13 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

17 septembre 2013

La mort du controversé Giulio Andreotti


Anne-Marie Bernier
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mai
2019
Élections au Parlement européen

février
2019
Début d’une rencontre au Vatican sur La protection des mineurs dans l’Église

avril
2018
Tenue d’élections législatives en Italie

mai
2017
Ouverture du sommet du G7 à Taormina, en Italie

décembre
2016
Tenue d’un référendum constitutionnel en Italie

août
2016
Tremblement de terre dévastateur en Italie

avril
2015
Naufrage de plus de 800 immigrants clandestins en Méditerranée

mai
2014
Début des élections législatives au Parlement européen

avril
2014
Canonisation de Jean XXIII et Jean Paul II

mars
2013
Élection du pape François

février
2013
Élections législatives en Italie

novembre
2011
Démission du président du Conseil italien, Silvio Berlusconi

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

avril
2008
Élection en Italie d'un gouvernement dirigé par Silvio Berlusconi

juin
2007
Ouverture du Sommet du G8 à Heiligendamm, en Allemagne

avril
2006
Élection en Italie d'un gouvernement dirigé par Romano Prodi

avril
2005
Décès du pape Jean-Paul II

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

mai
2001
Élection en Italie d'un gouvernement dirigé par Silvio Berlusconi

Giulio Andreotti, figure emblématique de la politique italienne, s'est éteint le 6 mai 2013. Sa mort met fin à une période pleine de rebondissements et de controverses qui a marqué la vie politique de son pays.

Une feuille de route imposante

Andreotti a commencé sa carrière en étant commis du Vatican. Sa collaboration avec l'Église ne date pas d'hier puisque durant le régime fasciste, Andreotti rejoint la Fédération universitaire catholique italienne et en devient même le président, de 1942 à 1944 (1). Par la suite, il a été nommé 21 fois ministre. Il fut également sept fois président du Conseil entre 1972 et 1992.

Il est très connu pour son temps passé à la tête de la Démocratie chrétienne (DC), un parti de centre étroitement lié à l'Église qui s'est engagé dans plusieurs réformes sociales après la guerre (2). Andreotti a fait partie de cette formation politique disparue qui était au coeur de la reconstruction italienne. Au cours de ses mandats, il a fait tendre la DC vers la droite en adoptant des politiques privilégiées par le Saint-Siège, tout en conservant la confiance et le respect de nombreux citoyens. Enfin, il a été nommé sénateur à vie en 1991 (3).

Au cours de sa longue carrière de 60 ans, Andreotti s'est mérité plusieurs surnoms, le plus courant étant l' « inoxydable (4)». Beaucoup l'appelaient aussi « Belzebuth », en raison de ses rapports avec la mafia italienne, tandis que d'autres se plaisaient à le surnommer le « vampire » à cause de son apparence physique et de son comportement calme. Un autre surnom populaire dont il a hérité est le « Pape noir », du à son esprit malin et astucieux, mais aussi au fait qu'il fréquentait souvent les bibliothèques vaticanes (5). Andreotti était réputé pour son sens de la réplique, il est l'auteur de quelques citations célèbres mettant en évidence son côté obscur telles que : « Le pouvoir use...ceux qui ne l'ont pas (6).» Il disait aussi : « Vous trouvez toujours le coupable dans les romans policiers, mais pas toujours dans la vraie vie (7).» Bien qu'il ait cumulé plusieurs postes importants au sein de l'État et qu'il ait toujours été proche du Vatican, cet homme politique influent à également suscité de nombreuses controverses.

Un bilan mitigé et obscur

Le décès d'Andreotti ramène en effet à la surface plusieurs controverses. On dit, par exemple, qu'il aurait peut-être été lié de près ou de loin avec certains évènements douteux, tel l'enlèvement et le meurtre d'Aldo Moro (8). Il faut rappeler qu'à l'époque de l'affaire Moro, en 1978, ce dernier, bien que membre du même parti, constituait une menace pour le nouveau gouvernement d'Andreotti. Le premier était enclin à faire des compromis avec le Parti communiste, tandis que le deuxième était, au contraire, prêt à tout pour s'opposer à cette organisation. Le Parti communiste français, groupe de gauche, porte d'ailleurs un jugement sévère sur lui : « Dans cette lutte à mort face à l'ennemi communiste, tous les moyens furent bons. Retracer l'histoire de Giulio Andreotti, c'est surmonter un monceau de cadavres politiques, retracer le parcours des coups d'État manqués, des attentats politiques commandités (9).»

