11 décembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

21 janvier 2007

Réforme agraire dans une Bolivie divisée


Simon Mongeau-Descôteaux
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
2019
Démission du président bolivien Evo Morales

décembre
2005
Élection d'Evo Morales à la présidence de la Bolivie

juillet
2004
Référendum sur la gestion des hydrocarbures en Bolivie

octobre
1982
Accession de Hernan Siles Zuazo à la présidence de la Bolivie

août
1980
Signature du traité de Montevideo entre les pays de l'Alalc

juillet
1978
Renversement du gouvernement de Hugo Banzer en Bolivie

novembre
1975
Déclenchement de l'opération Condor

août
1971
Coup d'État contre le président Jose Torres en Bolivie

mai
1969
Création du Pacte andin

avril
1969
Décès du président bolivien René Barrientos Ortuño

octobre
1967
Exécution d'Ernesto «Che» Guevara

février
1960
Signature du traité de Montevideo créant l'Association de libre-échange de l'Amérique latine

décembre
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

avril
1952
Accession de Victor Paz Estenssoro à la présidence de la Bolivie

mars
1948
Création de l'Organisation des États américains

septembre
1947
Signature du Traité interaméricain d'assistance réciproque à Rio de Janeiro

juillet
1946
Renversement du président bolivien Gualberto Villarroel

La Bolivie a amorcé le 29 novembre 2006 une nouvelle réforme agraire visant à rétablir l'équilibre des terres au pays. Il s'agit d'une des nombreuses promesses de réforme annoncées par le président Évo Morales depuis son élection, le 19 décembre 2005(1).

Pendant la campagne électorale, Morales avait proposé diverses réformes politiques avec son parti de gauche, le Mouvement vers le Socialisme ou Movimiento al Socialismo (MAS) (2). Ses appuis venaient principalement des paysans et des Amérindiens, puisqu'il est le premier président bolivien autochtone, malgré le fait que le pays soit constitué à 85% par ces derniers(3). Élu en 2005 par une majorité de 53,74% , ce qui est rare en Bolivie(4), Évo Morales à amorcé plusieurs réformes qui, selon les analystes, ressemblent a celles du président du Venezuela, Hugo Chavez (5). Depuis son élection, il a effectué plusieurs actions dans le sens de ses réformes, incluant la distribution de tracteurs(6).

Une réforme contestée

La Bolivie connaît actuellement une répartition inégale des terres entre riches et pauvres. Une récente étude de l'Église catholique affirme que 50 000 familles possèdent à elles seules 90% des terres en Bolivie(7). De plus, selon Vladimir Machicao, du mouvement des sans-terres boliviens, 200 000 familles ne possèdent pas de terres pour cultiver. Machicao croit d'ailleurs que résoudre le problème des terres c'est résoudre le problème de l'exode, pas seulement vers les villes, mais aussi vers les autres pays(8). Cette situation a mené a des tentatives de réformes, mais qui n'ont pas été efficaces selon le gouvernement actuel(9).

Bien que le président Morales affirme que seuls unis les Boliviens pourront réussir a réformer le pays(10), l'opinion publique est férocement divisée. Du côté paysan, on appuie massivement. Le 28 novembre dernier, approximativement 5000 Amérindiens des plaines et des Andes boliviennes sont arrivés à La Paz, la capitale du pays, après plusieurs semaines de marche, afin d'appuyer le président Morales dans sa réforme(11). Les grands propriétaires terriens, pour leur part, s'opposent à la réforme. Ils craignent que le gouvernement s'adonne à des expropriations et que les terres obtenues soient redistribuées de manière arbitraire(12).

En plus de la réforme elle-même, l'adoption de cette dernière pose problème. Certains prônent une majorité qualifiée de deux tiers en chambre, puisqu'il s'agirait d'une réforme constitutionnelle, alors que le président Morales prône la majorité simple. Dans cette dynamique, le dirigeant de l'Unité nationale, Samuel Doria Medina, ainsi que trois autres députés, poursuivent une grève de la faim afin de montrer leur désacord au gouvernement(13).

Ces divisions se font également ressentir au sein du Parlement, où la migration de sénateurs vers le parti MAS fut obligatoire pour l'adoption de la loi(14).

