Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

9 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

11 February 2007

La « révolution citoyenne » de Rafael Correa


Laura Huyghe
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

April
2016
Tremblement de terre en Équateur

November
1986
Fondation de la Confédération des nations indigènes de l'Équateur

May
1981
Décès du président de l’Équateur, Jaime Roldos Aguilera

August
1980
Signature du traité de Montevideo entre les pays de l'Alalc

April
1979
Élection de Jaime Roldos Aguilera à la présidence de l'Équateur

February
1972
Renversement du gouvernement de Jose Maria Velasco Ibarra en Équateur

May
1969
Création du Pacte andin

June
1968
Élections en Équateur

November
1961
Chute du gouvernement de José Maria Velasco Ibarra en Équateur

February
1960
Signature du traité de Montevideo créant l'Association de libre-échange de l'Amérique latine

December
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

June
1948
Élection de Galo Plaza Lasso à la présidence de l'Équateur

March
1948
Création de l'Organisation des États américains

Le nouveau président équatorien, Rafael Correa, a prêté serment le lundi 15 janvier 2007 à Quito. Cet économiste de gauche de 43 ans, formé en Europe et aux États-Unis, devient le huitième président équatorien en l'espace de dix ans, pour un mandat de 4 ans.

Plusieurs tenants de la gauche sud-américaine hostiles aux États-Unis étaient présents lors du serment présidentiel de Correa, cérémonie marquant l'entrée d'un nouvel allié dans l'axe de gauche latino-américain. Ainsi, notons la présence de onze chefs d'État, dont les principaux représentants de la gauche « radicale » d'Amérique latine, le Vénézuélien Hugo Chavez et le Bolivien Evo Morales. Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, était également présent à la prestation de serment(1).

Dans son discours d'investiture, Rafael Correa promet une « Révolution citoyenne » pour permettre un « changement radical » du système politique, économique et social actuel(2). Il entend renégocier la dette extérieure du pays et réformer la Constitution pour mener à bien ses réformes. Conformément à sa promesse électorale, Rafael Correa annonce également la tenue d'un référendum le 18 mars 2007. Avec l'obtention d'un vote positif, il espère convoquer une Assemblée Constituante pleinement représentative et dotée des pleins pouvoirs(3).

Titulaire d'un doctorat en économie, le président équatorien n'hésite pas à critiquer les politiques de subordination de Washington et des organismes financiers internationaux. Il affirme son refus de signer le traité de libre-échange avec les États-Unis négocié par son prédécesseur. Partisan de l'intégration régionale, il propose la création d'une banque du Sud, garante de l'indépendance latino-américaine face à la puissance « hégémonique »(4) du Nord. Correa confirme aussi son refus de prolonger l'accord de 1999 permettant à Washington de disposer d'une base militaire à Manta(5).

Finalement, son programme politique est marqué par la volonté d'endiguer la corruption et d'investir davantage dans les politiques sociales(6).




Références:

(1) ANONYME, « Rafael Correa investi en Équateur », Libération, n°7991, 16 janvier 2007, p.8

(2) SITE OFFICIEL DE RAFAEL CORREA, Discurso de Posesión de Rafael Correa Presidente del Ecuador, [en ligne], http://www.rafaelcorrea.com, (page consultée le 8 février 2007)

(3) DELCAS Marie, « L'Amérique latine vit un changement d'époque, selon le président équatorien », Le Monde, 16 janvier 2007, p.5

(4) ANONYME, « Le Président équatorien rejoint le camps Chavez », Le Figaro, n°19426, 16 janvier 2007, p.3

(5) DELCAS Marie, op.cit.

(6) SITE OFFICIEL DE RAFAEL CORREA, op.cit

Dernière modification: 2007-05-02 07:13:22

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016