20 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

7 septembre 2008

Sommet Turquie-Afrique : Ankara est ambitieuse


Yanis Bousmaha
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juin
2018
Réélection de Recep Tayyip Erdogan à la présidence de la Turquie

avril
2017
Tenue d’un référendum constitutionnel en Turquie

juillet
2016
Échec d'une tentative de coup d'État en Turquie

juin
2015
Tenue d'élections législatives en Turquie

mai
2013
Mouvement de contestation populaire en Turquie

juin
2011
Réélection en Turquie du Parti justice et développement de Recep Tayyip Erdogan

juillet
2007
Élection en Turquie du Parti justice et développement de Recep Tayyip Erdogan

août
1999
Tremblement de terre en Turquie

juin
1996
Accession de Necmettin Erbakan au poste de premier ministre de la Turquie

novembre
1983
Tenue d'élections législatives en Turquie

septembre
1980
Renversement du gouvernement de Süleyman Demirel en Turquie

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

juillet
1974
Fin du régime des colonels en Grèce

juillet
1974
Intervention turque à Chypre

octobre
1973
Retour de la démocratie et élections législatives en Turquie

avril
1971
Imposition de l'état de siège en Turquie par le gouvernement de Cevdet Sunay

mars
1964
Arrivée des forces des Nations unies à Chypre

septembre
1961
Début des travaux de l'Organisation de coopération et de développement économiques

juillet
1960
Proclamation de l'indépendance de Chypre

Le 18 août 2008 a eu lieu à Istanbul le premier sommet Turquie-Afrique. Cette rencontre avait pour principaux objectifs de forger des liens économiques forts et durables entre les pays africains et la Turquie ainsi que d'explorer différentes opportunités de coopérations.

Un optimisme partagé

Dans son discours introductif, le président de la République de Turquie, Mr Abdullah Gül, a estimé que ce sommet de coopération allait « pouvoir donner une orientation aux relations bilatérales » (1). Il a également déclaré « que son pays aiderait les pays africains dans leurs efforts de développement économique et social » (2), en particulier en coopérant dans des domaines tels que l'agriculture, la santé ou encore l'installation d'infrastructures.

Selon le ministre turc des Affaires étrangères Ali Babacan (3), si cette aide est rendue possible c'est en partie parce que son pays a connu de grands succès économiques ces dernières années. L'aide humanitaire de la Turquie aux pays africains a oscillé ces trois dernières années entre 600 et 750 millions de dollars par an (4). De plus, Kürsad Tüzmen, le ministre turc du Commerce extérieur a, à cette occasion, félicité avec insistance les actions menées par TUSKON, une organisation turque très présente sur la scène humanitaire africaine (5).

Les hommes politiques turcs ont donc vivement insisté sur les réalisations ainsi que sur le bilan économique d'un programme visant à développer ce pont tendu vers l'Afrique, mis en place depuis 1998. Le président turc était par ailleurs « heureux de déclarer [...] que le volume des échanges commerciaux avec les pays africains a pratiquement doublé, en passant de 5 milliards de dollars en 2003 à 10 milliards de dollars en 2005 ».

En résumé, cette dynamique turque a réussi, du moins en apparence, à faire converger les politiques de la quarantaine d'États africains présents vers des objectifs économiques, sociaux et environnementaux louables. Ainsi, Ankara utilise ce sommet pour démontrer qu'elle se penche attentivement sur les besoins du continent africain sans arrière-pensées. Le président Abdullah Gül va même jusqu'à avancer que « Les difficultés et les souffrances du continent africain sont celles de tous »(6). De même que son ministre, Kursad Tuzmen, qui aurait cité la célèbre phrase du poète Jalaludin Rumi : « l'on n'a pas besoin d'un miroir lorsque l'on a un bon ami », tout en ajoutant que, « avec le continent africain, les relations ont dépassé l'amitié pour la fraternité » (7).

Une aide intéressée

Pourtant selon un chroniqueur satirique tunisien, ce semblant de volonté n'est autre qu'une offensive commerciale turque qui, à l'instar de la Chine ou de l'Inde, voudrait s'approprier une part du « gâteau africain ». En effet, cette politique ne date pas d'hier, l'ancien conseiller du ministre turc au Commerce extérieur, Cem Topbas, avait initié dès 2005, cette mission de prospection économique visant essentiellement quelques secteurs d'activités, notamment le textile, le café, le cacao ou les cosmétiques...

