Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

9 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

1 April 2007

Les républicains à l'assaut de la Maison-Blanche


Laura Huyghe
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

November
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

July
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

June
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

March
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

December
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

September
2017
Ouragans sur les Caraïbes

August
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

January
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

January
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

November
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

September
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

June
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

March
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

January
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

October
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

December
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

November
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

September
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

November
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

Aux États-Unis, la course présidentielle s'annonce exceptionnellement ouverte. Pour la première fois depuis 1952, ni le président, ni le vice-président ne sont candidats. George W. Bush est inéligible pour un troisième mandat présidentiel. De son côté, Dick Cheney, atteint de problèmes cardiaques, a fait savoir qu'il ne briguerait pas la Maison-Blanche. L'absence de leader stimule les ambitions, aussi bien dans le camp démocrate que dans le camp républicain. Néanmoins, la droite chrétienne américaine, toujours à la recherche de son candidat idéal, fait preuve de peu d'enthousiasme face aux candidats républicains en lice.

Duel acharné entre le «héros du Vietnam» et le «héros du 11 septembre»

Personnalité républicaine de premier plan, l'ancien maire de New York, Rudolph Giuliani, se présente comme l'un des favoris dans la course à l'investiture américaine d'après les sondages du Time Magazine (1). Depuis les attaques terroristes du 11 septembre 2001, cet homme charismatique est considéré comme le « maire de l'Amérique » (2). L'instauration d'une politique sécuritaire « tolérance zéro » (3) ayant encouragé la diminution de la criminalité et la prospérité économique de la ville de New York, jouent également en sa faveur.

Toutefois, l'épreuve des primaires présidentielles républicaines n'est pas encore passée. Et bien que Giuliani ait promis de nommer des juges conservateurs à la Cour suprême, ce qui pourrait renverser la jurisprudence de 1973 favorable à l'interruption volontaire de grossesse (IVG), certains électeurs républicains désapprouvent son libéralisme prononcé sur les questions de société. En effet, la droite religieuse et l'aile conservatrice conçoivent difficilement de voter en faveur d'un candidat deux fois divorcé, favorable à l'avortement, aux droits des homosexuels et au contrôle des armes à feu (4). De toute évidence, le « héros du 11 septembre » (5) ne se présente pas comme le champion des valeurs conservatrices chères à la droite chrétienne. Il demeure néanmoins l'un des plus sérieux prétendants républicains à l'élection présidentielle américaine de 2008.

Candidat malheureux à l'élection de 2000 face à George W. Bush, le sénateur républicain de l'Arizona, John McCain, est aussi un des principaux candidats à l'investiture de son parti pour l'élection de 2008. Cet ancien pilote de chasse, héros du Vietnam où il fut prisonnier pendant cinq ans, est probablement l'adversaire le plus sérieux de Rudolph Giuliani (6). Favorable à la peine de mort et à l'envoi de renforts en Irak, il est aussi apprécié des républicains pour son opposition à l'avortement et au contrôle des armes à feu (7). De plus, ses escarmouches fréquentes avec l'administration du président Bush donnent de lui l'image d'un candidat indépendant, ce qui pourrait lui permettre de se présenter comme « un républicain pour le changement »(8).

Néanmoins, ce vétéran de 70 ans a quelque peu perdu son aura après avoir voté au Sénat en faveur de la recherche sur les cellules d'embryons. Il s'est également opposé à l'idée d'amender la Constitution pour interdire les mariages gays. McCain est aussi à l'origine d'une loi sur le financement électoral ayant considérablement réduit l'influence des lobbies chrétiens. Autre handicap : il n'a pas hésité à taxer les chrétiens conservateurs d'intolérance, lors de sa première campagne en 2000(9). Finalement, s'il devait être élu à la Maison-Blanche, John McCain deviendrait, à 72 ans, le plus vieux président des États-Unis au moment de son entrée en fonction. L'influent sénateur républicain demeure toutefois un des prétendants les plus populaires pour la future élection présidentielle.

Des candidats pour la droite chrétienne ?

Derrière les deux principaux candidats à l'investiture, les aspirants potentiels se bousculent aux portes de la Maison-Blanche. On ne compte pas moins de dix candidats sur la ligne de départ des républicains, dont l'ancien gouverneur de Californie Jim Gilmore, l'homme d'affaires John H. Cox et le représentant du Texas, Ron Paul. Parmi eux, l'ancien gouverneur du Massachusetts, Mitt Romney, et le sénateur du Kansas, Sam Brownback, semblent les plus à même de rallier la droite religieuse.

Mitt Romney courtise assidûment la droite religieuse, s'efforçant de faire oublier son passé de gouverneur libéral. En effet, cet ancien défenseur de l'avortement libre y est aujourd'hui hostile, tout comme il l'est pour la recherche sur les cellules souches. Il s'est aussi opposé au mariage gay, pourtant admis par les tribunaux de son État (10). Toujours est-il que face aux deux divorcés que sont Giuliani et McCain, le gouverneur Romney fait figure de modèle avec son épouse Ann et leurs cinq enfants. Il défend ardemment les valeurs morales sur lesquelles ses principaux rivaux, le sénateur McCain et l'ex-maire de New York, Rudolph Giuliani, semblent à priori moins à l'aise. D'autre part, cet homme d'affaires de 59 ans est loué pour ses qualités de gestionnaire politique et économique. Il a sauvé les Jeux Olympiques d'hiver de 2002 à Salt Lake City et permis le redressement économique de l'État du Massachusetts. Membre de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (Mormon), Romney accuse, malgré tout, un sérieux handicap aux yeux de la droite chrétienne, cette confession étant assimilée à une secte par un grand nombre de protestants évangéliques (11).

