18 août 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

19 mars 2007

Des nuits d'émeutes dans les rues de Copenhague


Catherine Gendreau
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

décembre
2009
Ouverture d'une Conférence internationale sur le climat à Copenhague

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

septembre
2005
Publication de caricatures controversées sur l'islam dans un journal danois

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

juin
1999
Tenue d'élections au Parlement européen

juin
1998
Création de la Banque centrale européenne

juin
1994
Tenue d'élections au Parlement européen

février
1992
Signature du traité de Maastricht

juin
1989
Tenue d'élections au Parlement européen

juin
1979
Tenue d'une première élection au suffrage universel au Parlement européen

mars
1979
Création du système monétaire européen

janvier
1979
Tenue d'un référendum sur l'autonomie du Groenland

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

janvier
1973
Entrée du Royaume-Uni, de l'Irlande et du Danemark dans la CEE

janvier
1972
Signature des traités d'adhésion du Royaume-Uni, de l'Irlande, du Danemark et de la Norvège à la CEE

janvier
1972
Décès de Frederick IX, roi de Danemark

septembre
1961
Début des travaux de l'Organisation de coopération et de développement économiques

janvier
1960
Création de l'Association européenne de libre-échange

mai
1953
Référendum sur la Constitution au Danemark

De violentes émeutes ont frappé du 1er au 3 mars 2007 le quartier Noerrebro de Copenhague, dans la capitale danoise. Des manifestants s'en sont pris aux forces de l'ordre, suite à la décision de la mairie d'expulser des squatteurs d'un immeuble converti en maison des jeunes depuis 1982 (1). Ces maniestants ont transformé ce quartier de la ville en véritable zone de guerre selon les policiers, qui ont répliqué par l'utilisation de gaz lacrymogènes. Selon Radio-Canada, le noyau dur des extrémistes a allumé des incendies, érigé des barricades ainsi que bombardé les officiers de police de pavés et de cocktails Molotov (2).

Le bâtiment, construit en 1897 sous le nom de « Folketshus », a accueilli de nombreux mouvements travaillistes et féministes au cours de son histoire. C'est seulement depuis 1982 que la bâtisse est devenue un centre culturel pour artistes, anarchistes et groupes de gauche. On a même décrit ce lieu comme « le foyer et le symbole depuis 25 ans de la culture underground du Danemark » (3). Des artistes tels Nick Cave et Björk ont d'ailleurs déjà performé dans ce lieu mythique de la capitale danoise.

Squattée depuis les années 1980, la maison des jeunes a été acquise il y a sept ans par une congrégation religieuse. Ruth Evensen, la responsable, a affirmé que la structure était irrécupérable. C'est donc en raison des coûts trop élevés de rénovation que Mme Evensen a décidé de détruire la bâtisse, refusant d'annoncer les projets futurs pour l'emplacement (4). Soulignons que selon les actualités de RFI, « l'Église libre du Danemark » serait davantage une secte religieuse qu'une congrégation, comme le prétendent les autorités locales (5).

Une importante mobilisation

Il y a plus de 13 ans que les autorités danoises n'ont pas eu à gérer pareils affrontements. Il faut remonter jusqu'au 18 mai 1993, soit au moment du référendum sur l'Union européenne. Les manifestations ont débuté le 14 décembre 2006, lorsque la cour ordonna l'éviction des occupants de la bâtisse ainsi que sa destruction. Environ 300 arrestations ont été dénombrées lors de cette première vague d'émeutes. Pour les journées du 1er au 3 mars, le nombre d'arrestations se chiffre à environ 643 personnes, dont 140 ressortissants d'autres pays d'Europe et des Etats-Unis. Parmi ces derniers, se retrouvaient 20 Suédois, 20 Norvégiens et 25 Allemands (6). Les autorités danoises ont dû refouler plusieurs personnes à leurs frontières et demander assistance auprès de corps policiers étrangers. Au total, plus de 2000 personnes se sont déplacées afin de venir appuyer les manifestants et leurs revendications. Malgré les demandes formulées par les squatteurs, les conseillers municipaux n'ont pas trouvé d'autre bâtiment pouvant les accueillir.

Les autorités prennent position

Flemming Steen, porte-parole de la police de Copenhague, a déclaré « que la police avait fait appel à des renforts venus de tout le pays afin d'empêcher une éventuelle escalade de la violence » (7). Pour sa part, le Premier ministre danois, Anders Fogh Rasmussen, a condamné les actes posés par les manifestants. Issu du parti néo-libéral conservateur, M. Rasmussen a pour ambition de mettre fin à l'expérience alternative du quartier Noerrebro. Cette partie de la ville est située près de l'enclave Christiana, une ancienne base militaire désaffectée et habitée par des hippies depuis les années 1970. Surnommé « Freetown », ce quartier, où circule une quantité importante de drogue, est dans la mire de Rasmussen et de son gouvernement depuis le début de son mandat (8).

C'est le lundi 5 mars, dans une ambiance chaotique, que la destruction du bâtiment a eu lieu. La police a dû intervenir afin de calmer certains manifestants tentant d'intimider les forces de l'ordre. Il faut dire que le scandale entourant les caricatures de Mahomet en 2006 a sérieusement affecté la confiance des autorités danoises. Prônant autrefois l'indulgence et tolérant la marginalité, Copenhague a attiré l'attention du monde entier en ce début du mois de mars. Les Danois acceptent cependant difficilement le refus de faire des compromis (9).




Références:

(1) BBC News, [EN LIGNE], http://news.bbc.co.uk/go/pr/fr/hi/europe/6187213.stm, page consultée le 16 mars 2007.

(2) GALIPEAU, Céline, SRC Télévision- Le Téléjournal / Le Point, samedi 3 mars 2007.

(3) Ibid.

(4) LA PRESSE CANADIENNE, « Les habitants de Copenhague appellent à la fin des affrontements », La Presse Canadienne, dimanche 4 mars 2007.

(5) RAIZON, Dominique, « Le calme revenu à Copenhague », RFI actualité, 3 mars 2007.

(6) LA PRESSE CANADIENNE, op.cit.

(7) RAIZON, Dominique, op.cit.

(8) Ibid.

(9) ISHERWOOD, Julian, « Danish anger smoulders over squat », BBC News, 6 mars 2007.

Dernière modification: 2007-05-02 07:13:22

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Le Danemark repousse l'immigration
>décembre 2017


Taux de suicide inquiétant au Groenland
>février 2015


Bilderberg : l'élite politico-économique la plus secrète du monde
>septembre 2014


Une réforme dans l'enseignement danois
>octobre 2013


Le Groenland gravit une autre marche dans l'échelle de l'autonomie
>septembre 2009


Le Groenland sur la voie de l'autodétermination
>décembre 2008


Un pont unissant le Danemark à l'Allemagne : Pas avant 2018 !
>septembre 2008


Des nuits d'émeutes dans les rues de Copenhague
>mars 2007


Les caricatures de Mahomet : Pourquoi une telle crise?
>février 2006


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019