23 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

9 avril 2013

La Suède et la Finlande : en avance sur les énergies renouvelables!


Julie Pernet-Beauchamp
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

septembre
2018
Élections législatives en Suède

septembre
2014
Élections législatives en Suède

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

septembre
2003
Référendum en Suède sur l’adhésion à l’euro

juin
1999
Tenue d'élections au Parlement européen

juin
1998
Création de la Banque centrale européenne

janvier
1995
Entrée de l'Autriche, la Finlande et la Suède dans l'Union européenne

février
1986
Assassinat du premier ministre suédois Olof Palme

mars
1980
Tenue d'un référendum sur le programme nucléaire suédois

septembre
1976
Défaite des sociaux-démocrates aux élections législatives en Suède

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

février
1974
Adoption d'une nouvelle Constitution en Suède

juin
1972
Conférence des Nations unies sur l'environnement humain à Stockholm

novembre
1966
Session constituante du tribunal Russell sur les crimes de guerre au Viêt Nam

septembre
1961
Début des travaux de l'Organisation de coopération et de développement économiques

septembre
1961
Décès du secrétaire général de l'Organisation des Nations unies, Dag Hammarskjöld

janvier
1960
Création de l'Association européenne de libre-échange

avril
1953
Entrée en fonction de Dag Hammarskjöld au poste de secrétaire général des Nations unies

Possédant une technologie de pointe, une abondance de ressources naturelles ainsi qu'une forte production d'énergies renouvelables, la Suède est le pays de l'Union européenne qui consomme le plus d'énergies renouvelables avec 47,3% de ce qu'elle consomme (1). De son côté, la Finlande est un autre pays qui détient plusieurs atouts à sa feuille de route afin de se démarquer par rapport à l'utilisation des énergies renouvelables. Effectivement, elle ouvre en mars 2013 la plus grande centrale de biogaz au monde avec des objectifs de réduction de gaz à effet de serre assez intéressants et stimulants (2).

La Suède : l'as des énergies renouvelables

Depuis la crise pétrolière du début des années 1970, la Suède a investi massivement dans la recherche de sources d'énergie alternative. Son objectif ultime est d'abandonner totalement l'utilisation du pétrole. Il est intéressant de noter que l'accomplissement de son plan se trouve sur la bonne voie puisqu'en 1979, 75% de l'approvisionnement provenait du pétrole alors qu'en 2009, celui-ci ne représentait seulement que 32%. Par la suite, en 1997, la politique énergétique actuelle a été mise en oeuvre et l'Agence suédoise de l'énergie a été créée afin d'atteindre les objectifs prévus (3).

Les objectifs sont donc assez clairs : d'ici 2020, la Suède veut augmenter son utilisation des ressources renouvelables à au moins 50% et abolir complètement l'utilisation de pétrole (4).

De ce fait, même si la population suédoise est une grande consommatrice d'énergie par habitant, soit environ 16 000 kWh par personne par année, ses émissions de carbone sont comparativement faibles par rapport aux autres pays (5). Pour ce faire, elle utilise principalement l'énergie éolienne ainsi que l'hydroélectricité.

L'énergie éolienne est la source d'énergie qui progresse le plus actuellement dans le monde. Dans le cas de la Suède, cette production d'énergie a quintuplé depuis 2000 et, au début des années 2010, la Suède comptait environ 1 400 éoliennes (6). Leurs hélices actionnées par le vent transforment l'énergie du vent en mouvement mécanique ce qui permet, le plus souvent, de produire de l'électricité (7).

Pour sa part, l'hydroélectricité est une énergie propre puisqu'elle émet très peu de gaz à effet de serre. Une centrale à l'hydroélectricité produit environ cent fois moins de gaz à effet de serre qu'une centrale au charbon (8). En fait, l'hydroélectricité utilise la force motrice de l'eau afin de faire tourner une turbine dans une centrale qui se transforme en énergie mécanique pour produire de l'électricité (9). Donc, tant qu'il y a de l'eau, cette énergie est inépuisable.

