Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

18 janvier 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

4 novembre 2007

Il y a 20 ans, à 14h03 : Gorbatchev et Reagan faisaient l'histoire


Charles-Antoine Millette
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

décembre
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

septembre
2017
Ouragans sur les Caraïbes

août
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

janvier
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

janvier
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

novembre
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

septembre
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

juin
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

mars
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

janvier
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

octobre
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

décembre
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

novembre
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

septembre
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

novembre
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

La visite officielle de Mikhaïl Gorbatchev aux États-Unis, en décembre 1987, marqua un point tournant dans les relations américano-soviétiques : aucun Secrétaire général du Parti communiste russe (PCUS) n'avait mis les pieds en sol américain depuis la visite officielle de Leonid Brejnev à Washington, en 1973. Cette visite historique avait pour but la signature, avec le président américain Ronald Reagan, d'accords visant l'éradication de missiles nucléaires implantés en Europe. L'arrivée de Gorbatchev à Washington eut l'effet d'une bombe euphorisante pour le peuple américain.

« Des « choses nouvelles » à proposer au président Reagan »

Le désarmement de l'Europe était inscrit à l'agenda soviétique depuis 1984, « avant même l'arrivée de Gorbatchev à la tête de l'Union soviétique [...] » (1). Avec l'objectif de créer une « Maison commune européenne [...] dénucléarisée et neutralisée », Gorbatchev entreprend en 1985 des négociations avec les États-Unis (2). À la suite des sommets de Genève (1985) et de Reykjavik (1986), Gorbatchev et Reagan en viennent à signer, le 8 décembre 1987, le traité de Washington (INF) (3).

Concrètement, ce traité vise l'élimination de 859 Pershing 2 américains et de 1 941 missiles de croisière soviétiques, pouvant atteindre une cible située à une distance de 500 à 5 500 km (4). Le tout devra être réalisé au cours d'une période de trois ans (5). Pour la première fois de l'histoire, les deux grands « [...] acceptent non seulement un accord de limitation d'armements, mais aussi la destruction d'armes nucléaires » (6).

La visite de Gorbatchev débuta le 7 décembre à Washington. Il s'adressa alors à la foule, souhaitant « la paix et le bien-être au peuple américain » (7). Le séjour du dirigeant russe en Amérique démontre un réchauffement des relations américano-soviétiques : « Je désire assurer tous les Américains que nous voulons de meilleures relations entre nos pays et nos peuples. Nous sommes en faveur d'un dialogue constructif et de meilleures relations » (8).

Reagan offrit à Gorbatchev une entrée à la Maison Blanche digne d'un chef d'État : « Vingt et un coups de canons ont honoré le secrétaire général du PCUS [...] pendant que l'hymne national soviétique précédait le Star Spangled Banner américain » (9). Ce matin frisquet de décembre fut réchauffé par « l'enthousiasme visible des deux leaders » (10). C'est à ce moment que Reagan avoua à Gorbatchev que « [...] ce jour marque une visite qui est peut-être plus importante que toutes les précédentes parce qu'elle représente les retrouvailles non pas d'alliés mais d'adversaires » (11).

Couverture journalistique : faits divers et superficialité

Les journalistes Jacques Amalric et Jan Krauze du quotidien français « Le Monde » usent de sarcasme pour démontrer à quel point Gorbatchev était devenu populaire aux États-Unis. Considéré à la blague comme un candidat potentiel à la prochaine élection présidentielle (12), Gorbatchev a littéralement éclipsé Reagan dès son arrivée à Washington. Selon ces deux journalistes, la cérémonie entourant l'illumination du sapin de Noël de la Maison Blanche aurait sauvé l'image de Reagan : « M. Reagan aurait été totalement oublié si sa bonne fée et une vieille tradition n'étaient venues à son secours [...] » (13). Gorbatchev a littéralement volé la vedette lors de son passage aux États-Unis, faisant la une de tous les quotidiens américains. Les 7, 8 et 9 décembre 1987, l'Amérique ne parlait que de Gorbatchev.

De plus, Amalric et Krauze critiquent ouvertement l'ampleur de la délégation accompagnant Gorbatchev, évaluée à 300 personnes (14). Pour tourner le tout au ridicule, les deux auteurs imaginent les experts russes dévalisant les minibars des chambres d'hôtels (15). Finalement, Amalric et Krauze portent un regard critique sur les journalistes postés dans les rues de la capitale, attendant le cortège de Gorbatchev qui ne passa jamais (16).

Le journal « Le Devoir » fait clairement état de l'opposition entre Gorbatchev et Reagan. Les qualificatifs utilisés pour décrire les deux dirigeants sont tranchants : « [...] ce président américain anti-communiste et le représentant de l'empire du mal » (17). Enfin, ce quotidien dédie une large place aux potins entourant la visite de Gorbatchev. Ainsi, il est possible de lire que « [...] [les] deux épouses ont pris, hier, un bref café ensemble pour apporter leur contribution à la réussite du sommet » (18). La tenue vestimentaire de Gorbatchev n'y échappe pas, le « tout Washington » voulant savoir s'il allait se présenter en smoking ou en complet veston (19). Il faut croire que, lors des rencontres historiques, même les petits détails ont de l'importance !




Références:

(1) VAÏSSE, Maurice. Les relations internationales depuis 1945, Armand Colin, 10e édition, Paris, 2005, p. 168.

(2) Loc. cit.

(3) Ibid., p. 168.

(4) Ibid., p. 168-169.

(5) IVANOVA, Youliana. « Goodbye missiles, hello NATO », Bulletin of the atomic scientists, septembre - octobre 2002, vol. 58 Issue 5, p. 19.

(6) VAÏSSE, Maurice. op. cit., p. 168.

(7) AMALRIC, Jacques et Jan KRAUZE. « M. Gorbatchev a des « choses nouvelles » à proposer au président Reagan », Le Monde, 9 décembre 1987, p. 2.

(8) PROULX, Jean-Pierre. « « Que Dieu nous aide », lance Mikhaïl Gorbachev », Le Devoir, Montréal, mardi 8 décembre 1987.

(9) LISÉE, Jean-François. « Signature historique du traité INF », La Presse, Montréal, mercredi 9 décembre 1987.

(10) Loc. cit.

(11) Loc. cit.

(12) BUCKLEY, Jr., Wm. F. « Thank god he's gone! », National Review, janvier 1988, vol. 40 Issue 1, p. 72.

(13) AMALRIC, Jacques et Jan KRAUZE. op. cit., p. 2.

(14) Loc. cit.

(15) Loc. cit.

(16) Loc. cit.

(17) ANONYME. « Reagan et Gorbatchev tombent d'accord pour éliminer leurs missiles », Le Devoir, Montréal, mercredi 9 décembre 1987.

(18) Ibid., p. 5.

(19) Loc. cit.

Dernière modification: 2007-11-14 17:38:40

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Un véritable tsunami démocrate
>décembre 2018


Les États-Unis suffoquent sous la dette
>novembre 2018


Le retour de Mitt Romney, républicain anti-Trump
>novembre 2018


Une dangereuse transformation de la politique américaine?
>novembre 2018


Charlottesville : un rassemblement suprémaciste blanc qui a fini en drame
>octobre 2018


Le plus atypique de tous les présidents américains
>octobre 2018


Cinquante ans plus tard: retour sur l'élection de 1968 et la présidence de Richard Nixon
>octobre 2018


Au-delà du nationalisme économique de Trump
>septembre 2018


L'immigration : une stratégie de mi-mandat risquée des républicains
>juin 2018


Le pacte faustien de Mike Pence
>juin 2018


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016