21 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

19 mars 2007

Gambie: remède miracle?


Stéphanie Nadeau
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

janvier
2017
Assermentation d’Adama Barrow à la présidence de la Gambie

juillet
1994
Renversement du président Dawda Jawara en Gambie

janvier
1982
Entrée en vigueur de la confédération de Sénégambie

janvier
1981
Accession d'Abdou Diouf à la présidence du Sénégal

En janvier 2007, dans le cadre d'une réunion spéciale qui s'est déroulée à Banjul, capitale de la Gambie, le président Yahya Jammeh a présenté un remède miracle contre le Sida. Selon le ministre gambien de la Santé, le docteur Tamsir Mbowe, ce remède aurait été mis au point grâce aux connaissances de la famille de Yahya Jammeh en médecine traditionnelle et aux enseignements du saint Coran (1).

Interrogé à plusieurs reprises par la presse locale et internationale, le ministère de la Santé refuse, pour le moment, de donner des indications précises quant à la composition du remède (2). Outre les prières coraniques, les seuls éléments connus qui le composent sont un mélange de plantes médicinales, d'une potion amère et de bananes (3).

Pour guérir ses patients, le président Jammeh applique une pâte verte sortie d'une boîte de plastique. Ensuite, il badigeonne le corps du malade d'une solution de couleur grise contenue dans une vieille bouteille d'eau minérale en plastique et les patients doivent boire un liquide jaunâtre (4). En pointant vers chaque patient son Coran il déclare « qu'au nom de Dieu, dans trois à trente jours, vous serez tous guéris » (5). Ce traitement est administré à plusieurs reprises pendant plusieurs semaines.

Des résultats peu crédibles

Des analyses des effets du traitement ont été effectuées dans un laboratoire au Sénégal, pays voisin de la Gambie. Un échantillon de sang a été prélevé sur les neuf premiers patients et, sur ce total, « quatre présentent une charge virale indétectable, un, une charge modérée, et trois, une forte charge »(6).

Le technicien ayant effectué ces analyses, le Dr Coumba Touré Kane, directeur de l'unité biologique moléculaire de l'Université de Cheikh Anta Diop de Dakar, conteste la validité de ces résultats puisque les prélèvements de sang n'ont été effectués qu'après le traitement de Jammeh(7). Il soutient « [qu'on ne peut] pas prouver que quelqu'un a été soigné du Sida juste sur un résultat. C'est malhonnête de la part du gouvernement gambien d'utiliser nos résultats de cette manière ». (8)

Le Dr Antonio Felipe Jr, directeur local de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) au Sénégal, a affirmé clairement au nom de cette organisation « qu'il n'existe pas de traitement du SIDA pour le moment » (9). Selon lui, le remède miracle du président engendre un grave problème pour les experts qui « réside dans l'arrêt du traitement par anti-rétroviraux que Yahia Jammeh exige de ses patients » (10). Ce changement dans la médication des séropositifs peut engendrer un affaiblissement du système immunitaire. Les sujets ont donc plus de chances d'avoir des infections, ce qui s'avère dangereux (11).

Dans une interview à un journal local, l'ancien président du syndicat de la presse gambienne, a déclaré « qu'il est extrêmement urgent que la communauté internationale vienne au secours des Gambiens infectés au VIH à qui l'on pourrait donner de faux espoirs en leur faisant croire qu'ils ont été guéris alors qu'ils ne le sont pas » (12). Plusieurs activistes dans la lutte contre le Sida croient que ces faux espoirs pourraient laisser croire à la population qu'il n'est plus nécessaire de se protéger puisque l'infection peut désormais être soignée (13).

Possibilité d'un effet boule de neige?

Depuis l'annonce de ce traitement, la population gambienne est bombardée par des publicités qui circulent à la radio et à la télévision vantant les mérites de ces nouveaux traitements par le biais du ministre de la Santé. Des images de patients guéris sont présentées en boucle dans les médias publics (14).

Fort heureusement, Sam Sarr, rédacteur en chef de Foroyaa newspaper, un bihebdomadaire considéré comme proche de l'opposition, croit que plusieurs Gambiens sont sceptiques quant à l'efficacité du traitement. Cependant, il croit que d'autres Gambiens provenant surtout de milieux ruraux ont, par manque de connaissances, tendance à croire que le Président a pu user de pouvoirs surnaturels pour trouver un remède (15).

Bien qu'en Gambie le taux de personnes infectées par le VIH est inférieur à celui des autres pays africains, soit 1,3% de la population infectée en comparaison avec 4,1% pour le Togo en 2003, le problème est bien réel.(16) L'annonce d'un tel remède pourrait saper les efforts de sensibilisation effectués au cours des dernières années grâce à des financements comme ceux de la Banque mondiale et du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (17).




Références:

(1) ALL AFRICA. « Gambie: Besoin urgent d'explication sur le "remède contre le sida" du Président ». http://fr.allafrica.com/stories/200702100210.html. 9 février 2007. Page consultée le 17 mars 2007.

(2)Ibid.

(3)CALLIMACHI, Rukmini. « Le remède miracle du président de Gambie ». http://www2.canoe.com/archives/infos/international... 22 février 2007. Page consultée le 17 mars 2007.

(4) ALL AFRICA, op. cit.

(5) Ibid.

(6) CALLIMACHI, op. cit.

(7) Ibid.

(8) Ibid.

(9) Ibid.

(10) Ibid.

(11) Ibid.

(12) ALL AFRICA, op. cit.

(13) Ibid.

(14) Ibid.

(15) Ibid.

(16) CIA FACTBOOK. «The world Factbook». https://www.cia.gov/cia/publications/factbook/geos/to.html. 8 mars 2007. Page consultée le 17 mars 2007.

(17) ALL AFRICA, op. cit.

Dernière modification: 2007-05-02 07:13:22

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

De la Gambie d'un seul parti à la démocratie
>janvier 2017


La liberté de presse se détériore encore en Gambie
>janvier 2014


Course électorale gambienne : le président Jammeh désire un quatrième mandat
>novembre 2011


Gambie: remède miracle?
>mars 2007


Élections législatives en Gambie: résultats peu surprenants
>février 2007


Des élections sans surprise en Gambie ?
>septembre 2006


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019