18 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

30 mars 2008

L'Irlande : tigre celtique ou modèle d'intégration?


Sébastien Labelle
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mai
2018
Tenue d’un référendum sur l’accès à l’avortement en Irlande

mai
2015
Référendum en Irlande sur le mariage entre conjoints de même sexe

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

juin
1999
Tenue d'élections au Parlement européen

janvier
1999
Passage à l'euro pour onze pays de l'Union européenne

juin
1998
Création de la Banque centrale européenne

avril
1998
Signature de l'accord du « Vendredi saint » sur la paix en Irlande du Nord

novembre
1995
Référendum sur la légalisation du divorce en Irlande

juin
1994
Tenue d'élections au Parlement européen

février
1992
Signature du traité de Maastricht

juin
1989
Tenue d'élections au Parlement européen

mai
1981
Décès du gréviste de la faim irlandais Bobby Sands

août
1979
Attentats contre des cibles britanniques revendiqués par l'ARIP

juin
1979
Tenue d'une première élection au suffrage universel au Parlement européen

mars
1979
Création du système monétaire européen

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

février
1973
Élection d'un gouvernement de Coalition nationale en Irlande

janvier
1973
Entrée du Royaume-Uni, de l'Irlande et du Danemark dans la CEE

« Tiogar ceilteach », c'est par ce terme gaélique que les Irlandais qualifient le renouveau de leur pays et sa foudroyante croissance des dernières années. Autrefois qualifiée de « plus pauvre parmi les riches » (1), c'est à une nouvelle Irlande que nous sommes maintenant confrontés. Aujourd'hui, la République d'Irlande est l'un des plus vigoureux membres de l'Union Européenne (UE) du point de vue économique. En ce jour où l'UE ouvre ses portes aux pays de l'Est, il est important de souligner les exemples d'États ayant relevé le défi. Portrait d'une réussite!

Genèse d'un miracle

Durant les années 1960-70, l'économie irlandaise est très peu stimulante et repose principalement sur le tourisme et le secteur primaire. C'est dans ce contexte difficile que les dirigeants irlandais vont faire un choix marquant. Avec une économie affectée par un « awful cocktail of high unemployment, slow growth, high inflation, heavy taxation and towering public debt » (2), l'Irlande rejoint l'UE en 1973. En l'espace d'à peine cinq ans, le PIB du pays double, passant de 7 milliards de $US qu'il était en 1973, à plus de 14 milliards en 1978 (3).

Le miracle irlandais se divise en deux phases bien précises; une première qui se situe de 1990 à 2001 et une courte reprise de 2003 à 2006. Durant les années 1980, la croissance constante du PIB et d'autres indicateurs démontre une amélioration constante de l'économie irlandaise. Cette amélioration allait mettre la table pour la période faste des années 1990, le miracle irlandais à proprement parler. À partir de 1990, et ce, jusqu'à 2003, la croissance économique se situera aux alentours de 6.8% annuellement (4), devançant ainsi les moyennes de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) pour l'époque. Ce taux de croissance va même atteindre des scores effarants de 11.7% en 1997, dépassant même la moyenne chinoise (5)! Durant cette époque, le taux de chômage passe de 14% en 1994, pour atteindre son plus faible taux en 2001 (3.7%) et se maintenir à une moyenne de 4.3% depuis (6).

Le ralentissement de 2001

Conséquence d'une période de stagnation à l'échelle mondiale attribuable, entre autres, au crash boursier, au protectionnisme américain et à la chute du pouvoir d'achat des Etats-Unis, la croissance irlandaise a légèrement diminué en 2002. Les investissements étrangers, dont la provenance est majoritairement américaine, diminuent et l'économie a souffert de ce manque (7). En regard d'une inflation montante et des salaires gonflés à cause de la croissance, le fait d'investir en Irlande est devenu soudainement moins attrayant.

Il faut attendre 2004 pour voir le retour d'une croissance significative du PIB et des investissements étrangers en Irlande. On nomme cette période Celtic 2 dans les médias et on clame allègrement le retour de la puissance économique irlandaise dans le monde européen (8). Dublin réussit même le tour de force de s'installer au premier rang européen au niveau de la croissance économique pour les années 2004 et 2005.

Pourquoi une telle réussite?

Les raisons de cette réussite sont multiples. La première qui nous vient en tête, l'aide apportée par les autorités financières européennes, en est sans aucun doute l'élément déclencheur. De l'ordre de 30 milliards d'euros entre 1973 et 1999 (9), ces investissements ont permis au gouvernement irlandais d'agir pour rendre possible une telle croissance économique. Dublin a été en mesure de multiplier les investissements locaux pour relancer l'industrie locale et le secteur du bâtiment, notamment par l'entretien et la construction d'infrastructures nouvelles. Mais il serait faux de croire que la réussite de l'Irlande ne tient qu'à l'aide économique européenne. Cette aide a servi de bougie d'allumage, mais le tigre celtique est né des choix politiques des dirigeants irlandais.

En voyant un gouvernement actif économiquement jouer la carte de la main d'oeuvre qualifiée et bon marché, les investisseurs du monde ont afflué en Irlande au début des années 1990. Le gouvernement irlandais a décidé de précéder le monde des affaires en rajoutant des incitatifs à ceux désireux d'investir en Irlande. C'est ainsi que se sont enchaînées des mesures libérales comme la baisse du taux d'imposition et des procédures administratives, ainsi que la baisse de l'impôt sur le revenu et des subventions abondantes aux compagnies étrangères. Ainsi, des entreprises de technologie de l'information et des communications (TIC), de l'industrie pharmaceutique et de l'externalisation aux entreprises, s'implantent en Irlande (10). Ces secteurs des hautes technologies, représentés par Intel, Google et IBM, sont les grandes figures de l'investissement étranger en Irlande. En 2006, les investissements directs étrangers (IDE) en Irlande s'élèvent à 169 milliards d'euros. C'est là, une des raisons majeures du succès irlandais.

