23 mai 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

18 février 2007

Union nationale en Palestine


Marianna Gabriel
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

août
2014
Annonce d'un cessez-le-feu mettant fin à un conflit dans la bande de Gaza

novembre
2012
Annonce d'un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas

janvier
2005
Élection de Mahmoud Abbas à la présidence de l'Autorité palestinienne

novembre
2004
Décès de Yasser Arafat

septembre
2000
Début d'un deuxième soulèvement (intifada) en Palestine

octobre
1998
Signature des accords de Wye Plantation entre Israël et l'Autorité nationale palestinienne

janvier
1996
Élection de Yasser Arafat à la présidence de l'Autorité palestinienne

septembre
1993
Signature d'un accord de paix israélo-palestinien à Washington

novembre
1988
Proclamation de la création d'un État palestinien

décembre
1987
Début d'un soulèvement dans la bande de Gaza et en Cisjordanie

juin
1982
Déclenchement de l'offensive israélienne « Paix en Galilée » au Liban

avril
1975
Déclenchement d'une guerre civile au Liban

novembre
1974
Premier discours de Yasser Arafat devant l'Assemblée générale des Nations unies

mai
1964
Création de l'Organisation de libération de la Palestine

avril
1950
Annexion de la Cisjordanie et proclamation du Royaume hachémite de Jordanie

De décembre 2006 à janvier 2007, la Palestine connaît une période difficile et sanglante en raison d'affrontements entre les militants du Hamas et du Fatah au cours desquels des dizaines de personnes sont tuées ou blessées. Le roi Abdallah d'Arabie saoudite a donc invité, le 7 février 2007, les deux parties à la table de négociation afin de trouver une solution. Le Président palestinien Mahmoud Abbas, le Premier ministre Ismaël Haniyeh, le chef du Hamas, Khaled Mechaal, et d'autres responsables des deux mouvements sont arrivés le 6 février à La Mecque pour un dialogue national.

Un coup dur pour le Fatah

Après la mort de Yasser Arafat, en novembre 2004, Mahmoud Abbas du Fatah est élu comme nouveau président de la Palestine(1). Ce nouveau chef n'hérite pas d'une tâche facile car le Fatah semble directement associé aux échecs de l'Autorité palestinienne dans le dossier israélo-palestinien(2). De plus, le Fatah est accusé de corruption et d'une économie boiteuse qui lui fait perdre de la crédibilité et du pouvoir au profit du Hamas, mouvement islamique opposé à toute solution négociée et fortement engagé dans l'action sociale.

Les élections législatives de janvier 2006 marquent un tournant historique dans la politique de la Palestine. En effet, le Hamas remporte largement la majorité au Conseil législatif palestinien avec 74 sièges contre 45 pour le Fatah, qui gouverne depuis 10 ans le pouvoir parlementaire. Cette situation plonge la Palestine dans une grave crise interne(3). Le manque de reconnaissance internationale de ce nouveau gouvernement, son caractère extrémiste ainsi que son passé terroriste embourbent sa légitimité et sa capacité décisionnelle.

Des échauffourées qui déstabilisent

Plusieurs ententes de cessez-le-feu et des trêves ont été signées par les parties, plus particulièrement depuis les élections législatives de 2006. Toutefois, elles ne sont malheureusement pas respectées. Depuis le début de l'année 2007, plusieurs affrontement sont survenus entre le Hamas et le Fatah. À titre d'exemple, le 2 février dernier, des combattants du Hamas attaquent des troupes de la sécurité du Fatah, tuant 5 personnes et blessant entre 40 et 50 recrues, dont 2 civils. En réponse à cette attaque, l'université islamique gérée par le Hamas est visée par des tireurs du Fatah(4).

Ces événements survenus en Palestine ont fait réagir le roi de l'Arabie saoudite qui demande une négociation entre le Hamas et le Fatah. Les différentes parties ont décidé, suite à cette rencontre, de former des commissions distinctes qui reposent sur la formation d'un gouvernement d'Union nationale, le renforcement du partenariat politique, l'approfondissement de la réconciliation, la fin des tensions et le rétablissement de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) (5). De plus, Mahmoud Abbas a appelé le futur gouvernement, dont le Premier ministre est Ismaël Haniwa, à reconnaître officiellement Israël et à s'engager au respect des accords de paix signés par l'Autorité palestinienne et par l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) (6).

Le doute persiste

La décision de former un gouvernement d'Union nationale en Palestine a fait réagir les États-Unis et Israël. D'une part, la secrétaire d'État américaine Condoleezza Rice est pessimiste quant aux chances de paix au Proche-Orient. Selon elle, l'éventuelle formation d'un gouvernement d'Union nationale entre le Hamas et le Fatah rend le processus de paix beaucoup plus difficile(7). D'autre part, le porte-parole du Premier ministre Ehoud Olmert a déclaré que l'État hébreu attend sa reconnaissance par le nouveau gouvernement palestinien, l'acceptation de tous les précédents traités ainsi qu'un renoncement clair à toute forme de terrorisme et de violence(8).

Cette rencontre dans la ville sacrée de l'Islam laisse entrevoir une trêve et une entente durable entre le Hamas et le Fatah. Par contre, au niveau externe, la reconnaissance de l'État hébreux n'étant pas mentionnée dans les pourparlers, fait en sorte que l'entente est, de facto, mal accueillie par Israël(9). Au niveau interne, le Hamas et le Fatah devront démontrer que cette perspective d'Union nationale n'est pas seulement de circonstance, mais bien un rapprochement sérieux et solide.




Références:

(1). «Mahmoud Abbas», Microsoft ® Encarta ® 2007. © 1993-2006 Microsoft Corporation.

(2). Ibid.

(3). Wikipedia encyclopédie libre, «Gouvernement Ismaël Haniyeh», Wikipedia encyclopédie libre, http://fr.wikipedia.org/wiki/Gouvernement_Isma%C3%... Wikipedia encyclopédie libre, «Tensions interpalestiniennes», Wikipedia encyclopédie libre, http://fr.wikipedia.org/wiki/Tensions_interpalesti... Michel, BÔLE-RICHARD, « Le Fatah et le Hamas signent un accord sur un gouvernement palestinien d'union», Le Monde, 9 février 2007, bhttp://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3218,36...

(6). Radio-Canada, «Les Palestiniens s'entendent», Radio-Canada, 8 février 2007, http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International... Radio-Canada, «Une situation encore plus complexe», Radio-Canada, 16 février 2007, http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International... «Les Palestiniens s'entendent», op.cit.

(9). Ibid.

Dernière modification: 2007-05-02 07:13:22

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Le conflit israélo-palestinien, toujours d'actualité en 2016
>février 2016


La gouverne de Mahmoud Abbas à bout de souffle ?
>janvier 2015


Autorité palestinienne : Hamdallah est-il l'homme de la situation ?
>octobre 2013


La Palestine membre des Nations unies?
>octobre 2011


Proche-Orient : des négociations de paix encombrées d'obstacles
>février 2010


La Palestine sous le poids des divisions
>novembre 2009


Conflit armé entre Palestiniens
>février 2008


« Bon anniversaire Arafat » : une triste tournure en Palestine
>novembre 2007


La Conférence d'Annapolis : un nouvel essai pour la paix au Proche-Orient
>novembre 2007


Union nationale en Palestine : Un gouvernement bien fragile
>mars 2007


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016