22 août 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

23 mars 2008

La dette américaine : un dossier qui prend de l'ampleur


Sophie Vachon
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

décembre
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

septembre
2017
Ouragans sur les Caraïbes

août
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

janvier
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

janvier
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

novembre
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

septembre
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

juin
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

mars
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

janvier
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

octobre
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

décembre
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

novembre
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

septembre
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

novembre
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

Le 21 janvier 2008, l'économie mondiale est touchée par une baisse des marchés boursiers. Les États-Unis n'avaient pas connu une telle baisse depuis les attentats terroristes du 11 septembre 2001. Une baisse du marché immobilier ainsi que plusieurs fermetures d'entreprises depuis l'été 2007 ont eu un impact majeur sur l'économie. Cependant, ce ne sont pas les seules causes de l'alourdissement de la dette et du déficit américains. La présence des Américains en Irak et en Afghanistan, ainsi que les budgets présentés par le Président George W. Bush, sont aussi des facteurs qui ont accentué le déficit américain, ce qui influence directement la dette fédérale. Celle-ci atteint maintenant un tel niveau que des inquiétudes se font entendre de plus en plus souvent.

Le concept de la dette américaine

Tout d'abord, la dette des États-Unis se définit comme étant: « (...) the amount of money owed by the United States federal government to creditors who hold U.S debt instruments. »(1), c'est-à-dire le montant d'argent que le gouvernement fédéral des États-Unis doit aux différents prêteurs qui détiennent actuellement de l'argent américain. Les États-Unis sont actuellement le pays le plus endetté du monde. En fait, les Américains consomment davantage qu'ils ne produisent. De ce fait, ils importent beaucoup plus qu'ils exportent. Pour réussir à maintenir ce rythme, ils continuent donc d'emprunter à différents pays, particulièrement la Chine, et la dette ne fait qu'augmenter. Le statut important des États-Unis sur la scène internationale leur a permis de continuer d'emprunter et de toujours maintenir la confiance des prêteurs. Cependant, plus le déficit du pays augmente, plus ils empruntent et la dette s'accroît. En conséquence, le dollar américain perd de plus en plus de valeur.

Lors de l'arrivée au pouvoir de Bush en 2001, la dette américaine était de 5600 milliards de dollars. En 2005, celle-ci était de plus de 8200 milliards de dollars (2). Depuis, la dette n'a cessé d'augmenter, à cause des déficits budgétaires. Plusieurs facteurs ont alimenté cet accroissement, entre autres la baisse des impôts pour les classes aisées d'un montant de 350 milliards sur 10 ans ainsi que l'invasion et l'occupation de l'Afghanistan et de l'Irak, qui en 2006 totalisaient déjà 250 milliards de dollars(3). Présentement, la dette américaine totalise 9400 milliards de dollars.

Des budgets qui alourdissent la dette américaine

L'évolution de la dette américaine est intimement liée au budget, celui-ci affectant directement les dépenses de l'État. Or, les attentats du 11 septembre 2001 ont déstabilisé le gouvernement Bush sur le plan budgétaire car les prévisions d'investissements qu'il a faites ont été modifiées à la suite de l'invasion de l'Irak. De ce fait, si l'on compare l'avant et l'après 11 septembre, on constate qu'en 2000 les recettes budgétaires étaient supérieures à celles de 2004 de 145 milliards de dollars(4). De plus, les dépenses de 2004 surpassent de 503 milliards de dollars celles de 2000(5). Donc les recettes de 2004 sont plus minces mais les dépenses sont beaucoup plus faramineuses, ce qui a pour effet d'augmenter la dette des États-Unis.

En 2004, le Président George W. Bush a présenté au Congrès américain un budget de 2 400 milliards pour l'année 2005(6). L'objectif principal du budget ne fut pas la réduction de la dette, mais plutôt la Défense, qui a obtenu la plus grande part avec 402 milliards de dollars. Le budget présenté en 2007 par le Président Bush octroie encore la plus grande partie des dépenses à la Défense américaine, totalisant cette fois 715 milliards de dollars.

