'opposition officielle est formée par le Parti conservateur. Les résultats obtenus ne font qu'attiser les tensions entre les provinces lorsqu'on considère le sentiment d'aliénation qui existe dans certaines d'entre elles, comme l'Alberta.

Longue vie aux conservateurs en Alberta

Bien que la victoire appartienne aux libéraux, ce résultat ne trouve pas écho en Alberta où les sièges sont occupés très majoritairement par les conservateurs. En effet, le parti bleu est gagnant dans la province aux élections fédérales depuis près de vingt ans. Aux élections de 2019, ce sont 33 sièges sur les 34 de la province qui ont permis aux conservateurs de garder leur première place. Le scénario reste le même depuis les élections de 2003 (1).

Sur la scène fédérale, le résultat est plus nuancé lors des élections de 2019. En fait, les conservateurs ont récolté la majorité relative des votes populaires, mais n'ont pas obtenu un nombre suffisant de sièges pour occuper le pouvoir. Le résultat semble insatisfaisant considérant les attentes à l'égard du parti. En effet, plusieurs croyaient en une victoire pour le Parti conservateur d'Andrew Scheer. Cette déception s'illustre dans la démission du chef à la suite du scrutin. Plusieurs ont justifié les résultats décevants en accusant le chef qui essuyait les critiques.

Ces résultats alimentent un sentiment de révolte chez les électeurs de l'Alberta. En effet, le gouvernement conservateur de Stephen Harper a été le seul à représenter leur volonté de 2006 à 2015. Toutefois, l'insatisfaction reste bien présente et les mouvements citoyens sont de plus en plus nombreux. Rappelons que le gouvernement de l'ex-premier ministre libéral Pierre Elliott Trudeau et sa gestion du pétrole albertain ont eu pour effet de mettre le feu aux poudres dès les années 1980 (2). La colère est encore bien présente et la population de l'Ouest tente de se faire entendre sur la scène fédérale.

« Make Alberta Great Again »

Stéphanie Grammond, une journaliste pour La Presse, mentionne que 71 % des Albertains estiment ne pas être traités avec le respect qu'ils méritent au sein du Canada, un taux plus élevé que dans toutes les autres provinces canadiennes (3). Cette perception supporte la création du parti du «Wexit» mené par Peter Downing (4). Ce parti, créé en janvier 2020, promet des candidatures au poste de député dans plus de 100 circonscriptions à travers l'Ouest (5).

Les revendications du parti sont nombreuses et les avis sont partagés quant à ce qui devra être fait pour rallier les provinces sur la scène fédérale. Preston Manning, un ancien chef du Parti réformiste, souligne les étapes à suivre pour résoudre le conflit, dont la construction d'oléoducs, une révision du système de péréquation et une abolition de la taxe carbone (6). Lee Smith est le chef de « Wexit B.C. », en Colombie-Britannique, pour qui l'élément principal est la péréquation qui favorise les provinces de l'Est aux dépens de l'Ouest (7). Enfin, le gouvernement albertain du conservateur Jason Kenney appuie le mouvement de protestation, considérant le soutien qu'il obtient en ce moment dans la province, et promet aux Albertains d'encourager les changements nécessaires sur la scène fédérale (8).

Bien que les mouvements souverainistes soient nombreux depuis plusieurs années en Alberta, la création d'un parti comme celui du « Wexit » est un élément décisif pour la province. Cependant, seules les prochaines élections pourront décider de l'avenir du mouvement souverainiste albertain. Selon Michel David, journaliste pour Le Devoir, l'avenir reste incertain en matière de souveraineté et ce parti pourrait bien changer l'union fédérale : « Si la séparation des provinces de l'Ouest semble relever de la politique-fiction, leurs revendications pourraient à la longue conduire à de profonds changements au sein de la fédération. Jusqu'à présent, l'« asymétrie » a été réservée essentiellement au Québec, mais cela pourrait bien changer(9). »




Références:

1. Élections passées, Élection Canada, URLhttps://www.elections.ca/content.aspx?section=e... consulté le 12/01/2020

2. Grammond, Stéphanie, « La Presse en Alberta : vive l'Alberta libre !», La Presse, 4 octobre 2019, URL https://www.lapresse.ca/elections-federales/201910... consulté le 2020/01/12

3. ibid.

4. Marquis, Mélanie, « Trudeau doit calmer la colère de l'Ouest, avertit Preston Manning », La Presse, 6 novembre 2019, URL https://www.lapresse.ca/actualites/politique/20191... consulté le 2020/01/12

5. Radio-Canada, « Le Wexit aura son parti aux prochaines élections fédérales », Radio-Canada, 11 janvier 2020, URL https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1468939/wexit... consulté le 2020/01/12

6. Marquis, Mélanie, op.cit.

7. National Post, «'Everyone's angry': Here's why Wexit isn't just 'an Alberta thing' », Calgary Herald, 6 janvier 2020, URL https://calgaryherald.com/news/everyones-angry-why... consulté le 2020/01/18

8. Pirot, Laurent, « Le parti de Jason Kenney affiche son unité », Radio-Canada, 1 décembre 2019, URL https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1413104/alber... consulté le 2020/01/18

9. David, Michel, « L'effet albertain », Le Devoir, 16 novembre 2019, URL https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/567173... consulté le 2020/01/12

Dernière modification: 2020-01-27 07:51:07

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

La montée du souverainisme albertain au cœur des élections fédérales de 2019
>janvier 2020


Une légalisation du cannabis au Canada qui n'a pas causé de tempête
>novembre 2019


La planète s'invite… à la campagne électorale fédérale du Canada
>octobre 2019


Élections ontariennes 2018 : défaite historique des libéraux et reconstruction
>septembre 2019


Une opposition aux rêves de grandeur : les conservateurs canadiens sauront-ils faire mouche en 2019 ?
>février 2019


Un avenir incertain dans les relations canado-américaines
>octobre 2018


Markham : capitale canadienne des hautes technologies
>septembre 2018


Une guerre de l'eau anticipée entre le Canada et les États-Unis
>février 2018


La taxe carbone au Canada : les provinces de l'Ouest s'opposent
>décembre 2017


Le GIEC à Montréal pour planifier son sixième rapport : est-ce suffisant?
>octobre 2017


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019