17 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

16 septembre 2007

Nouvel épisode dans la crise politique au Pakistan


Alain Desjourdy
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

décembre
2014
Attentat dans une école du Pakistan

mai
2011
Assassinat d'Oussama Ben Laden au Pakistan

juillet
2010
Inondations d'envergure au Pakistan

novembre
2008
Attentats terroristes à Bombay, en Inde

décembre
2007
Assassinat de Benazir Bhutto au Pakistan

octobre
2005
Tremblement de terre au Cachemire

octobre
1999
Renversement du président pakistanais Mohamad Nawaz Sharif

mai
1998
Explosion d'une première bombe atomique par le Pakistan

août
1988
Décès du président pakistanais Zia-ul-Haq

juillet
1977
Renversement du gouvernement de Zulfikar Ali Bhutto au Pakistan

décembre
1971
Proclamation de l'indépendance du Bangladesh

novembre
1970
Cyclone tropical au Pakistan oriental (Bangladesh)

mars
1969
Démission du président pakistanais Ayub Khan

août
1965
Déclenchement d'un conflit sur le Cachemire entre l'Inde et le Pakistan

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

février
1955
Signature du pacte de Bagdad

septembre
1954
Création de l'Organisation du traité de l'Asie du Sud-Est

juillet
1951
Lancement du plan de Colombo

janvier
1948
Entrée en vigueur de l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce

La récente instabilité politique au Pakistan débute le 9 mars 2007, avec le congédiement d'Iftikhar Muhammad Chaudhry, juge en chef de la Cour suprême pakistanaise. Cette destitution, par le président pakistanais Pervez Musharraf, survient après que le juge ait statué que M.Musharraf ne peut se représenter à l'élection présidentielle de 2007 s'il reste chef des armées. Le jugement contredisait alors la volonté du président.

Cette décision a provoqué de nombreuses manifestations dont celle des 12 et 13 mai 2007 à Karachi faisant 43 morts. À la suite de la réhabilitation de M.Chaudhry à la Cour suprême, le tribunal permit à Nawaz Sharif, ancien premier ministre et adversaire de Pervez Musharraf exilé depuis 1999, de revenir au Pakistan. Cependant, ce retour fut bref, car M.Sharif fut expulsé du Pakistan quatre heures après son arrivée (1).

La crise politique réduit les chances d'une réélection de Pervez Musharraf. Sa cote de popularité est au plus bas et il ne parvient pas à trouver des appuis auprès des formations politiques d'opposition. Pourtant, M.Musharraf doit dénicher de nouveaux appuis afin d'espérer sa réélection.

Une exilée de retour prochainement

Benazir Bhutto, exilée depuis 1999, fut la première femme à accéder au poste de premier ministre dans un État islamique (2). Elle a occupé ce poste à deux reprises : de 1988 à 1990 et de 1993 à 1996 (3). C'est une série d'accusations de corruption au Pakistan, en Suisse et en Espagne, qui provoqua son exil. Cependant, elle a annoncé son retour pour le 18 octobre 2007 (4).

Benazir Bhutto représente une solution à la crise politique, car elle possède l'expérience de première ministre. Toutefois, le facteur prédominant est, malgré les accusations de corruption, sa popularité. Advenant un pacte entre Benazir Bhutto et Pervez Musharraf, les députés du parti politique de Bhutto, le Parti du peuple du Pakistan (PPP), pourraient appuyer Benazir Bhutto, mais aussi Pervez Musharraf. Le PPP étant la formation politique la plus importante du pays (5), M.Musharraf doit gagner son appui pour remporter la prochaine élection présidentielle.

Benazir Bhutto pourrait jouer un rôle déterminant

Madame Bhutto pourrait apaiser la crise politique au Pakistan. Selon Hasan Askari Rizvi, analyste politique à Lahore (Pakistan), son retour est souhaitable car «il s'agit de la seule transition douce possible pour le Pakistan (6)». Une entente estomperait l'opposition au président Musharraf, car il bénéficierait de l'appui de la plus importante formation politique pakistanaise alors que, présentement, les groupes d'opposition ne soutiennent pas M.Musharraf.

Le retour de Madame Bhutto enchante ses partisans, mais inquiète certains proches du président Musharraf. Plusieurs s'opposent à ce retour, car ils croient qu'elle «va accaparer le jeu politique (7)». Cependant, le gouvernement pakistanais a déclaré n'avoir aucune intention de renvoyer Benazir Bhutto au Royaume-Uni (8).

Bien que Madame Bhutto ait annoncé son retour, la partie n'est pas terminée. Ses conditions, essentielles pour son retour, empêchent une entente de partage de pouvoir avec le président Musharraf. Bhutto exige une amnistie sur les accusations de corruption et un amendement constitutionnel visant à lui permettre de se présenter pour un troisième mandat de premier ministre (la limite étant de deux). Elle exige aussi que M.Musharraf se présente en tant que civil à la prochaine présidentielle (9).