La Suède est un État proactif dans le développement et l'utilisation des énergies renouvelables. Par exemple, elle finance des projets climatiques, utilise des carburants alternatifs, tels les biocarburants, et met en place des transports plus propres en utilisant des voitures rechargeables. Elle est aussi un chef de file dans la maîtrise de l'énergie renouvelable pour l'industrie (10). Finalement, l'aéroport d'Arlanda, à Stockholm en Suède, est entièrement chauffé à l'aide de la géothermie (11). Avec ces exemples, il est facile de constater que les énergies renouvelables sont constamment utilisées par les Suédois et font partie intégrale de la culture du pays.

Un développement d'écoquartiers avant-gardistes

La Suède adopte également le concept d'écoquartier. Il vise à redynamiser un quartier délaissé afin de le développer pour qu'il respecte les principes de développement durable. Selon les écoquartiers, il est possible de répondre à une problématique précise en modifiant la construction de celui-ci (12).

Pour ce faire, un écoquartier doit promouvoir la gestion responsable des ressources, s'intégrer dans le territoire qui l'entoure, participer au dynamisme économique et proposer des logements pour toutes les classes sociales. Il doit également utiliser les ressources locales afin de construire et de rénover le quartier pour limiter l'empreinte écologique dans un cadre de vie de qualité (13).

Évidemment, il ne faut pas négliger ou oublier les transports collectifs en site propre (TCSP). Ces mesures constituent des principes orientant la philosophie des habitants de ce type de quartier. Ces infrastructures de transport urbain comme l'autobus, le métro et le tramway sont dotées de services performants telles l'information des voyageurs en temps réel, l'accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, etc. (14). Cela permet le désenclavement de ces écoquartiers tout en créant un volet social intéressant.

Encore une fois, la Suède a été avant-gardiste dans la mise en place de ce type de quartier. Dans ce pays, l'introduction de ce concept s'est effectuée à la fin des années 1980 grâce à une étroite collaboration entre des politiciens et des urbanistes. En 1993, la construction des premiers immeubles a lieu dans le quartier de Hammarby Sjostad, en Suède. Par la suite, le projet a poursuivi son évolution. Dès lors, l'objectif était d'abriter les Jeux olympiques d'été de 2006 afin d'avoir un village olympique durable. Les Suédois n'ont pas obtenu les Jeux olympiques, mais ont ils ont tout de même choisi de poursuivre le projet d'aménagement durable (15).

La Finlande : la plus grande centrale de biogaz au monde

De son côté, la Finlande détient elle aussi des objectifs d'utilisation d'énergies renouvelables intéressants. Sa principale aspiration est de baisser de 80% sa production de gaz à effet de serre d'ici 2050 (16). Étant consciente qu'il faut agir pour pouvoir contribuer à la santé de la planète, la Finlande a choisi de commémorer sa nouvelle centrale de biogaz à la même date que la catastrophe nucléaire de Fukishima, soit le 11 mars (17).

La Centrale Vaasa est la plus grande centrale de gazéification de biogaz au monde. En fait, elle se situe dans une vielle centrale de charbon qui a été restaurée. Selon le ministre du Travail finlandais, Lauri Ihalainen, cette nouvelle centrale va «augmenter l'utilisation des énergies renouvelables et réduire l'utilisation du charbon, tout en améliorant la balance commerciale du pays (18)». Cette centrale utilise comme combustible le biogaz qui est issu de déchets d'abattage des arbres, pour être ensuite gazéifiés et mélangés avec du charbon. L'industrie forestière est l'une des principales activités économiques de la Finlande. Ce procédé devrait réduire d'environ 40% les besoins en charbon de la centrale et pourra être neutre en production de carbone (19).

Les avantages de cette énergie renouvelable sont nettement importants. La Finlande devrait utiliser moins de charbon, produira moins de gaz à effet de serre et créera plus d'emplois locaux. Aussi, le président-directeur général de Vaskiluodon Voima, compagnie exploitant la centrale, croit qu' «Au lieu d'acheter du charbon à l'étranger et des droits d'émission de gaz à effet de serre, environ 15 millions d'euros par an vont être introduits dans l'économie régionale (20).» De plus, cette centrale permettra de produire de l'électricité et du chauffage pour les habitants de Vaasa.

