7 décembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

17 octobre 2019

L'émigration roumaine en Europe pousse le pays à l'anémie


Charles-Olivier Parent
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juillet
2012
Tenue d’un référendum révocatoire en Roumanie

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

janvier
2007
Entrée de la Bulgarie et de la Roumanie dans l'Union européenne

septembre
2006
Ouverture du onzième Sommet de la Francophonie

décembre
1989
Exécution du président roumain Nicolae Ceausescu

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

décembre
1967
Accession au pouvoir de Nicolae Ceausescu en Roumanie

mai
1955
Signature du pacte de Varsovie

octobre
1947
Annonce de la fondation du Kominform

Marquée notamment par la chute du régime communiste en 1989 et l'entrée dans l'Union européenne (UE) en 2007, la Roumanie subit une importante vague d'émigration en Europe. Cette émigration, qui s'explique par plusieurs causes, a évolué au cours des dernières années et occasionne bon nombre de problèmes à la Roumanie, forçant le gouvernement à utiliser certains moyens pour les enrayer (1).

L'émigration saigne la démographie du pays

Dire que l'émigration roumaine est massive serait un euphémisme, puisqu'elle représente « la principale communauté migrante en Europe (1) ». Statistiquement en 2018, à chaque heure neuf Roumains quittaient leur pays. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que l'année précédente, la Roumanie est désignée par un rapport des Nations unies comme le deuxième pays dans le monde où il y a le plus d'émigration. Le premier étant la Syrie, aux prises avec une guerre civile mortifère (2).

Entre 2007 et 2019, plus de quatre millions de Roumains ont émigré vers l'Europe de l'Ouest, principalement en Italie et en Espagne où ils sont de deux à trois millions. Leurs autres destinations importantes sont l'Allemagne et le Royaume-Uni (3). Cette vague d'immigration est plus que considérable, puisqu'elle représente de 15 à 20 % d'une Roumanie de plus de 22 millions d'habitants (4). Il s'avère également que les émigrants roumains « ont des profils très divers et ont déployé des modèles migratoires complexes (5) ».

Effectivement, « les flux migratoires se sont développés en plusieurs étapes, au gré des changements dans les politiques migratoires, du développement de réseaux et d'opportunités économiques à l'origine et à destination (6) ». Ces étapes sont successivement la chute du régime communiste en 1989, les politiques migratoires restrictives des pays européens dans les années 1990, l'abolition de l'exigence d'obtenir un visa pour un court séjour dans l'UE en 2002 et l'entrée de la Roumanie dans celle-ci en 2007. Or, « [c]hacune d'elles est caractérisée par des traits spécifiques concernant les destinations, l'intensité des flux et les profils des émigrants (7) ». Les mauvaises conditions économiques et d'emploi (8), la mauvaise gestion, la corruption (9), la pauvreté ainsi que le manque de perspective sociale et financière sont également des causes invoquées pour expliquer l'émigration roumaine (10).

La solution pour cesser l'hémorragie démographique

Cette émigration massive en Europe n'est pas sans conséquence pour la Roumanie. Elle engendre une pénurie de main-d'œuvre et d'investissements étrangers (11). D'ailleurs, le manque de main-d'œuvre locale pousse des propriétaires de petites et moyennes entreprises à les fermer. Des manifestations sont également organisées afin de protester contre les élites politiques, dont certaines se concluent dans la violence (12).

Afin d'enrayer les problèmes économiques occasionnés par l'émigration massive, l'État roumain tente de stimuler l'immigration asiatique au pays. Pour réaliser une importation massive de travailleurs étrangers, il promet aux immigrants asiatiques un salaire plus élevé que ce qu'ils auraient obtenu dans leur pays d'origine. Or, bien que le salaire moyen en Roumanie soit l'un des plus bas en Europe avec environ 500 euros par mois, il reste néanmoins supérieur à ce qui est gagné en Asie. L'État roumain a conséquemment dû revoir à la hausse ses quotas de travailleurs étrangers depuis son entrée dans l'UE en 2007. Le manque à combler sur le marché du travail local étant de l'ordre d'un million de travailleurs supplémentaires, plus de 4 000 sociétés de recrutement d'ouvriers ont vu le jour en Roumanie. Ces sociétés offrent plusieurs avantages pécuniaires et sociaux aux travailleurs asiatiques afin de les attirer (13).