En ce qui concerne le textile par exemple, la Turquie avait noué des contacts avec des partenaires camerounais parce qu'elle visait le marché américain. Cem Topbas ne cachait pas que « dans le cadre de l'Agoa, il est très important d'investir au Cameroun pour un pays comme la Turquie qui veut exporter aux États-Unis »(8). De la même manière, elle a également signé des accords portant sur la fourniture de gaz liquide avec l'Algérie et l'Afrique subsaharienne, zone délaissée par les Américains (9).

De plus, la Turquie n'a manqué aucune occasion de rappeler que c'est justement son économie forte qui fait d'elle un partenaire économique de choix ainsi qu'un acteur majeur sur la scène internationale. Les délégations des États africains ont donc rapidement été convaincues par la possibilité de voir la Turquie parler en leur nom au Conseil de sécurité des Nations unies. Car sur le plan diplomatique, c'est en réalité de cette question qu'il s'agit. En effet, le soutien de la candidature turque par les États africains au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, est non négligeable (10). Ce poste vacant est convoité par Ankara qui souhaiterait avoir plus de poids sur la scène internationale. Pour optimiser ses chances de succès, sa politique consiste donc à nouer des liens forts avec les nations du continent africain.

Étant donné les perturbations internes que le gouvernement turc rencontre, ce soutien pourrait s'avérer décisif. Pourtant, à travers le discours des représentants politiques turcs, on pourrait avoir l'impression qu'Ankara se voit d'ores et déjà comme une puissance économique mondiale ainsi que comme le défenseur des intérêts des États africains au Conseil de sécurité des Nations unies, ceux du Soudan y compris...




Références:

(1) M.Coulibaly., Sommet afro-turc : Ankara jette un pont vers l'Afrique ; l'Essor sur http://www.essor.gov.ml/jour/cgi-bin/view_article.... édition du 21-08-08. Page consultée le 31-08-08.

(2) loc.cit.

(3) AHMED Saber, Sommet Turquie-Afrique: Le commerce en attendant les investissements directs, Journal El Watan (Algérie), sur http://www.lemaghrebdz.com/lire.php?id=12601 édition du 19/08/2008. Page consultée le 31-08-08.

(4) BASTIEN Alex, Le sommet Turquie-Afrique d'Istanbul, perturbé par la présence du leader soudanais Omar Al Bashir , l'Observatoire de la Vie Politique Turque (OVIPOT), sur http://ovipot.blogspot.com/2008/08/le-sommet-turqu... site créé au sein de l'Institut français d'Études Anatoliennes (IFEA) d'Istanbul, en 2005. Page consultée le 31-08-08.

(5) Retranscription de l'allocution du ministre lui-même sur le site de TUSKON, http://www.tuskonafrica.com/fr/cnt/std_cnt.php?ana... lors du ?Pont du commerce extérieur Afrique Turquie " à Istanbul, le 13? 17 mai 2008. Page consultée le 05-09-08.

(6) loc.cit.

(7) T.B., Turquie-Afrique : une offensive ?commerciale' se met en place sur http://www.webmanagercenter.com/management/article... site algérien créé depuis septembre 2000. Page consultée le 05-09-08.

(8) Le journal bénévole pro-turc, Info-Turc sur http://www.info-turc.org/article1673.html, créé en 1996. Page consultée le 07-09-08.

(9) BASTIEN, Alex, op.cit.

(10) Falila Gbadamassi, Sommet Afrique-Turquie : Ankara recherche les faveurs des pays africains La Turquie compte sur le soutien africain pour obtenir un siège au conseil de sécurité de l'ONU sur http://www.afrik.com/article15029.html, écrit le mardi 19 août 2008. Sites re-créé le 1er février 2007. Page consultée le 29-08-08.

Dernière modification: 2008-11-21 08:17:28

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Turquie : indispensable dans la gestion de la crise des réfugiés syriens
>février 2019


Élections en Turquie : quel avenir pour le parti pro-kurde?
>septembre 2018


Du mouvement dans le paysage médiatique turc
>septembre 2018


Une démission à saveur de mise à pied pour l'ancien premier ministre turc Ahmet Davutoglu
>novembre 2016


La purge du président Erdogan en Turquie inquiète la communauté internationale
>octobre 2016


Le G20 face à de nombreux enjeux à Antalya
>février 2016


Processus d'adhésion de la Turquie au sein de l'Union européenne : entre patience et espoir
>novembre 2015


Voyage du pape François en Turquie : une visite historique
>janvier 2015


Élection présidentielle en Turquie : Erdogan gagne son pari
>septembre 2014


Le double malaise turc
>juin 2014


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019