18 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

1 avril 2007

La Maison-Blanche est prête à prendre de la couleur


Christian Gouin
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

décembre
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

septembre
2017
Ouragans sur les Caraïbes

août
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

janvier
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

janvier
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

novembre
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

septembre
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

juin
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

mars
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

janvier
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

octobre
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

décembre
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

novembre
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

septembre
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

novembre
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

La course à la Maison-Blanche 2008 présente, pour la première fois de l'histoire américaine, la possibilité que le président élu soit issu d'une minorité ethnique. La conjoncture actuelle, favorable au Parti démocrate, permet en effet de croire à une défaite du Parti républicain.

En tête de liste chez les démocrates, on retrouve évidemment la candidate favorite, Hillary Clinton, le sénateur de la Caroline du Nord, John Edwards, Bill Richardson, l'actuel gouverneur du Nouveau-Mexique, ainsi que l'étoile montante du parti, Barack Obama. Ce dernier se retrouve présentement en excellente position dans les sondages. Il talonne de près Mme Clinton en se positionnant un peu plus à gauche qu'elle, ce qui laisse envisager un sprint final entre elle et l'Afro-américain. En ce sens, la course à la Maison-Blanche se veut des plus excitantes et elle laisse croire que les Américains sont prêts à élire un candidat issu d'une minorité ethnique.

Pour ma part, je suis non seulement persuadé que les Américains sont prêts à élire un candidat issu d'une minorité ethnique, j'anticipe même une victoire du démocrate et Afro-américain, Barack Obama, à la Maison-Blanche. Un sondage publié dans le USA Today le 20 février 2007, révèle que 96% de la population est prête à élire un Afro-américain, alors que 87% serait prête à appuyer un Hispanique. Ce même sondage indique que la population n'appuierait une candidate féminine qu'à 88% (1). Me basant sur ces données, je suis convaincu que le peuple américain est prêt à passer à l'histoire en élisant, dès 2008, Barack Obama à la présidence.

Les candidats issus des minorités ethniques dans la course

Bill Richardson est l'un de ceux qui s'est démarqué dans cette course du côté démocrate. L'ancien ambassadeur des États-Unis aux Nations unies, sous l'administration de Bill Clinton, risque d'être un allié extrêmement important pour Barack Obama dans une éventuelle fin de course à deux joueurs. Le facteur ethnique commun aux deux candidats permettrait d'opposer Barack Obama à Hillary Clinton en fin de course.

Dans ce cas, je suis d'avis que l'Afro-américain l'emporterait. Ce dernier propose entre autres d'adapter l'économie à l'ère numérique, d'investir dans l'éducation, de protéger les salariés, de donner une assurance-maladie à ceux qui n'en ont pas, d'éradiquer la pauvreté et de libérer le pays de la dépendance envers le pétrole étranger (2). Ses qualités d'orateur, son charisme impressionnant ainsi que le vent de fraîcheur qu'apporterait l'homme de 45 ans compenseraient grandement le manque d'expérience que lui reproche Mme Clinton.

Le bourbier irakien avantage Obama

L'impopularité actuelle de la position républicaine sur l'enjeu majeur qu'est la guerre en Irak favorise considérablement le camp démocrate. Selon un sondage réalisé pour la chaîne CNN, environ 30 % des Américains soutiennent encore la guerre. Ils étaient plus de 70 % tout juste après le début des hostilités (3). Obama bénéficie grandement des erreurs commises par ses principaux adversaires démocrates relativement à la guerre en Irak. Bien que Mme Clinton et M. Edwards se prononcent maintenant en faveur du retrait des troupes de l'Irak, ceux-ci ont quand même appuyé l'initiative du président George W. Bush en 2002, alors qu'ils siégeaient au Sénat (4). Contrairement à ses adversaires, Obama a toujours été contre cette guerre, même s'il n'a jamais eu à se prononcer officiellement sur la question.

Une conjoncture favorisant le Parti démocrate

Les Américains vont-ils élire un candidat issu d'une minorité ethnique à la tête de l'État lors de la prochaine élection? Pourquoi pas! Une éventuelle finale entre Barack Obama et le candidat favori du camp républicain, Rudolph Giuliani, qui se retrouve près de 20 points en avance sur son rival John McCain, avantagerait nettement le démocrate. D'une part, celui qu'on appelle le maire des États-Unis ne sera pas en mesure de se débarrasser de la réputation qu'il traînait avant les attentats terroristes du World Trade Center. Le magazine New York, qui s'est penché sur la candidature de Rudoph Giuliani, soutient que «quiconque qui a vécu ici se souvient de Rudy d'avant le 11 septembre comme solide sur la criminalité et l'économie, oui, mais arrogant, intimidant et terrible sur la question raciale et celle des droits civiques» (4).

De plus, l'impopularité de l'actuel président George W. Bush fera perdre de nombreuses voix au Parti républicain. La division des opinions sur la question irakienne incitera la population à voter pour celui qui favorise l'unité ainsi que les valeurs propres à la nation américaine, soit la famille et la religion. Les positions trop à droite des candidats républicains sur les questions de l'avortement et de l'homosexualité rejoignent difficilement l'électorat. Bref, les grands enjeux de la campagne électorale 2008 ne favorisent aucunement le camp républicain.

Quoiqu'il en soit, la nature des candidats en lice permet d'affirmer sans aucun doute que l'élection américaine 2008 passera à l'histoire. Non seulement une femme risque d'être élue, mais également un Afro-américain. Du jamais vu! La démocratie la plus influente du monde est désormais en mesure de franchir une nouvelle étape en élisant un candidat issu d'une minorité ethnique.




Références:

(1) E & P STAFF, «Gallup : Americans Say They Will Vote for a Black or Woman ?But a Mormon? A72-Year-Old?», 20 février 2007, [En ligne], http://www.editorandpublisher.com/eandp/news/artic... page consultée le 31 mars 2007.

(2) AP, «Obama, candidat d'une nouvelle génération», Le Soleil, 11 février 2007, p. 8.

(3) HOCINE, T., «Quatre années de guerre en Irak», Centre de recherche sur la mondialisation, 20 mars 2007, http://www.mondialisation.ca/index.php?context=vie... page consultée le 31 mars 2007.

(4) AP, «Hillary Rodham Clinton défend son vote en faveur de la guerre en Irak», La Presse Canadienne, 17 février 2007.

(5) HÉTU, Richard., «Giuliani au zénith», La Presse, 4 mars 2007, p. A14.

Dernière modification: 2007-10-17 11:15:49

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

L'extrême gauche aux États-Unis à l'ère Trump? Plutôt marginale
>avril 2019


Les élections de mi-mandat, ou la ruée vers l'or au pays des droits et libertés
>mars 2019


Joe Biden comme antidote au syndrome McGovern
>mars 2019


Présidentielle américaine de 2020 : une nouvelle stratégie démocrate, la clé face à Trump ?
>mars 2019


La Californie brûle à petit feu, ou plutôt à grands feux!
>février 2019


Qui a tué le Weekly Standard?
>février 2019


Le président Trump frappe encore sur Twitter
>février 2019


La persistance du racisme aux États-Unis
>février 2019


For the land of the free...mais l'est-ce vraiment?
>février 2019


Fahrenheit 11/9 : Michael Moore manque de nouveau la cible avec son plus récent documentaire
>janvier 2019


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019