22 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

17 septembre 2013

Élections controversées en Malaisie


Nedeljko Dukic
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mai
2018
Élections législatives historiques en Malaisie

novembre
1989
Création de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique

juillet
1979
Ouverture d'une conférence internationale sur les réfugiés de la mer en Asie du Sud-Est

août
1967
Création de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est

septembre
1963
Proclamation de l'indépendance de la Malaisie

Le 5 mai 2013, la Malaisie a tenu ses dernières élections législatives. Elles furent remportées par le parti du Front national (Barisan National), avec Najib Razak à sa tête. Ce parti est au pouvoir depuis l'indépendance de la Malaisie de la couronne britannique, c'est-à-dire depuis 56 ans. Le Paktan Rakyat, coalition d'opposition menée par Anwar Ibrahim, conteste vivement cette élection, la qualifiant d'élection « la plus sale qu'on ait jamais vue (1) ». Le Front national niera toute accusation de corruption et qualifiera les élections de libres et honnêtes.

La coalition d'opposition (Paktan Rakyat) refuse néanmoins d'accepter les résultats des élections. En effet, même avec « 270 000 voix de plus que le Barisan National au pouvoir, le Pakatan Rakyat ne récolte pourtant que 89 des 222 sièges du Parlement (2) ». Cela s'explique en grande partie en raison du découpage électoral, celui-ci avantageant les zones rurales conservatrices(3).

Le lendemain des élections, l'opposition rassemblera « entre 50 000 et 60 000 personnes (4) » afin de manifester pacifiquement. Cette dernière réclamera des réformes au sein du gouvernement ainsi que de la commission électorale, accusée d'être trop proche du parti au pouvoir. C'est le début d'un combat entre le peuple et un gouvernement illégitime, corrompu et arrogant, selon Anwar (5).

Le parti au pouvoir n'a pas eu de réelle concurrence depuis plus d'un demi-siècle. De plus, le gouvernement a l'avantage sur plusieurs fronts. «Le contrôle quasi absolu des médias, exception faite d'Internet, ainsi qu'un découpage électoral le favorisant outrageusement », en sont quelques exemples (6). Certaines mesures prises par le gouvernement remettent d'ailleurs en question la démocratie malaisienne ainsi que sa légitimité. Entre autres, on rapporte des votes « fantômes », l'utilisation de la violence et de l'intimidation lors des rassemblements populaires et de ceux de l'opposition (7).




Références:

(1) Eureka.cc. RFI. « Malaisie - Malaisie: majoritaire dans les urnes, mais minoritaire au Parlement, l'opposition se sent lésée », http://biblio.eureka.cc.ezproxy.usherbrooke.ca... consulté le 14 septembre 2013

(2) loc. cit.

(3) FALLETTI, Sébastien. « La nouvelle garde bouscule la Malaisie », Le Figaro, 3 juillet 2013, http://biblio.eureka.cc.ezproxy.usherbrooke... consulté le 14 septembre 2013

(4) RFI. « Les Malaisiens manifestent en masse contre les résultats des élections de dimanche », 9 mai 2013, http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20130509-malais... consulté le 14 septembre 2013

(5) loc. cit.

(6) THOMPSON, Jack. « En Malaisie, le pouvoir gagne les élections. », Le Figaro, 5 mai 2013, http://www.lefigaro.fr/international/2013/0... consulté le 15 septembre 2013

(7) SREENEVASAN, Ambiga. « Will elections in Malaysia be free or fair? », Al Jazeera, 4 mai 2013, http://www.aljazeera.com/indepth/opinion/20... consulté le 15 septembre 2013

Dernière modification: 2013-09-23 16:03:55

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Une démission historique en Malaisie
>mars 2019


Le premier ministre malaisien Najib Razak au cœur d'un scandale financier
>septembre 2017


Une vague de « chemises jaunes » déferle sur les rues de Kuala Lumpur
>mars 2017


Une menace des plus troublantes en Malaisie
>mars 2016


Élections controversées en Malaisie
>septembre 2013


Revers important pour la coalition gouvernementale en Malaisie
>mars 2008


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019