Pour le moment, la Suède et la Finlande se trouvent dans une excellente position pour ce qui est du développement et de l'utilisation des énergies renouvelables. Reste à voir si cette montée se poursuivra dans les prochaines années. De ce fait, l'avenir s'avère prometteur puisque la Suède développe et utilise plusieurs types d'énergies durables telles que l'hydrogène, l'énergie solaire et la technologie des vagues (21). Pour ce qui est de la Finlande, on devra attendre quelques années avant de pouvoir se prononcer sur la réussite de son objectif relativement à la baisse de ses émissions de gaz à effet de serre.

Médiagraphie

1. TOUT L'EUROPE, «L'Europe et l'énergie», 16 avril 2012, [hyperlien] (page consultée le 1er avril 2013)

2. FONDATION POUR L'ÉCONOMIE ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES RÉGIONS D'EUROPE, «La Finlande aspire à réduire de 80% les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050», 29 novembre 2012, [hyperlien] (page consultée le 1er avril 2013)

3. SWEDEN.SE, «Énergie : Produire pour un avenir durable», avril 2011, [hyperlien] (page consultée le 1e avril 2013)

4. ACTU-ENVIRONNEMENT, «La Suède veut briser sa dépendance au pétrole d'ici 2020», 14 février 2006, [hyperlien] (page consultée le 1er avril 2013)

5. SWEDEN.SE, op. cit.

6. Loc. cit

7. ÉNERGIE ÉOLIENNE, «Économie d'énergie et protection de la nature», 2009, [hyperlien] (page consultée le 5 avril 2013)

8. HYDRO-QUÉBEC, «1. Hydroélectricité est une énergie propre», 2013, [hyperlien] (page consultée le 5 avril 2013)

9. HYDRO-QUÉBEC, «Force de l'eau», 2013, [hyperlien] (page consultée le 5 avril 2013)

10. SWEDEN.SE, op. cit.

11. VOYAGES D'AFFAIRES, «Quelques initiatives originales pour réduire l'impact du transport aérien sur l'environnement», 5 avril 2009, [hyperlien] (page consultée le 5 avril 2013)

12. FÉMININBIO, «Éco-quartiers, la Suède comme modèle», 15 novembre 2012, [hyperlien] (page consultée le 5 avril 2013)

13. MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE, «Qu'est-ce qu'un écoquartier?», 24 janvier 2011, (page consultée le 5 avril 2013)

14. MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE, «Les transports collectifs en site propre», 4 juillet 2012, [hyperlien] (page consultée le 5 avril 2013)

15. POURRON, Jean-Paul, «Hommarby Sjostad : Un écoquartier modèle au centre de la périphérie au Grand Stockholm», 13 mar 2009, [hyperlien] (page consultée le 5 avril 2013)

16. FONDATION POUR L'ÉCONOMIE ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES RÉGIONS D'EUROPE, op. cit.

17. SUD-OUEST, «Énergies renouvelables : la Finlande ouvre la plus grande centrale de biogaz du monde», 11 mars 2013, [hyperlien] (page consultée le 5 avril 2013)

18. Loc. cit.

19. VALLAT, Thierry, «Inauguration en Finlande de la plus grande usine mondiale de biogaz Vaasa», 12 mars 2013, [hyperlien] (page consultée le 5 avril 2013)

20. SUD-OUEST, op. cit.

21. SWEDEN.SE, op. cit.



Dernière modification: 2013-04-15 09:15:06

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

L'extrême droite déstabilise l'échiquier politique suédois
>septembre 2018


Un récent partenariat entre la Suède et la Chine : le Start-up Forum
>janvier 2018


Le vent du nord dans les voiles de l'économie suédoise
>septembre 2016


La crise migratoire en Europe : situation tendue en Suède
>novembre 2015


Élections reportées en Suède : une coalition pour contrer le discours anti-immigration
>février 2015


Syndicalisme suédois : son héritage et ses limites
>novembre 2013


Le parti des Démocrates de Suède : une réalité au Parlement suédois
>octobre 2013


La Suède et la Finlande : en avance sur les énergies renouvelables!
>avril 2013


Germination d'un parti aux racines extrémistes en Suède
>mars 2011


La droite et la gauche au coude à coude en Suède
>septembre 2010


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019