26 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

7 septembre 2008

Sanglantes violences à l'occasion des élections législatives en Mongolie


Agata Turbanska
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juillet
1992
Tenue d'élections présidentielle et législatives en Mongolie

juillet
1990
Tenue d'élections démocratiques en Mongolie

Les élections législatives en Mongolie ont eu lieu le 29 juin 2008. Les 12 partis politiques se sont présentés pour obtenir les 76 sièges du Grand Houral (le Parlement) (1). Parmi les 2,6 millions d'habitants que compte la Mongolie, 1,5 ont le droit de vote et presque 74% d'entre eux se sont rendu aux bureaux de votes pour exprimer leur opinion politique (2). Avant même que les résultats officiels aient été communiqués, la police a affronté les manifestants dans la capitale du pays.

Les élections législatives de l'espoir

Depuis 2004, la situation du pays est très instable. Lors des élections de la même année, les deux principaux partis - le Parti révolutionnaire du Peuple mongol (PRPM) et le Parti démocratique (PD) - ont remporté chacun 36 sièges (3). Le fait qu'aucun d'eux n'ait obtenu la majorité a eu pour conséquence la création d'une coalition fragile avec trois différents Premiers ministres successifs, dont Sanjaagiin Bayar du PRPM.

Selon les sondages, aucun des deux partis dominants n'avait de chance d'obtenir la majorité des sièges, condition nécessaire pour gouverner seul (4). Néanmoins, les dirigeants du PRPM, tout comme ceux du Parti démocratique, croyaient à la victoire. Le jeudi 3 juillet, la commission électorale nationale a déclaré un résultat final de 47 sièges pour le PRPM et de 26 sièges pour le PD (5).

Le déclenchement de la violence

Le mardi 1er juillet, une foule de 8000 personnes a commencé à manifester à Oulan Bator, capitale de la Mongolie, à la suite d`une contestation des élections (6). Le Parti démocratique et le PRPM se sont accusés mutuellement d'être responsable de l'évènement. Selon le premier, le PRPM a revendiqué sa victoire avant de connaître les résultats officiels ce qui a provoqué les manifestations. Pour le PRPM, c'était la faute des Démocrates qui les ont accusé de fraude électorale. Le même jour, le président a décrété l'état d'urgence de quatre jours, avec l'interdiction de la vente d'alcool et des restrictions contre la presse ; à titre d'exemple, seule la chaîne nationale avait le droit de diffusion pendant cette période et la fréquentation du centre-ville la nuit était interdite. Pour calmer les manifestants, la police a tiré des balles en caoutchouc et des grenades lacrymogènes. Le mercredi, les jeunes Mongols vandalisaient tout ce qui se trouvait sur leur passage et déclenchaient des feux un peu partout dans la ville ; le Palais de la Culture et le siège du PRPM ont par exemple été très endommagés.

Selon le gouvernement, cinq personnes sont mortes, environ 300 ont été blessées et 1000 ont été arrêtées (7).

L'état de la démocratie en Mongolie

Les élections du 29 juin étaient les cinquièmes élections législatives depuis 1990, date importante qui marque le début de la démocratisation du pays (8). Cela fait 18 ans maintenant que la Mongolie fait d'énormes progrès en ce qui concerne la démocratie.

Tout d'abord, le pays est devenu une république parlementaire avec un Président à sa tête, un Premier ministre et un Parlement. Puis, pendant quatre ans (de 2002 à 2006), l'indice de la liberté de la presse a chuté de 21% (9). Cet indice, établi par l`organisation Reporters sans frontières, est compris entre 0.5 et 109. Le plus haut niveau a été enregistré en 2002 et était égal à 24.5 ; quant au niveau le plus bas, il était de 12,5 en 2005 (10). Un autre indice intéressant est celui des droits politiques établi par Freedom House, une organisation occidentale, sur une échelle de 1 à 7. Pendant la période allant de 1972 à 2005, l'indice a chuté de 71% (11). Le niveau le plus élevé a été enregistré en 1989, année pendant laquelle les droits politiques étaient inexistants à cause d'un régime oppressif. En 2005, l'indice était égal à 2, car à cette date les élections sont désormais justes et les droits des minorités respectés. Bref, les exemples cités ainsi que d'autres indices, comme par exemple celui de la liberté économique, démontrent que la Mongolie est devenue une véritable démocratie.

Malgré les événements survenus en juillet, il est donc important de souligner qu`il ne faut pas confondre le comportement violent des habitants avec l`amélioration du processus démocratique en Mongolie.




Références:

(1) «Wybory parlamentarne w Mongolii», Wprost 24, 29 juin 2008 http://www.wprost.pl/ar/133014/Wybory-parlamentarn... (date de consultation: 30 aout 2008)

(2) loc.cit

(3) «Élections législatives en Mongolie», Nouvel Observateur, 29 juin 2008 http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/internat... (date de consultation : 30 aout 2008)

(4) Wprost 24, op.cit

(5) «Mongolia election win confirmed», Al Jazeera, 4 juillet 2008 http://english.aljazeera.net/news/asia-pacific/200... (date de consultation: 30 août 2008)

(6) «Mongolie: les forces de l'ordre ont repris le contrôle après les violences», AFP, 2 juillet 2008 http://afp.google.com/article/ALeqM5iMnsbZmoIB0jQd... (date de consultation: 30 aout 2008)

(7) AFP, op.cit

(8) Michael KOHN, «Mongolia votes in key elections», BBC News, 29 juin 2008 http://news.bbc.co.uk/2/hi/asia-pacific/7479755.stm (date de consultation: 30 aout 2008)

(9) http://www.statistiques-mondiales.com/mongolie.htm (date de consultation : 30 août 2008)

(10) loc.cit

(11) loc.cit

Autres références

«État d'urgence décrété en Mongolie», Le Point.fr, 2 juillet 2008 http://www.lepoint.fr/actualites-monde/etat-d-urge... (date de consultation: 30 aout 2008)

Médiagraphie

http://ww... (date de consultation : 30 août 2008)

Kristian FEIGELSON, «Mongolie : la démocratie nomade», http://www.cairn.info/article_p.php?ID_ARTICLE=ETU_985_0597 (date de consultation : 30 aout 2008)

Dernière modification: 2008-09-12 09:18:24

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

La Mongolie et le difficile équilibre entre l'économie et l'environnement
>février 2016


La Mongolie face à Rio Tinto : David contre Goliath!
>octobre 2013


Présidentielle en Mongolie : l'économie remporte la première place
>septembre 2013


Dans l'ombre économique du géant chinois : la Mongolie
>avril 2013


La fin de la peine de mort en Mongolie?
>février 2010


Sanglantes violences à l'occasion des élections législatives en Mongolie
>septembre 2008


La Mongolie, pays méconnu et enclavé
>février 2007


Heure de crise en Mongolie
>février 2006


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016