Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

10 décembre 2017

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

28 January 2007

Augusto Pinochet : le Chili tourne la page sur une période sombre


Simon Mongeau-Descoteaux
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

December
2013
Élection de Michelle Bachelet à la présidence du Chili

October
2010
Sauvetage de 33 mineurs au Chili

January
2010
Élection de Sebastian Pinera à la présidence du Chili

January
2006
Élection de Michelle Bachelet à la présidence du Chili

June
1991
Tenue du Sommet de l'Organisation des États américains à Santiago

October
1988
Référendum défavorable au président chilien Augusto Pinochet

August
1980
Signature du traité de Montevideo entre les pays de l'Alalc

September
1976
Assassinat de l'ex-ministre chilien Orlando Letelier

November
1975
Déclenchement de l'opération Condor

September
1974
Assassinat du général chilien Carlos Prats

September
1973
Renversement du gouvernement de Salvador Allende au Chili

November
1970
Accession de Salvador Allende à la présidence du Chili

October
1970
Assassinat du général chilien René Schneider

May
1969
Création du Pacte andin

October
1965
Création du Mouvement de la gauche révolutionnaire (MIR) au Chili

February
1960
Signature du traité de Montevideo créant l'Association de libre-échange de l'Amérique latine

December
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

December
1959
Signature d'un traité international protégeant l'Antarctique

March
1948
Création de l'Organisation des États américains

Le 10 décembre 2006 s'éteignait le général Augusto Pinochet, tournant ainsi la page sur l'une des périodes les plus sombres en Amérique latine. La dictature du général au Chili durant les années 1970 et 1980 est l'une des plus connues du 20e siècle.

Pinochet a dirigé le Chili depuis son coup d'État contre Salvador Allende, le 11 septembre 1973, jusqu'au 11 mars 1990, soit pendant près de 17 ans (1). Son régime a été accusé de plusieurs violations des droits de l'homme, dont la torture de plus de 3 200 Chiliens (2), sans que le général soit pour autant condamné. Il avait pris l'entière responsabilité en 2006 pour les actes posés par son régime, comme entre autre l'assassinat de plus de 2 200 personnes (3). Depuis qu'il a quitté le pouvoir, Pinochet a toujours réussi à échapper à la justice, jusqu'à sa mort, suite à des complications cardiaques, moins de trois semaines après son 91e anniversaire (4).

Une nouvelle qui dérange

L'annonce de la mort du général a été un sujet passablement couvert par la presse canadienne. Que ce soit pour les immigrants chiliens au Canada, principalement des réfugiés politiques du régime (5), ou pour l'importance historique du personnage, il semble tout de même y avoir plusieurs questions non résolues entourant sa mort. Une revue de presse des médias canadiens permet d'en découvrir quelques unes.

Pour débuter, il règne une sorte de consensus autour de la question de la mort de Pinochet au sein des medias écrits canadiens. Autant du coté de la presse anglophone que francophone, on déplore le fait qu'il soit mort avant d'avoir fait face à la justice. Alors que Le Droit d'Ottawa titre « J'aurais voulu qu'il regrette » (6), le Toronto Star, pour sa part, affirme « Justice must be done » (7).

Les journaux canadiens ont aussi présenté les histoires de personnes ayant subi le régime de Pinochet, comme Carmen Rosa Santis (8), dans le Toronto Star, ou Carmen Quintana, dans La Presse (9). Plusieurs personnalités publiques en ont profité pour commenter l'événement, dont Osvaldo Nunez, ancien député fédéral, qui « a déploré que le général Augusto Pinochet soit mort [...] sans avoir répondu a des crimes » (10).

Évidemment, la question de l'implication américaine dans la mise en place et le maintien du régime Pinochet, refait surface dans la presse canadienne. Pendant la guerre froide, le coup d'état militaire semblait le seul moyen de contrer la montée du socialisme avec Allende, analyse The Gazette. Les Américains ont d'ailleurs aidé à déstabiliser le gouvernement Allende en créant notamment des remous dans le secteur du transport, et en aidant Pinochet à stabiliser l'économie chilienne jusqu'à l'élection de Jimmy Carter en 1976(11).