La réforme agraire prévoit entre autres la distribution de terres improductives, principalement utilisées pour la spéculation, pour en faire des terres agricoles(15). Pour éviter le retour à une mauvaise répartition immobilière, le gouvernement prévoit distribuer les terres aux communautés paysannes et aux villages indigènes(16). Les avis sont partagés sur l'efficacité de la réforme : on prévoit entre 20 et 100 millions d'hectares de terres redistribuées. Cette réforme semble s'inscrire dans une vague de réformes visant à réduire les écarts sociaux et les inégalités (17).




Références:

(1) WIKIPEDIA,Evo Morales, 23 janvier 2007, http://fr.wikipedia.org/wiki/Evo_Morales , (page consultée le 23 janvier 2007)

(2) WIKIPEDIA, Movement for Socialism (Bolivia), 14 janvier 2007, http://en.wikipedia.org/wiki/Movement_towar... (page consultée le 14 janvier 2007)

(3) CIA, Bolivia, The World Factbook, 14 janvier 2007, https://www.cia.gov/cia/publications/factbook/geos/bl.html (page consultée le 14 janvier 2007)

(4) WIKIPEDIA, Bolivia, 14 janvier 2007, http://en.wikipedia.org/wiki/Bolivia, (page consultée le 14 janvier 2007)

(5) BBC, « Bolivia 'to join Chavez's fight' », 3 janvier 2006, http://news.bbc.co.uk/2/hi/americas/4576972.stm (page consultée le 14 janvier 2007)

(6) BBC, Morales seeks radical land reform, 3 aout 2006 http://news.bbc.co.uk/2/hi/americas/5241032.stm (page consultée le 14 janvier 2007)

(7) BBC, Bolivia passes land reform bill, 29 novembre 2006, http://news.bbc.co.uk/2/hi/americas/6194310.stm (page consultée le 14 janvier 2007)

(8) OLIVARES, Natalia, « Réforme agraire en Bolivie », RFI, 14 mai 2006. http://www.rfi.fr/actufr/articles/077/article_43690.asp (page consultée le 14 janvier 2007)

(9) REEl, Monte. Bolivia Plans to Redistribute Idle Farmland Washington Post, 18 mai 2006, p. A20

(10) EL DIARIO, Morales anuncia más leyes bajo presión, 29 novembre 2006, http://www.eldiario.net/noticias/nt061129/2_03plt.php, (page consultée le 14 janvier 2007

(11) LE DEVOIR, « Réforme agraire - Morales reçoit un appui important de paysans de toute la Bolivie», 29 novembre 2006, http://www.ledevoir.com/2006/11/25/123577.html (page consultée le 14 janvier 2007

(12) LE DEVOIR, « Les conflits s'accumulent en Bolivie », 25 novembre 2006, http://www.ledevoir.com/2006/11/25/123577.html (page consultée le 14 janvier 2007

(13) Loc. cit.

(14) LA RAZÓN, « Evo divide a la oposición y promulga la Ley de Tierras », 29 novembre 2006, http://www.la-razon.com/versiones/20061129_005740/... (page consultée le 14 janvier 2007

(15) BBC, Bolivia passes land reform bill, op. Cit.

(16) LA RAZÓN, « Una ley favorece a los pueblos con tierras e inquieta al Oriente», 14 décembre 2006, http://www.la-razon.com/versiones/20061214_005755/... (page consultée le 14 janvier 2007

(17) BBC, Bolivia passes land reform bill, op. cit. LA RAZÓN, op cit.

Dernière modification: 2007-05-02 07:13:22

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Élections en Bolivie : vers un quatrième mandat pour Evo Morales ?
>octobre 2019


Extension de la culture de coca en Bolivie : entre viabilité économique et conflit d'intérêts
>octobre 2017


Une année très chaude pour les Boliviens
>mars 2017


Chili-Bolivie : un vieux conflit maritime porté devant la CIJ
>septembre 2015


G-77+Chine veulent résoudre le problème de pauvreté mondiale
>février 2015


L'expulsion de l'USAID en Bolivie : un geste controversé mais prévisible
>septembre 2013


Vague de nationalisations en Bolivie
>février 2013


L'« or blanc » de la Bolivie : l'enjeu national de la prochaine décennie
>novembre 2010


Bolivie : une réplique directe à l'Accord de Copenhague
>septembre 2010


Second mandat pour Evo Morales : entre réformes socialistes et économie précaire
>février 2010


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019