12 novembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

24 septembre 2019

La démocratie victorieuse aux élections européennes


Jérôme Tremblay-Saint-Yves
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juillet
2012
Tenue d’un référendum révocatoire en Roumanie

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

janvier
2007
Entrée de la Bulgarie et de la Roumanie dans l'Union européenne

septembre
2006
Ouverture du onzième Sommet de la Francophonie

décembre
1989
Exécution du président roumain Nicolae Ceausescu

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

décembre
1967
Accession au pouvoir de Nicolae Ceausescu en Roumanie

mai
1955
Signature du pacte de Varsovie

octobre
1947
Annonce de la fondation du Kominform

Du 23 au 26 mai 2019, les élections de 751 sièges à combler au Parlement européen ont eu lieu. Rassemblant le vote des citoyens de l'Union européenne (UE) et de ses 28 États membres, ce processus démographique permet une discussion des intérêts européens et des enjeux supranationaux qui touchent l'ensemble de l'UE. La participation électorale à ces élections est importante puisqu'elle démontre la diversité d'opinions à l'intérieur même de l'UE (1).

Les citoyens européens répondent à l'appel démocratique

Historiquement, le taux de participation aux élections européennes était de plus en plus faible, baissant sous la barre des 50 % en 1999 et atteignant un taux de 42,9 % en 2014. C'est d'ailleurs le pire résultat jamais enregistré pour le Parlement européen (2). Si les analystes s'attendaient à une continuation de cette tendance par rapport aux scrutins précédents, les électeurs ont surpris en votant en grand nombre. En effet, le taux de participation a grimpé à 50,6 %, une augmentation de près de 8 % par rapport aux élections européennes de 2014 (3).

Certains pays ont toujours eu des taux particulièrement élevés, tels que la Belgique et le Luxembourg. Cependant, il est important de noter que le vote est obligatoire sous peine d'amende dans ces deux pays et que le taux sera nécessairement élevé (4). Si certains pays ne démontraient aucune tendance de changement, d'autres ont affiché une différence énorme entre 2014 et 2019. Le Danemark, l'Allemagne, l'Espagne, l'Autriche, la Tchéquie, la Hongrie, la Pologne, la Slovaquie et la Roumanie ont notamment connu des taux de participation nettement meilleurs que ceux enregistrés en 2014 (5).

Quoique l'augmentation des taux de participation dans certains pays par rapport aux élections de 2014 soit une victoire pour la démocratie européenne, il faut noter que certaines tendances plus négatives sont observées. En effet, la Belgique, l'Irlande, le Luxembourg, la Grèce, le Portugal, Chypre, la Lettonie, Malte et la Bulgarie connaissent des baisses dans le taux de participation aux élections de 2019 par rapport à celles de 2014 ou à des élections précédentes. On retrouve un pays comme Chypre qui avait enregistré un taux de 72,5 % en 2004 et qui chute à 44,99 % en 2019, une baisse considérable (6).

Une surprise bien accueillie par l'Union européenne

Si la tendance observée en mai 2019 reflète un optimisme pour l'avenir de l'UE, il est impératif de comprendre pourquoi de tels résultats ont été atteints. Une observation qui semble évidente est celle des élections en parallèle. Huit pays membres ont tenu des processus démocratiques au même moment que l'Europe en entier devait élire un nouveau Parlement. Permettre aux citoyens de voter simultanément sur le plan national et supranational simplifie grandement les mesures électorales et facilite la possibilité d'un taux de participation plus élevé.

Pourtant, seulement 4 de ces 8 pays ont démontré une augmentation évidente du taux de participation aux élections européennes, soit l'Allemagne, la Roumanie, l'Espagne et la Lituanie. Les quatre autres, soit la Belgique, l'Italie, l'Irlande et Malte, ont connu une baisse de la participation électorale par rapport à 2014 (7).

Un autre facteur d'importance est celui de la montée des partis populistes en Europe du Centre-Est, que ce soit des partis de gauche ou de droite, et la réponse démocratique aux élections européennes qui vient servir de contrepoids aux partisans anti-UE. En effet, les mouvements opposés aux partis de Viktor Orbán en Hongrie, de Jarosław Kaczyński en Pologne ou d'Andrej Babis en Tchéquie s'assurent qu'ils peuvent s'exprimer au Parlement européen et démontrer une position pro-européenne. Cela fut d'ailleurs une surprise, alors que les spécialistes s'attendaient à une vague populiste et nationaliste provenant de ces pays (8).

Les élections européennes de mai 2019 furent ainsi surprenantes et porteuses d'optimisme pour l'avenir de l'UE, alors que ses partisans se sont fait bien entendre. Si la tendance se maintient, les élections de 2024 permettront à l'Union européenne de consolider sa position, renforçant chacun de ses pays membres et établissant une union plus forte.




Références:

(1) Toute l'Europe, « Élections européennes 2019 : mode d'emploi », 26 mai 2019, https://www.touteleurope.eu/actualite/elections-eu... consulté le 22 septembre 2019.

(2) Agence France Presse, « Cinq chiffres à connaître sur les élections européennes », Journal de Montréal, 23 mai 2019, https://www.journaldemontreal.com/2019/05/23/cinq-... consulté le 22 septembre 2019.

(3) Parlement européen, « Résultats des élections européennes 2019 », 24 juin 2019, https://resultats-elections.eu/participation/, consulté le 22 septembre 2019.

(4) LISSTIZKY, Tatiana, « Ces pays où le vote est une obligation », France Info, 12 mars 2015, https://www.francetvinfo.fr/elections/departementa... consulté le 22 septembre 2019.

(5) Parlement européen, op. cit.

(6) Loc.cit.

(7) DAGORN, Gary, « Élections européennes 2019 : une participation en rebond dans toute l'Europe », Le Monde, 27 mai 2019, https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/... consulté le 23 septembre 2019.

(8) RUPNIK, Jacques, « Élections européennes dans l'Est de l'Europe : l'état des lieux », Libération, 6 juin 2019, https://www.liberation.fr/debats/2019/06/06/electi... consultée le 23 septembre 2019.

Dernière modification: 2019-09-30 11:58:12

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

L'émigration roumaine en Europe pousse le pays à l'anémie
>octobre 2019


La démocratie victorieuse aux élections européennes
>septembre 2019


L'ex-président roumain fait de nouveau face aux fantômes du passé
>octobre 2018


La population de la Roumanie se soulève face à la corruption
>février 2017


Roumanie: départ du charismatique et controversé Basescu
>janvier 2015


Présidentielle roumaine : l'actuel premier ministre comme favori
>novembre 2014


Fin des restrictions de l'Union européenne visant les travailleurs roumains et bulgares
>février 2014


Référendum en Roumanie : Basescu sauvé par l'abstention
>novembre 2012


L'austérité fait descendre les Roumains dans la rue
>février 2012


Crise démographique en Roumanie
>mars 2010


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019