Divisions posthumes

Malgré sa mort, l'ancien dirigeant continue de diviser le Chili. Des conflits violents ont éclaté dans les heures suivant l'annonce de sa mort : on dénombrait 43 policiers blessés et 99 manifestants arrêtés, selon l'Agence France Presse (12). Si des milliers d'opposants au dictateur descendirent dans la rue pour fêter la mort du dictateur, quelques partisans ont tout de même « entonné l'hymne national chilien », dans un dernier hommage au défunt (13).

Divers événements sont venus amplifier cet effet de division. Par exemple, le capitaine Augusto Pinochet Molina, petit-fils du dictateur, a perdu son poste dans l'armée après avoir « rendu un hommage non autorisé à son grand-père pendant les obsèques mardi » (14).

Ces divergences d'opinions ont mené à des divisons sur la tenue ou non de funérailles nationales. Le gouvernement de la présidente Michelle Bachelet s'opposait à des funérailles nationales, et la ministre de la Défense, Vivianne Blanlot, se fit huer à l'enterrement du général (15). Les funérailles militaires se firent à Santiago, dans l'Académie militaire, devant une foule de 300 personnes (16).

La mort de Pinochet permettra donc au Chili de tourner une des pages importantes du 20e siècle. Si le général a divisé le Chili pendant sa vie et les semaines suivant son enterrement, les Chiliens sont désormais prêts à coopérer : « La plus jeune fille de Pinochet, Jacqueline, a serré la main de la ministre [Blanlot] pendant la messe » (17). Par ce simple geste, les Chiliens montrent qu'il est maintenant temps de s'unir.




Références:

(1) GALLARDO, Eduardo, « Augusto Pinochet est mort », La presse Canadienne, International, dimanche 10 décembre 2006

(2), ROTELLA, Sebastian et Patick J. McDONNELL, « Chilean despot, 91, ruled with fear », Toronto Star, lundi 11 décembre 2006, p A1.

(3) TORONTO STAR, « A long life of controversy », lundi 11 décembre 2006, p A6.

(4) RADIO-CANADA, « La mort du général Pinochet: jusqu'à la fin, il aura réussi à échapper à la justice », Téléjournal/Le Point, 10 décembre 2006

(5) http://www.cp-pc.ca/french/chile/

(6) MERCIER, Justine, « J'aurais voulu qu'il regrette », Le Droit, 11 décembre 2006, p. 2

(7) NACARINO, Gustau, « Justice must be done » Toronto Star, 12 décembre 2006, p15.

(8) CHUNG, Andrew, « Painful memories for exiles in GTA », Toronto Star, lundi 11 décembre 2006, p A1.

(9) LACOURSIÈRE, Anne, « Carmen Quintana à la fois contente et déçue », La Presse, lundi 11 décembre 2006, p. A20

(10) LA PRESSE CANDIENNE, « Osvaldo Nunez déplore que Pinochet n'ait jamais été traduit en justice », 10 décembre 2006

(11) RABUFFETTI, Mauricio, « U.S. Finger in the pie », The Gazette, 11 décembre 2006.

(12) AGENCE FRANCE PRESSE, « Pinochet divise toujours les Chiliens », La Presse, mardi 12 décembre 2006, p. A27

(13) AGENCE FRANCE PRESSE, « Pleurs et joie : un Chili divisé », Le Soleil, lundi 11 décembre 2006, p. 6

(14) AGENCE FRANCE PRESSE, « Petits-fils ennemis », La Presse, jeudi 14 décembre 2006, p. A24

(15) ASSOCIATED PRESS, « Le Chili enterre Pinochet », Le Droit, mercredi 13 décembre 2006, p. 30

(16) AGENCE FRANCE PRESSE , « Hommage strictement militaire », Le Soleil, mardi 12 décembre 2006, p. 23

(17) ASSOCIATED PRESS, op cit.

Dernière modification: 2007-05-04 08:09:55

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016