Le décès d'Andreotti rappelle aussi le fait qu'il aurait peut-être été lié à certaines histoires de meurtres, notamment l'épisode du café empoisonné ayant causé la mort du politicien Michele Sindona (10). Malgré les nombreuses fois où il a pu paraître suspect, l'homme rusé a cependant toujours réussi à esquiver les accusations, demeurant inatteignable et imperturbable malgré les rumeurs et les critiques qui l'ont assailli durant sa longue carrière.




Références:

(1) LE HUFFINGTON POST. Mort de Giulio Andreotti qui fut sept fois président du conseil italien, 6 mai 2013, [En ligne], http://www.huffingtonpost.fr/2013/05/06/mort-guili... (page consultée le 15 septembre 2013).

(2) LIBÉRATION MONDE. Mort de l'ex-chef du gouvernement italien Giulio Andreotti, 6 mai 2013, [En ligne], http://www.liberation.fr/monde/2013/05/06/mort-de-... (page consultée le 15 septembre 2013).

(3) PADOVANI, Marcelle. Mort de Giulio Andreotti, symbole de l'Italie d'après-guerre, Le nouvel Observateur, 6 mai 2013, [En ligne], http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20130506.OBS8... (page consultée le 15 septembre 2013).

(4) PURE PEOPLE. Giulio Andreotti : Décès du monstre politique italien, « Le Divin », à 94 ans, 6 mai 2013, [En ligne], http://www.purepeople.com/article/giulio-andreotti... (page consultée le 15 septembre 2013).

(5) AUBERT, Antoine. Giulio Andreotti, une histoire italienne, Le quotidien des livres et des idées, 2 janvier 2009, [En ligne], http://www.nonfiction.fr/article-2023-giulio_andre... (page consultée le 15 septembre 2013).

(6) PERSPECTIVE MONDE. Juillet 2013, [En ligne], http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BM... (page consultée le 15 septembre 2013).

(7) DECAMPS, Marie-Claude. Italie : mort de Giulio Andreotti, chef d'orchestre de quarante ans de vie politique, Le Monde, 6 mai 2013, [En ligne], http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/05/06/mo... (page consultée le 15 septembre 2013).

(8) PADOVANI, Marcelle, op. cit.

(9) SOLIDARITÉ INTERNATIONALE. Giulio Andreotti, les mains sales de la bourgeoisie italienne : un demi-siècle au service de la lutte contre le communisme, 10 mai 2013, [En ligne], http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net... (page consultée le 15 septembre 2013).

(10) Loc. cit.

Autre référence

PERSPECTIVE MONDE. 8 mai 1972 | Élection en Italie d'un gouvernement dirigé par Giulio Andreotti, Juillet 2013, [En ligne], http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BM... (page consultée le 15 septembre 2013).

Dernière modification: 2013-10-14 14:09:05

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Un mandat polarisant pour Mario Draghi à la Banque centrale européenne
>septembre 2019


Les 60 ans du décès du pape Pie XII : se souvenir ou oublier?
>septembre 2018


L'Italie en voie de remonter la pente
>septembre 2018


Mort de Salvatore Riina : la perte d'une figure emblématique de la mafia sicilienne
>février 2018


Vatican : l'entrée au paradis du blanchiment d'argent
>février 2018


Saint-Marin : d'un paradis fiscal prospère à un État endetté
>février 2018


Victoire difficile pour le nouveau président du Parlement européen Antonio Tajani
>octobre 2017


Limogeage du grand maître de l'Ordre de Malte
>mars 2017


Crise de la dette publique : l'Italie rattrapée par les décisions du passé
>février 2017


Élection de Virginia Raggi : renouvellement des élites italiennes?
>octobre 2016


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019