24 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

21 janvier 2007

Le « banquier de la paix » 2006


Michèle Cyr Lemieux
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

avril
2013
Effondrement d'un bâtiment causant un millier de morts au Bangladesh

avril
1991
Cyclone au Bangladesh

février
1991
Élection d'un gouvernement dirigé par Khaleda Zia au Bangladesh

mai
1981
Assassinat du président du Bangladesh, Ziaur Rahman

décembre
1974
Proclamation de l'état d'urgence par le premier ministre Sheikh Mujibur Rahman au Bangladesh

décembre
1971
Proclamation de l'indépendance du Bangladesh

Muhammad Yunus, un économiste bangladeshi surnommé le « banquier des pauvres », et sa banque spécialisée dans le microcrédit, la Grameen Bank, sont les récipiendaires du prix Nobel de la paix 2006 pour leur combat contre la pauvreté. Les récipiendaires ont reçu leur prix le 10 décembre dernier lors d'une cérémonie officielle, à Oslo.

Celui qu'on appelle le « banquier des pauvres »

Même si Muhammad Yunus, né au Bangladesh, a connu la pauvreté dans son enfance, il obtient un diplôme en économie à l'université de Dhaka, au Bangladesh, puis étudie, de 1965 à 1969, l'économie du développement aux États-Unis (1). Il devient professeur à l'université du Tennessee en 1970.

En 1971, la sécession du Pakistan oriental, l'actuel Bangladesh, chamboule la trajectoire de Yunus qui rentre dans son pays natal. La fragilité financière de ce nouveau pays favorise une famine qui tuera près de 1,5 million de personnes. Muhammad Yunus se trouve impuissant devant cette misère : «Toutes les belles théories que j'enseignais, les mérites du crédit, les vertus de l'économie de marché, la force de la libre entreprise, ont littéralement volé en éclats par ce que j'ai vu [...] Des squelettes vivants.»(2). Désolé par ce qu'il voit, Muhammad Yunus décide d'agir « sur le terrain ». C'est ainsi que l'économiste découvre dans un petit village le cercle vicieux dans lequel sont enfermées les femmes : «Jugées insolvables, elles empruntent au jour le jour aux usuriers, qui prêtent des sommes dérisoires à des taux d'intérêt démesurés et qui tiennent les pauvres »(3).

Pour le récipiendaire du prix Nobel, ce cercle vicieux est la source même de la pauvreté de ces femmes et souvent de leur village tout entier. Il met donc sur pied un système de prêts avec peu ou pas de garanties pour les emprunteurs. Ainsi, Mohammad Yunus initialise le concept de microcrédit et crée, en 1976, la Grameen Bank (4). Ce système de microcrédit a permis à un grand nombre de gens vivant dans la pauvreté, habituellement exclus du système bancaire, de sortir de leur situation précaire. Aujourd'hui, la Grameen Bank aide 6,1 millions de personnes, parmi lesquelles 97 % sont des femmes (5).

Le comité responsable de décerner le prix Nobel de la paix, nommé par le Parlement norvégien, a qualifié Muhammad Yunus de leader ayant traduit une vision en une action concrète au bénéfice de millions de personnes(6). En recevant ce prix, Yunus est, pour l'année 2006, « la personnalité ayant le plus contribué au rapprochement des peuples et à la propagation des progrès pour la paix ». Dans bien des États, le microfinancement s'est révélé une arme efficace contre la misère et la faim. Avec l'argent de la Grameen Bank, les emprunteurs peuvent investir dans leur alimentation, leur logement, leur santé ainsi que l'instruction de leurs enfants (7).

L'Asie et les prix Nobel de la paix

Muhammad Yunus est seulement le quatrième récipiendaire du prix Nobel de la paix d'origine asiatique. Avant lui, Eisaku Sato (1974), Premier ministre du Japon, reçut le prix Nobel pour son rôle dans le traité de non-prolifération des armes nucléaires. Puis, Tensin Gyatso, le 14e Dalaï-Lama, s'est vu remettre en 1989 la même récompense pour sa tentative de pacification de la répression chinoise au Tibet. En 1991, c'est Aung San Suu Kyi de la Birmanie qui fut récipiendaire pour son combat pour la défense des droits de l'homme. Et finalement, en 1996, Carlos Felipe Ximenes Belo et José Ramos Horta reçurent le prix Nobel de la paix pour leur recherche d'une résolution pacifique du conflit au Timor-Oriental (8).

La récompense du prix Nobel souligne les efforts d'une vie pour Muhammad Yunus. Son invention, le microcrédit, aide depuis des années les plus démunis de ce monde. Même l'Organisation des Nations unies a emboîté le pas à Muhammad Yunus en décrétant 2004 l'Année internationale du microcrédit afin d'accroître l'accès des pauvres aux services financiers (9). Mohammed Yunus succède à l'Agence internationale de l'énergie atomique et à son directeur général, Meohammed ElBaradei, lauréats du prix Nobel de la paix l'an dernier (10).




Références:

(1) Christian Losson, Mohammed Yunus, « prêteur d'espoir », Libération, 14 octobre 2006 http://www.liberation.fr/actualite/monde/210650.FR.php (date de consultation: 10 janvier 2007)

(2) Muhammad Yunus, Banker to the Poor, Public Affairs, New York, 2003

(3) Christian Losson, Mohammed Yunus, « prêteur d'espoir », Libération, 14 octobre 2006 http://www.liberation.fr/actualite/monde/210650.FR.php (date de consultation: 10 janvier 2007)

(4) Radio-Canada, Nobel de la paix : Mohammed Yunus reçoit les honneurs, Radio-Canada.ca, 13 octobre 2006 http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International... (date de consultation :10 janvier 2007)

(5) Ibid

(6) Nobel Peace Prize 2006 Press release, The Nobel Peace Prize for 2006, Nobel Prize.org, 13 octobre 2006 http://nobelprize.org/nobel_prizes/peace/laureates... (date de consultation :10 janvier 2007)

(7) Kofi Annan, Message vidéo du Secrétaire général à l'occasion du lancement du l'année internationale du Microcrédit, Communiqué de presse, Organisation des Nations Unies, 18 novembre 2004 http://www.un.org/News/fr-press/docs/2004/SGSM9601.doc.htm (date de consultation : 10 janvier 2007)

(8) Ibid

(9) Année international du Microcrédit 2005, L'ONU lance 2005, Année international du microcrédit, Communiqué de presse des Nations Unies, 18 novembre 2004 http://www.un.org/french/events/microcredit/facts1.pdf (date de consultation : 10 janvier 2007)

(10) Radio-Canada, Nobel de la paix : Mohammed Yunus reçoit les honneurs, Radio-Canada.ca, 13 octobre 2006 http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International... (date de consultation :10 janvier 2007)

Dernière modification: 2007-05-02 07:13:22

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Le Bangladesh : un lieu géostratégique pour l'islam radical
>novembre 2017


Bangladesh : le nouveau tigre asiatique rugit
>septembre 2017


Le leader du Jamaat-e-Islami au Bangladesh exécuté pour ses crimes de guerre
>septembre 2016


Bangladesh : un verdict contre un dirigeant du Jamaat-e-Islami ne fait pas l'unanimité
>février 2015


Le « banquier de la paix » 2006
>janvier 2007


Manifestation dans les rues de Dacca
>septembre 2006


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016