19 mai 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

7 septembre 2008

Référendum en Irlande : Un coup de poing au visage de l'Union européenne


Maxime-Rock Claessens Rivest
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

mai
2018
Tenue d’un référendum sur l’accès à l’avortement en Irlande

mai
2015
Référendum en Irlande sur le mariage entre conjoints de même sexe

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

juin
1999
Tenue d'élections au Parlement européen

janvier
1999
Passage à l'euro pour onze pays de l'Union européenne

juin
1998
Création de la Banque centrale européenne

avril
1998
Signature de l'accord du « Vendredi saint » sur la paix en Irlande du Nord

novembre
1995
Référendum sur la légalisation du divorce en Irlande

juin
1994
Tenue d'élections au Parlement européen

février
1992
Signature du traité de Maastricht

juin
1989
Tenue d'élections au Parlement européen

mai
1981
Décès du gréviste de la faim irlandais Bobby Sands

août
1979
Attentats contre des cibles britanniques revendiqués par l'ARIP

juin
1979
Tenue d'une première élection au suffrage universel au Parlement européen

mars
1979
Création du système monétaire européen

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

février
1973
Élection d'un gouvernement de Coalition nationale en Irlande

janvier
1973
Entrée du Royaume-Uni, de l'Irlande et du Danemark dans la CEE

Le 12 juin 2008, plus d'un million et demi d'électeurs se rendent aux urnes pour s'exprimer sur l'adoption du traité de Lisbonne. Parmi ceux-ci, 53,4% plongent l'Union européenne (UE) dans le doute en votant Non.

Jamais simple une réforme!

Ce texte, s'il est adopté, doit agir comme une Constitution pour les 27 États membres de l'Union européenne. La différence fondamentale entre le traité actuel et l'ancienne Constitution est que l'adoption d'une Constitution aurait nécessité plusieurs référendums populaires, tandis que la ratification d'un traité peut-être complétée au Parlement sans l'appui de la population. C'est pour cette raison qu'il était beaucoup plus simple d'utiliser le traité, d'autant plus qu'un référendum est une occasion de plus de rejeter le traité, ce que l'UE voulait éviter à tout prix (1).

Le traité de Lisbonne regroupe les deux documents principaux à la base de l'union. C'est-à-dire le traité sur l'Union européenne et le traité qui établit la Communauté européenne. La lecture de ce traité n'est pas une chose simple, d'abord par sa lourdeur et ensuite par sa complexité. Quelques éléments importants sont à la base du traité de Lisbonne comme la création d'un poste de président du conseil par exemple. On imagine bien l'importance que cette fonction pourrait avoir à long terme. De plus, on peut noter un intérêt d'actualiser le système de votation au conseil des ministres, de réduire le nombre de commissaires à l'exécutif ainsi que de réduire le nombre de veto nationaux. Le «Bill of rights» obtient également un statut légal dans le traité de Lisbonne. Derrière ces changements se trouve une volonté d'améliorer l'efficacité de l'Union européenne en lui redonnant une nouvelle vie tout en conservant une très grande partie de l'ancienne Constitution. Alors, que prétendent les fervents du oui et pourquoi autant de sceptiques (2)?

Les fervents du Oui...et les opposants

En Irlande, les fervents du Oui le sont principalement parce qu'ils font une analyse globale de la situation de leur pays lorsqu'il ne faisait pas partie de l'UE. Ils se rendent rapidement compte que depuis l'adhésion de l'Irlande à l'UE, le pays s'est grandement amélioré à tous les points de vue. Ils sont d'avis qu'une UE en santé signifie une Irlande en santé. Du même coup, ils croient qu'avec les changements proposés, l'UE sera en mesure de répondre plus efficacement aux problèmes futurs comme les changements climatiques par exemple (3).

En revanche, il faut comprendre que, pour le camp du Non, l'actuel ralentissement de la croissance, la crise immobilière et le chômage, pour ne mentionner que ces problèmes, contribuent au scepticisme. Les gens n'ont plus la même confiance envers cette union qui a pourtant propulsé l'Irlande en tête des pays ayant la plus grande croissance économique en Europe ces dernières années. Il semble aussi que les gens votent Non parce qu'ils sont d'avis que le traité n'aborde pratiquement pas la question des droits du travail, des services publics ou des inégalités sociales. Ensuite, on craint également que l'Irlande ne soit plus bien représentée et écoutée à travers cette grande Union européenne. Bref, on croit que l'UE se dirige vers un fédéralisme trop fort et c'est pourquoi on décide de voter contre la proposition de Lisbonne. Soulignons que le parti Sinn Fein est le seul grand parti qui est été en faveur du Non (4).

Une chose est certaine, en votant Non au traité de Lisbonne, les Irlandais viennent de compliquer le processus de ratification du traité et, par le fait même, de plonger l'UE dans le doute. En effet, ce résultat a pour conséquence de bloquer l'adoption du traité de Lisbonne par les pays membres de l'UE. Malgré cela, certains pays ont déjà encouragé les autres à poursuivre le processus de ratification en proposant une alternative au problème irlandais. Si tous les pays ratifient le traité, ils exerceront une pression sur l'Irlande qui aurait peut-être comme incidence de forcer celle-ci à retourner aux urnes pour un deuxième référendum (5).




Références:

1- SMITH, Jamie, What is the Lisbon Treaty? : Lisbon explained : part 1, le lundi 12 mai 2008,(http//www.irishtimes.com/newspaper/Ireland/2... consultée le vendredi 5 septembre 2008).

2- SMITH, Jamie, ibid.

3- Irish referendum voices, BBC news, http://news.bbc.co.uk/2/hi/europe/7378421.stm, lundi 12 mai 2008, (page consultée le 5 septembre 2008). Voir aussi CALLANAN, Mark, « A system that must reconcile 27 states' demands », Irishtimes.com, le lundi 28 avril 2008.

4- DURAUD, Bernard, «Pourquoi les Irlandais sont tentés par le « non »», l'Humanité, mercredi 11 juin 2008, p.14

5- SMITH, Jamie, op.cit.

Dernière modification: 2008-09-12 09:47:31

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Une question référendaire qui soulève les passions en Irlande
>octobre 2017


Une croissance économique phénoménale pour l'Irlande
>janvier 2017


Peu de changement prévu pour l'Irlande le 26 février 2016
>février 2016


L'Irlande dit un «oui» sincère au mariage gai
>septembre 2015


L'année économique irlandaise : le retour du tigre celtique
>janvier 2015


Le Sénat irlandais menacé d'abolition
>janvier 2014


L'avortement : un sujet sensible en Irlande
>octobre 2013


L'Irlande ou la longue marche vers le redressement
>février 2013


L'économie européenne en référendum en Irlande
>octobre 2012


Une élection présidentielle hors du commun en Irlande
>novembre 2011


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016