N'empêche que, selon le journaliste Pierre Haski, la Roumanie est « une bombe à retardement avec la réduction du nombre d'actifs qui devront assurer le paiement des retraites des plus anciens, et la déstabilisation d'un pays vidé de ses forces vives (14) ». Reste maintenant à savoir si les autorités roumaines sauront empêcher cette implosion qui semble inexorable.




Références: :

(1) Pittau, Franco et Antonio Ricci, « L'adhésion de la Roumanie à l'Union européenne – Une relecture à travers le prisme de la migration », Migrations Société, 2015/2 (N° 158), p. 139-154, URL https://www.cairn.info/revue-migrations-societe-20... consulté le 21/10/2019.

(2) Neagu, Bogdan et Méline Gadji, « Neuf Roumains quittent leur pays toutes les heures », Euroactiv, 6 novembre 2018, URL https://www.euractiv.fr/section/migrations/news/ec... consulté le 21/10/2019.

(3) Bran, Mirel, « La Roumanie face à la pénurie de main-d'œuvre », Le Point, 25 avril 2019, URL https://www.lepoint.fr/europe/la-roumanie-face-a-l... consulté le 21/10/2019.

(4) Haski, Pierre, « Mal gérée et corrompue, la Roumanie doit faire face à l'exode massif de sa jeunesse », L'OBS, 26 août 2018, URL https://www.nouvelobs.com/monde/20180824.OBS1262/m... consulté le 21/10/2019.

(5) Nedelcu, Mihaela et Ruxandra-Oana Ciobanu, « Les migrations des Roms roumains en Europe : politiques d'inclusion, stratégies de distinction et (dé)construction de frontières identitaires », Revue européenne des migrations internationales, vol. 32 - n°1 | 2016, 01 mars 2016, URL http://journals.openedition.org/remi/7584, consulté le 21/10/2019.

(6) loc. cit.

(7) Vasilcu, Despina et Raymonde Séchet, « Vingt ans d'expérience migratoire en Roumanie postcommuniste », Espace populations sociétés, 2011/2 | 2011, 01 septembre 2013, URL http://journals.openedition.org/eps/4463, consulté le 21/10/2019.

(8) Pittau, Franco et Antonio Ricci, op. cit.

(9) Haski, Pierre, op. cit.

(10) Neagu, Bogdan et Méline Gadji, op. cit.

(11) loc. cit.

(12) Haski, Pierre, op. cit.

(13) Bran, Mirel, op. cit.

(14) Haski, Pierre, op. cit.

- N.D.L.R. : Prière de noter qu'afin d'alléger la lecture de ce texte, le genre masculin y est généralement employé, et ce, sans aucune discrimination.

Dernière modification: 2019-11-04 12:03:51

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

L'émigration roumaine en Europe pousse le pays à l'anémie
>octobre 2019


La démocratie victorieuse aux élections européennes
>septembre 2019


L'ex-président roumain fait de nouveau face aux fantômes du passé
>octobre 2018


La population de la Roumanie se soulève face à la corruption
>février 2017


Roumanie: départ du charismatique et controversé Basescu
>janvier 2015


Présidentielle roumaine : l'actuel premier ministre comme favori
>novembre 2014


Fin des restrictions de l'Union européenne visant les travailleurs roumains et bulgares
>février 2014


Référendum en Roumanie : Basescu sauvé par l'abstention
>novembre 2012


L'austérité fait descendre les Roumains dans la rue
>février 2012


Crise démographique en Roumanie
>mars 2010


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019