19 mars 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

12 mars 2007

Guinée: la loi martiale décrétée, la population prête à tout


Kevin Chaput
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

août
2014
Annoce de l'Organisation mondiale de la santé sur le virus Ebola

décembre
2008
Décès du président guinéen Lansana Conté

décembre
1993
Élection de Lansana Conté à la présidence de la Guinée

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

mars
1984
Décès du président guinéen Ahmed Sékou Touré

août
1977
Révolte des femmes du marché de Conakry, en Guinée

janvier
1971
Répression en Guinée

novembre
1970
Invasion de la Guinée par des troupes portugaises

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

septembre
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

Le 12 février 2007, le Président Lansana Conté a décrété la loi martiale pour contenir la grève générale illimitée qui a été reprise en matinée. Le vendredi précédent, Conté avait nommé un de ses proches, Eugène Camara, auparavant ministre d'État aux Affaires présidentielles, au poste de Premier ministre. Or, l'opposition et les syndicats exigeaient une nomination consensuelle, ce qui n'a pas été respecté par la présidence. Suspendue depuis le 27 janvier à la suite d'un accord, la grève générale illimitée a donc été reprise dès lundi.

Une grève aux lourdes conséquences

À la suite de la nomination d'un nouveau Premier ministre, connu pour sa fidélité envers le Président, de nombreux manifestants s'étaient rassemblés dans les rues de Conakry, la capitale guinéenne. Les forces de l'ordre ont alors ouvert le feu, faisant plus d'une vingtaine de victimes (1). Ceci a incité les syndicats à reprendre la grève le 12 février pour, cette fois, demander la démission du Président Conté. Résultat, ce dernier déclare le soir même que : « Les actes des personnes mal intentionnées m'amène (sic) à décréter l'état de siège sur toute l'étendue du territoire national pour éviter une guerre civile en Guinée... » (2). Dès l'aube, le lendemain, les forces armées étaient disposées à prendre toutes les dispositions pour faire respecter la loi martiale qui comporte, entre autres, l'interdiction de manifestations et réunions, en plus d'un couvre-feu de 20 heures par jour.

La Confédération nationale des travailleurs de Guinée (CNTG) et l'Union syndicale des travailleurs de Guinée (USTG) exigent maintenant non seulement un Premier ministre de consensus, mais aussi la démission du Président Conté. Ce dernier a eu l'occasion de prouver sa bonne volonté par le choix d'un Premier ministre réclamé par les centrales syndicales. Cependant, il a préféré conserver son contrôle sur l'État tout en optant pour la rupture avec l'opinion populaire en nommant un de ses fidèles. En conséquence, cette situation pourrait bien provoquer la fin de la présidence de Conté après 23 ans de règne.

Réactions unanimes mais insuffisantes

Le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, regrette l'échec de l'accord conclu le 27 janvier et réaffirme l'appui de l'organisation à la société guinéenne afin de mettre un terme à cette crise et de ramener la stabilité et le développement (3). Au Vatican, le pape Benoît XVI demande aux autorités guinéennes de respecter les droits humains et civils et souhaite le rétablissement du dialogue afin de surmonter cette crise (4). D'ailleurs, les acteurs guinéens sont appelés à établir un plan d'action pour promouvoir un vrai changement. Les dirigeants des pays de l'Afrique de l'Ouest s'impliquent à tour de rôle pour éviter que le conflit n'affecte toute la région et pour inciter le Président Conté à la médiation. Toutefois, même si la Guinée est paralysée depuis près d'un mois, les dirigeants occidentaux demeurent silencieux sur la situation.

Le 20 février, les groupes syndicaux à l'origine du mouvement contestataire ont à nouveau rencontré les dirigeants guinéens. Néanmoins, les discussions n'ont pas duré, les syndicalistes refusant de reconnaître le Premier ministre Camara. L'un des négociateurs syndicaux, Boubacar Biro Barry, explique : « on nous a demandé d'approuver une décision impopulaire (...) avec tous ces morts et tous ces dégâts, nous ne pouvons pas prendre ce risque [bref,] le Premier ministre doit absolument être changé » (5).

Conté garde espoir en son armée pour contenir les manifestants, mais il semble sous-estimer le fait que certains militaires appuient les grévistes. Ceci peut lui causer des ennuis à un moment où la situation de crise semble incontrôlable. Serait-ce la fin du régime Conté? Carolyn Norris, directrice du projet Afrique de l'Ouest de Crisis Group, croit que cette crise offre une formidable opportunité pour un véritable changement après 49 ans de souffrances en Guinée (6).




Références:

(1) GOLOKO, Aliou, Guinée : Le président Conté décrète la loi martiale et l'état de siège, 12 février 2007, [En ligne], http://fr.allafrica.com/stories/200702121429.html, page consultée le 23 février 2007.

(2) BANGOURA, Malick, Grève en Guinée : état des lieux des émeutes, 19 février 2007, [En ligne], http://www.lediplomateguinee.info/etat-des-lieux-d... page consultée le 23 février 2007.

(3) UNITED NATIONS, Guinée : Ban Ki-moon appelle à reprendre le dialogue pour rétablir la stabilité, 13 février 2007, [En ligne], http://fr.allafrica.com/stories/200702130779.html, page consultée le 23 février 2007.

(4) EMANGONGO, Pierre, Guinée : Des ONG dénoncent des centaines d'arrestations, Le Potentiel, 19 février 2007, Kinshasa, [En ligne], http://fr.allafrica.com/stories/200702190305.html, page consultée le 23 février 2007.

(5) FALLEVOZ, B., Les voisins de la Guinée s'inquiètent, France24, 21 février 2007, [En ligne], http://www.france24.com/france24Public/fr/nouvelle... page consultée le 23 février 2007.

(6) International Crisis Group, Guinée : Le changement ou le chaos, 15 février 2007, Dakar/Bruxelles, [En ligne], http://fr.allafrica.com/stories/200702150963.html, page consultée le 23 février 2007.

Dernière modification: 2007-05-02 07:13:22

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Rencontre Chine-Guinée : les affaires d'abord
>février 2017


Guinée : une élection historique
>septembre 2010


Guinée : Vers des élections libres et démocratiques ?
>janvier 2010


Révolte populaire en Guinée
>octobre 2009


De banquier à premier ministre, Kabiné Komara revient en Guinée
>janvier 2009


Guinée: la loi martiale décrétée, la population prête à tout
>mars 2007


Grève générale en Guinée: la présidence sous tension
>janvier 2007


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016