Les candidats à la présidentielle se prononcent sur l'économie

Hillary Clinton, ancienne première dame des États-Unis, est en course pour accéder à la tête du Parti démocrate, en prévision de l'élection qui aura lieu à l'automne 2008. Dans son discours, Hillary Clinton se prononce contre le prolongement de la guerre en Irak. La fin de l'occupation, tant de l'Irak que de l'Afghanistan, pourrait avoir un impact considérable sur la dette américaine(7). Afin d'éviter une récession aux États-Unis, qui aurait un impact majeur dans le monde, Mme Clinton déclare qu'elle désire reprendre le contrôle de l'économie. Pour ce faire, elle promet d'établir un budget bien équilibre et ce à tous les niveaux. Elle désire rétablir un principe budgétaire similaire à celui des années 90. C'est-à-dire, de trouver de nouvelles sources de revenus ou alors de couper les dépenses dans d'autres domaines, afin de balancer le budget. Pour ce qui est des impôts, elle souhaite les augmenter jusqu'en 2011.

Barack Obama, l'opposant de Clinton au sein du Parti démocrate, se positionne aussi contre la guerre en Irak. Il est donc pour le rapatriement des troupes américaines, ce qui pourrait avoir des conséquences bénéfiques pour l'économie américaine. Pour sa part, la principale solution qu'il propose afin de stabiliser l'économie est d'augmenter les échanges avec les autres pays. De cette façon, il déclare qu'en plus d'augmenter les revenus de l'État, cela créera des emplois, ce qui aidera à relancer l'économie. Il désire aussi renforcer les normes environnementales ainsi que modifier l'Accord de Libre-échange nord-américain (ALÉNA), afin que cet accord bénéficie davantage aux travailleurs américains(8). Barack Obama partage la même opinion que son opposante démocrate en ce qui a trait à l'augmentation des impôts jusqu'en 2011.

John McCain, le chef du Parti républicain, propose aussi des solutions concrètes afin de rétablir l'économie américaine. Tout d'abord, il souhaite maintenir les impôts au même taux, contrairement aux Démocrates(9). Pour ce qui est de l'occupation américaine en Irak, McCain désire augmenter les effectifs afin de gagner le conflit le plus rapidement possible, pour que les États-Unis puissent regagner leur statut au niveau international. Par la suite, il désire accentuer le rôle diplomatique des États-Unis ainsi que la coopération internationale.

Bref, les candidats en course pour la présidentielle proposent différentes options afin de relancer l'économie américaine. Cependant la situation actuelle est très précaire et les États-Unis risquent de connaître une récession si la situation ne s'améliore pas. La dette américaine affecte non seulement les États-Unis, mais aussi l'économie mondiale. Afin de maintenir une stabilité économique générale, des solutions devront être mises en ?uvre au sein du gouvernement fédéral américain.




Références:

1- S.A. « United States public debt », Wikipédia encyclopédie. http://en.wikipedia.org/wiki/United_States_public_debt (consultée le 20 mars 2008)

2- DILLON, John. « La dette américaine conduira t-elle à une dette financière », Comité pour l'annulation de la dette du tiers monde, 19 août 2006. http://www.cadtm.org/article.php3?id_article=2009, (consultée le 15 mars 2008)

3- loc.cit.

4- loc.cit.

5- S.A. « Budget américain, aux grands maux les grands moyen », Radio Canada, 2 février 2004. http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International... USA-BUDGET.shtml, (consultée le 15 mars 2008)

6- AFP, Le Monde, Reuters. « Budget américain : 715 milliards pour l'armée », Le Devoir, 6 février 2007. http://www.ledevoir.com/2007/02/06/130087.html, (consultée le 14 mars 2008)

7- S.A. « Strengthening the middle class », Hillary for President. http://www.hillaryclinton.com/issues/middleclass/, (consultée le 19 mars 2008)

8- S.A « Plan to strengthen the economy », Obama'08. http://www.barackobama.com/index.php (consultée le 19 mars 2008)

9- S.A. « McCain tax cut plan », John McCain 2008. http://www.johnmccain.com/Informing/Issues/0B8E4DB... (consultée le 19 mars 2008)

Dernière modification: 2008-06-18 12:53:08

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

L'extrême gauche aux États-Unis à l'ère Trump? Plutôt marginale
>avril 2019


Les élections de mi-mandat, ou la ruée vers l'or au pays des droits et libertés
>mars 2019


Joe Biden comme antidote au syndrome McGovern
>mars 2019


Présidentielle américaine de 2020 : une nouvelle stratégie démocrate, la clé face à Trump ?
>mars 2019


La Californie brûle à petit feu, ou plutôt à grands feux!
>février 2019


Qui a tué le Weekly Standard?
>février 2019


Le président Trump frappe encore sur Twitter
>février 2019


La persistance du racisme aux États-Unis
>février 2019


For the land of the free...mais l'est-ce vraiment?
>février 2019


Fahrenheit 11/9 : Michael Moore manque de nouveau la cible avec son plus récent documentaire
>janvier 2019


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019