21 novembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

7 septembre 2008

Mort du président zambien en France


Donald Cabrel Nkima
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

octobre
1991
Élection de Frederick Chiluba à la présidence de la Zambie

mars
1977
Déclenchement du conflit du Shaba au Zaïre

octobre
1964
Proclamation de l'indépendance de la Zambie

La Zambie perd un fils qui a redonné l'espoir à ce pays d'Afrique longtemps fragilisé par la pauvreté et la corruption. Mort le 19 août 2008 à l'âge de 59 ans(1), Levy Mwanawasa perd la vie après des semaines passées aux soins intensifs de l'hôpital militaire de Percy, à Clamart, non loin de Paris. Victime d'un arrêt vasculaire cérébral, il a été admis le 29 juin 2008, à la suite à de problèmes de santé lors du sommet de l'Union africaine (UA) à Charm el-Cheikh, en Égypte (2).

L'incarnation d'un avenir nouveau pour les Zambiens

Mwanawasa constitua le maillon fort qui relança le pays, secoué par les malheurs des années qui ont suivi l'indépendance de la Zambie en 1964. L'un des points forts de sa carrière fut d'avoir démissionné de son poste de vice-président en 1994, alors que le pays connaissait des difficultés sur le plan économique et social. Il invoqua à cette occasion la corruption généralisée de la part de son prédécesseur, Frederick Chibula, qui fut élu chef d'État de la Zambie en 1991 et qui sera réélu en 1996(5).

Élu à la tête de la Zambie à l'élection présidentielle du 27 décembre 2001 grâce à une combinaison de facteurs -« fraudes, malentendu et économie en baisse »- ; Mwanawasa était animé par la ferme intention de relancer le pays sur la voie de la modernisation. Mais dès le départ, sa victoire serrée fut contestée par les observateurs étrangers à cause d'un nombre indéfini d'irrégularités. Mwanawasa obtint 29% des suffrages exprimés contre 27 % pour Anderson Mazoka, le candidat arrivé en deuxième position, qui représentait le Parti libéral. Même s'il a parlé dès son investiture de lutter contre la corruption, le nouveau président, longtemps méprisé pour son manque de charisme, a vu son mandat marqué par de nombreuses controverses.

Le président sortant Frederick Chiluba, ne pouvant obtenir de troisième mandat en vertu des limitations fixées par la Constitution, avait voulu faire de Mwanawasa son successeur afin de garder un contrôle permanent sur ce dernier. Toutefois, dès son entrée en fonction, Mwanawasa entama « son combat contre la corruption en allant jusqu'à lever l'immunité et mettre en examen en 2003 son prédécesseur Frederick Chiluba et ses proches(6).» Loin des attentes de son mentor, Levy Mwanawasa a fait basculer l'équilibre régnant au sein de la classe politique zambienne. Ses détracteurs l'accusent même de mener une bataille contre la corruption dont le but de réduire la rivalité autour de lui au sein de sa formation politique : le Mouvement pour la démocratie multipartite (MMD). Mwanawasa sera cependant l'un des seuls chefs d'État africains à condamner Robert Mugabe pour la voie que prenait son pays lors de l'élection présidentielle au Zimbabwe en 2008(4).

Des progrès modestes

Avec la hausse des cours du cuivre, le Président zambien a relancé l'économie du pays en misant sur le rôle des investisseurs étrangers, tels que les Chinois. Il a assainit les finances publiques et réussit à réduire l'inflation du pays en 2003. Avec une croissance améliorée, la population zambienne connait des jours meilleurs et un nouveau visage se dessine sur l'avenir du pays. Celui-ci est classé, selon l'indice de développement humain des Nations unies, au 165e rang sur les 177 pays au monde. Malgré les nombreuses actions entreprises par le chef d'État zambien, plus des deux tiers des Zambiens vivent néanmoins encore en 2005 sous le seuil de la pauvreté. En dépit de la réélection de Mwanawasa, en septembre 2006, avec un taux de 43% des suffrages, le pays est également marqué par une vague sans précédent de violences.

Le décès de Levy Mwanawasa place la Zambie dans une nouvelle siatuation. Pour lui trouver un successeur, une élection partielle devrait se tenir dans les 90 jours (7). Un mécanisme pour désigner son successeur a été mis sur pied par le ministre de la Justice M. Kunda. Il s'agit de l'article 38 de la Constitution de la république qui stipule que, lors d'une absence prolongée du chef de l'État, le vice-président doit assurer la fonction à sa place(4). Le vice-président Rupiah Banda assure donc désormais l'intérim présidentiel en attendant la tenue de la prochaine élection présidentielle. Un appel au calme a été lancé par les différents partis d'opposition.




Références:

(1), Julie Lucas, « Le président zambien est mort » RFI, Article publié la 19/08/2008 Dernière mise à jour le 19/08/2008 à 12:23, Consulté le 31 aout 2008, URL : http://www.rfi.fr/actufr/articles/104/article_7092... Anonyme « Why Africa needs more cabbage», The Economist August 23rd 2008 page 37

(3), Xinhua, « L'élection partielle présidentielle se tiendra dans 90 jours», ZAMBIE - 22 août 2008 ? Jeune Afrique, Consulté le 30 aout 2008, http://www.jeuneafrique.com/pays/zambie/article_de... Anonyme, « Levy's body back in Lusaka», Zambia Daily Mail, URL: http://www.daily-mail.co.zm/media/news/viewnews.cg... Consulté le 31 août 2008

(5)Dossier de la présidentiel au Zimbabwe mars 2008, http://www.france24.com/fr/20080331-resultats-part... consulté le 02 septembre 2008.

(6) Statistiques mondiales http://www.statistiques-mondiales.com/zambie.htm, consulté le 02 septembre 2008.

(7) Anonyme, Levy Mwanawasa, http://www.daylife.com/topic/Levy_Mwanawasa, consulté le 02 septembre 2008.

(8) Anonyme, Le chef d'État zambien est mort, article parue le jeudi 3 juillet sur afrik magazine en ligne, http://www.afrik.com/article14680.html, consulté le 10 septembre 2008.

Dernière modification: 2008-09-12 10:15:25

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Crise de la dette zambienne : fake news ou prédiction ?
>février 2019


L'arrestation d'Hakainde Hichilema sème la polémique en Zambie
>octobre 2017


Terreur dans la capitale zambienne
>septembre 2016


Zambie: qui succédera au « King Cobra »?
>janvier 2015


Un nouvel espoir pour la Zambie
>décembre 2008


Mort du président zambien en France
>septembre 2008


Blacksmith Institute publie un palmarès des pollueurs
>septembre 2007


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019