Impacts sur la société irlandaise

La croissance rapide de l'économie a eu plusieurs effets bénéfiques sur la société irlandaise. Longtemps touchée par diverses crises, l'Irlande a été en mesure de redorer son image sur la scène internationale. La croissance du pays a propulsé le salaire minimum irlandais qui a dépassé la moyenne de l'UE en 2004 (11). Avec le pouvoir d'achat grandissant de la population, le commerce au détail a explosé en lien avec le phénomène de la consommation occidentale. Le besoin grandissant de personnel qualifié pousse le gouvernement irlandais à stimuler l'intérêt pour les études supérieures en rendant gratuit l'accès à l'université. Dublin semble même devenir la nouvelle capitale européenne du savoir et de l'art; l'impôt pour les artistes y est même aboli.

L'éducation, le niveau de vie et la condition sociale des gens étant en amélioration en Irlande, on observe également une évolution des moeurs dans ce pays autrefois très catholique. Le droit à l'avortement est de plus en plus reconnu et le divorce est légalisé depuis 1995. L'autre source de satisfaction chez ce peuple, est certainement la fin d'une émigration massive qui a longtemps caractérisé ce pays. Ce fléau s'est atténué grandement à partir des années 1980 (12). C'est même le contraire qui se produit aujourd'hui, alors que l'émigration en Irlande bat son plein et que des quartiers chinois et italiens poussent dans toutes les grandes villes du pays (13).

Le futur de l'Irlande semble plus rose. Si la période du miracle irlandais est terminée, l'inquiétude n'est plus au rendez-vous. Il est certain que les dirigeants irlandais auront d'autres défis à surmonter : la crise du logement, l'inflation, l'accès aux ressources énergétiques et le maintien de la compétitivité irlandaise (14). Mais en regard des défis d'autrefois, soit de nourrir la population et lui assurer les services de bases, ces défis futurs semblent bien dérisoires. Il serait souhaitable que les États d'Europe de l'Est s'en inspirent dans leur aventure européenne et que les puissances économiques fassent tout pour aider ces nouveaux Européens, comme ils l'ont fait pour l'Irlande.




Références:

(1) Titre d'une couverture de la revue The Economist parue en 1988

(2) Survey: The luck of the Irish, The Economist Magazine, 16 octobre 2004, Vol. 373, p.4 (En ligne) http://proquest.umi.com.ezproxy.usherbrooke.ca/pqd... (page consultée le 27 mars 2008)

(3) Perspective Monde, Statistique - Irlande, 29 mars 2008, (En ligne) http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/tend/IRL/f... page consultée le 29 mars 2008

(4) L'OCDE, Département des affaires économiques, Études économiques de l'Irlande 2006, (En ligne) http://www.oecd.org/document/48/0,3343,fr_2649_341... page consultée le 28 mars 2008

(5) Perspective monde, op.cit.

(6) LANGELLIER, Jean-Pierre. En 2006, l'Irlande a encore affiché un taux de croissance très élevé, Le Monde, samedi 30 mars 2007, p.15

(7) Finfact's Ireland, Irish economy 2006 and future of Celtic tiger. 19 décembre 2007, (En ligne) http://www.finfacts.com/irelandbusinessnews/publis... (page consultée le 29 mars 2008)

(8) CHRISAFIS, Angelique, Celtic Tiger on the road again- but not for the poor, The Guardian, 7 octobre 2004, (En ligne) http://www.guardian.co.uk/world/2004/oct/07/ireland, page consultée le 28 mars 2008

(9) Sénat Français, Rapporta au Sénat Français, L'Irlande, quel avenir pour le tigre celtique?, no 204, session de 2007-2008 (En ligne) http://www.senat.fr/rap/r06-204/r06-2040.html#toc12, page consultée le 29 mars 2008

(10) Sénat français, op.cit.

(11) Finfact's Ireland, op.cit. L'Irlande se retrouve au second rand en Europe derrière le Luxembourg à ce titre, avec un salaire minimum de8.65 euro/heure.

(12) DURAUD Bernard, L'Irlande, nouveau paradis des migrants? L'Humanité, 1er juin 2007, p.13

(13) Des rapports parlent d'environ 10% de la population résidente en Irlande d'origine étrangère. Entre 2005 et 2006, ce serait environ 86 000 personnes qui auraient trouvé domicile en Irlande.

(14) Le Figaro, Économie, samedi 22 mars 2008, p.19 (En ligne) http://www.biblio.eureka.cc.ezproxy.usherbrooke.ca... page consultée le 29 mars 2008

Dernière modification: 2008-04-04 09:23:35

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Une question référendaire qui soulève les passions en Irlande
>octobre 2017


Une croissance économique phénoménale pour l'Irlande
>janvier 2017


Peu de changement prévu pour l'Irlande le 26 février 2016
>février 2016


L'Irlande dit un «oui» sincère au mariage gai
>septembre 2015


L'année économique irlandaise : le retour du tigre celtique
>janvier 2015


Le Sénat irlandais menacé d'abolition
>janvier 2014


L'avortement : un sujet sensible en Irlande
>octobre 2013


L'Irlande ou la longue marche vers le redressement
>février 2013


L'économie européenne en référendum en Irlande
>octobre 2012


Une élection présidentielle hors du commun en Irlande
>novembre 2011


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019