Cette impasse a de fortes chances de se dénouer. Selon l'analyste politique pakistanais Nasim Zehra, Pervez Musharraf et Benazir Bhutto ont un destin commun, car «l'un veut rester au pouvoir [et] l'autre veut rentrer au Pakistan pour y jouer un rôle politique de premier plan (10)». De plus, Pervez Musharraf a affirmé récemment qu'il ne sera plus chef des armées s'il est réélu à la présidence du Pakistan (11). Aussi, Benazir Bhutto n'adhère pas au conservatisme religieux. Son parti est favorable à «l'établissement d'une démocratie égalitaire [...] afin de réaliser une économie et une justice sociale (12)».

Enfin, l'arrivée de Benazir Bhutto serait le scénario idéal pour continuer la lutte au terrorisme. Selon Ahmed Rachid, journaliste au Daily Telegraph de Londres, une alliance entre Pervez Musharraf et Benazir Bhutto ferait en sorte que «le chef de l'État [M.Musharraf] pourrait combattre les terroristes et Bhutto défendre la démocratie (13)». Or, la guerre au terrorisme serait grandement compromise avec l'ex-premier ministre Nawaz Sharif, car il est soutenu par des intégristes religieux favorables aux groupes comme Al-Qaïda (14).




Références:

(1) CALLE, Marie-France. «Pakistan : le bref retour de l'opposant Nawaz Sharif», Le Figaro (Paris), 11 septembre 2007, p. 5.

(2) BHUTTO, Morthama Benazir. «Introduction», (En ligne), 25 mars 2005, http://www.benazirbhutto.net/html/index.htm, (Page consultée le 15 septembre 2007).

(3) BRITISH BROADCASTING CORPORATION. «Benazir Bhutto's extraordinary career», (En ligne), 1er septembre 2007, http://news.bbc.co.uk/2/hi/south_asia/2228796.stm, (Page consultée le 15 septembre 2007).

(4) SOCIÉTÉ RADIO-CANADA. «Bhutto prépare son retour», (En ligne), 14 septembre 2007, http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International... (Page consultée le 15 septembre 2007)

(5) REUTERS. «Bhutto inquiète l'entourage politique de Moucharraf», Le Devoir (Montréal), 1er septembre 2007, p. A9.

(6) CALLE, Marie-France. «L'impopularité de Pervez Musharraf déteint sur les militaires», Le Figaro (Paris), 31 août 2007, p. 2.

(7) REUTERS. Op. Cit.

(8) AGENCE FRANCE PRESSE. L'ex-premier ministre Benazir Bhutto fixe son retour d'exil au 18 octobre, Le Monde (Paris), 17 septembre 2007, p. 6.

(9) HATAWAY, Robert M. «Vers un grand chambardement», Courrier international (Paris), 13 septembre 2007, p. 22.

(10) Ibid.

(11) CALLE, Marie-France. «Musharraf réélu abandonnerait l'uniforme», Le Figaro (Paris), 18 septembre 2007, p. 4.

(12) PAKISTAN PEOPLE'S PARTY. «What is Pakistan Peoples Party?», (En ligne), 14 septembre 2007, http://www.ppp.org.pk/, (Page consultée le 15 septembre 2007).

(13) RASHID, Ahmed. «Benazir Bhutto, la favorite des Américains», Courrier international (Paris), 13 septembre 2007, p. 22.

(14) CHIPAUX, Françoise. «Au Pakistan, le retour annoncé de Nawaz Sharif inquiète le pouvoir», Le Monde (Paris), 10 septembre 2007, p. 5.

Dernière modification: 2007-09-21 09:48:11

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Baloutchistan : un conflit méconnu qui s'éternise
>décembre 2018


Élections fédérales au Pakistan : progrès et controverse
>octobre 2018


Élections au Pakistan : la violence encore au rendez-vous
>octobre 2018


Le peuple pakistanais pleure la mort d'Asma Jilani Jahangir
>septembre 2018


Smog au Pakistan : une situation environnementale inquiétante
>mars 2018


Climat extrêmement tendu sur la frontière indo-pakistanaise
>novembre 2016


Attentat au Pakistan : la lutte au terrorisme n'est toujours pas gagnée
>septembre 2016


Visite de Xi Jinping au Pakistan : un nouveau corridor économique s'ouvre
>septembre 2015


Le Baloutchistan : une région au coeur des grands intérêts asiatiques
>novembre 2014


Le Pakistan encore secoué par une attaque terroriste
>septembre 2014


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019