Par conséquent, Sam Brownback apparaît comme un rival potentiellement dangereux pour le trio de tête, Giuliani, McCain et Mitt Romney. Ce sénateur encore méconnu gagne en popularité en mettant de l'avant un discours « humaniste » (12), tant apprécié par l'aile conservatrice du Parti républicain. Il s'est converti au catholicisme en 2002 et se présente comme un fervent « défenseur de la vie » (13). Il est apprécié pour son opposition au mariage gay et à l'avortement qu'il qualifie d'« holocauste» (14). Dans ce sens, Brownback encourage les restrictions en matière de recherche sur les cellules souches et défend l'institution du mariage. Ce père de famille de 51 ans prône également un retour aux valeurs familiales et à la culture américaine traditionnelle. En tant qu'homme de foi, il encourage les actions humanitaires et souhaite que les États-Unis s'engagent à mettre fin aux atrocités perpétrées sur le continent africain, notamment au Soudan (15). Ses prises de position pourraient lui valoir le soutien inconditionnel de la droite religieuse, maintenant il reste à voir si cela lui permettra de passer avec succès les primaires présidentielles.

Les chiffres dansent...

Lors d'un scrutin organisé par la Conservative Political Action Conference (CPAC) le 3 mars 2007, Romney est donné favori avec 21 % des 1705 votes de ces militants conservateurs. L'ancien maire de New York, Rudolph Giuliani, obtient la seconde place avec 17 % alors que Sam Brownback est troisième avec 15 % des voix. Pour finir, John McCain se voit attribuer la quatrième place avec 12 % des votes. Ces sondages très approximatifs en début de campagne, en disent long sur le désarroi d'une partie de l'électorat conservateur. À dix mois du début des primaires, les candidats républicains ont, en effet, encore beaucoup à faire pour convaincre les franges les plus sceptiques de la droite catholique américaine (16).




Références:

(1) VON DREHLE, David, Why Is Rudy Smiling?, [en ligne], http://www.time.com/time/magazine/article/0,9171,1... (page consultée le 2 avril 2007)

(2) WELLS, Matt, « America's mayor » reflects, [en ligne], http://news.bbc.co.uk/2/hi/americas/2250320.stm, (page consultée le 2 avril 2007)

(3) Op.cit.

(4) TURLIN, Jean-Louis, Après la mairie de New York, Giuliani vise la Maison-Blanche, Le Figaro, 7 février 2007, p.3

(5) GELIE, Philippe, John McCain en lice pour la Maison-Blanche, Le Figaro, 2 mars 2007, p.2

(6) UNITED STATES SENATE, U.S Senator John McCain, [en ligne], http://mccain.senate.gov/, (page consultée le 1 avril 2007)

(7) ASSOCIATED PRESS, Republican presidential candidate McCain says law that legalized abortion should be overturned, [en ligne], http://www.iht.com/articles/ap/2007/02/19/america/... (page consultée le 2 avril 2007)

(8) AUBERT, Fabrice, Présidentielle américaine 2008 : le point, [en ligne], http://tf1.lci.fr/infos/monde/ameriques/0,,3346893... (page consultée le 2 avril 2007)

(9) KNOWLTON, Brian, ?Republican Says Bush Panders To the 'Agents of Intolerance' : McCain Takes Aim At Religious Right?, Herald Tribune, 29 février 2000, p.4

(10) WEBER, David, Romney Wants Gay-Marriage Ban on Mass. Ballot, [en ligne], http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/artic... (page consultée le 2 avril 2007)

(11) TURLIN, Jean-Louis, Mitt Romney, le premier mormon candidat à la Maison-Blanche, Le Figaro, 14 février 2007, p.4

(12) SIEGEL, Robert, Sen. Sam Brownback's Politics of Faith, [en ligne], http://www.npr.org/templates/story/story.php?story... (page consultée le 3 avril 2007)

(13) ALLEN GREENE, Richard, 2008 election: Main contenders, [en ligne], http://news.bbc.co.uk/2/hi/americas/5006788.stm#brownback, (page consultée le 1 avril 2007)

(14) F.WILL, George, Brownback's Plans for 2008, [en ligne], http://www.msnbc.msn.com/id/8017004/site/newsweek/page/2/, (page consultée le 1 avril 2007)

(15) UNITED STATES SENATOR, Sam Brownback, [en ligne], http://brownback.senate.gov/, (page consultée le 1 avril 2007)

(16) D. SHEAR, Michael, Romney Wins Conservatives' Straw Poll, [en ligne], http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/artic... (page consultée le 2 avril 2007)

Dernière modification: 2007-05-02 07:13:22

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016