20 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

23 mars 2008

Le Nigeria et le pétrole, avenir prometteur...


Gabrielle Lapointe Saint-Pierre
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

février
2010
Renversement du président Mamadou Tandja au Niger

novembre
1999
Élection de Mamadou Tandja à la présidence du Niger

janvier
1996
Renversement du président Mahamane Ousmane au Niger

mars
1993
Élection de Mahamane Ousmane à la présidence du Niger

novembre
1987
Décès du président nigérien Senyi Kountché

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

avril
1974
Renversement du président Hamani Diori au Niger


1974
Famine au Sahel

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

septembre
1961
Création de l'Union africaine et malgache

Le Nigeria, un pays d'Afrique occidentale, est un très grand producteur de pétrole. Cette première puissance pétrolière de l'Afrique a réussi à éliminer sa dette extérieure. Le principal acheteur de pétrole africain est la Chine à cause de sa croissance importante, nécessitant un grand besoin énergétique. Le Nigeria est une très jeune démocratie qui doit mettre de l'avant cet atout pétrolier pour devenir une véritable puissance économique et permettre un meilleur investissement dans la société. Ainsi, la scène internationale est témoin de l'émergence du Nigeria en tant que nouvelle puissance économique pendant que la population, malgré cette richesse naturelle impressionnante, reste très pauvre. Une des causes principales de cette pauvreté est la corruption, qui est considérée comme le plus grand maux de ce pays.

Le besoin pétrolier comblé par le Nigeria?

L'Afrique est un trésor pétrolier. L'Angola a déjà beaucoup d'échanges avec la Chine car ce pays consomme énormément de pétrole à cause de son besoin grandissant, tout comme les États-Unis qui importent depuis quelques années plus de pétrole africain que de pétrole du Moyen-Orient(1). Les deux géants se font une lutte pour dominer les pays africains. La première puissance mondiale, les États-Unis, suivent de près les Chinois dans leurs importations africaines(2). La plus imposante réserve appartient au Nigeria : 35 milliards de barils de réserve de brut(3).

Profitable au peuple?

Le Nigeria possède dans ses réserves près de 36,2 milliards de barils de pétrole en janvier 2007. Le Nigeria est donc le onzième plus grand producteur de pétrole brut au monde et le huitième plus grand exportateur de pétrole(4). Le Nigeria est aussi le plus grand producteur de pétrole africain.

Le pétrole présent notamment dans les régions du Delta, au sud du Nigeria, totalise 99,6% des exportations du pays. Paradoxalement, la population de cette région vit sous le seuil de la pauvreté : très bas niveau d'alphabétisation, routes, écoles, hôpitaux sont inexistants. L'argent fut plutôt réinvestis pendant des années dans de nouveaux oléoducs, routes, ports... Le taux de natalité a considérablement diminué : de 7% en vingt ans. Les dépenses en santé ont augmenté de 5% en 4 ans. La sous-alimentation a diminué par contre. La population se partage la richesse comme suit : les 10% les plus riches utilisent près de 35,2% du revenu total des Nigérians, et les 10% les plus pauvres, se séparent 1,6% des revenus totaux du pays(5).

Les indices de droits politiques et de libertés civiles sont selon l'organisme Freedom House, reproduits sur le site Perspective Monde, de niveau 4, signifiant de minces droits, qui ont diminué depuis les années 1980.

Révolte populaire

La politique du Nigeria est envenimée par l'extraction pétrolière, mais aussi par la corruption et les inégalités. Celles-ci entraînent la révolte passive de la jeunesse nigériane, pendant que d'autres prennent les armes comme les différents groupes armés séparatistes qui se font bruyamment entendre. Le gouverneur de l'État de Bayelsa, M. Diepreye, a fui son pays avant d'être arrêté par la Commission nigériane de lutte contre les crimes économiques et financiers. Cet homme est membre du Parti démocratique du peuple, au pouvoir actuellement. Il a fraudé son pays en volant plusieurs millions de dollars. Ce genre de fraudes sont fréquentes dans le pays. Voilà pourquoi le peuple est en révolte, principalement dans le delta du Niger, où le pétrole abonde. Cette région est devenue l'épicentre de la crise, où les groupes armés sont plus présents que jamais et d'une violence impressionnante : «On compte en moyenne mille morts violentes par an dans cette région transformée en une zone grise similaire à la Colombie.(6) »

Plusieurs nouveaux mouvements sécessionnistes armés, comme le Mouvement rebelle ijaw pour l'émancipation du delta du Niger (MEND), font des attaques contre les compagnies de pétrole parce que ces dernières ont un manque d'intérêt envers la population du Nigeria. Quelques exemples de cette absence de conscience sociale envers le peuple furent médiatisés. C'est le cas de Shell qui a rendu malade près de 5 000 personnes à cause d'un cocktail toxique flottant au-dessus des villes. Shell fut condamné a investir dans le pays près de 66 millions de dollars, argent qui, jusqu'à maintenant, ne fut investi que dans le secteur routier, pour mieux transporter l'or noir, et non dans la société, pour dédommager les personnes ayant développé des maladies pulmonaires. Il est nécessaire de rappeler que le taux des extractions de pétrole annuelles de Shell au Nigeria atteint 15%(7).

Ce manque de respect de la part des compagnies pétrolières, cet abus de pouvoir des dirigeants et ce manque de transparence entraînent dans la violence le mouvement rebelle MEND qui réalise des enlèvements d'étrangers travaillant dans le secteur pétrolier. « C'est le résultat d'années de crise dues à un abandon profond, à l'oubli total et à la marginalisation des gens du Delta de la part du gouvernement nigérian et des compagnies pétrolières (8). »

La situation politique

La démocratie du Nigeria a passé un test très important au mois d'avril 2007, alors que les élections présidentielle et parlementaires ont eu lieu. Jamais depuis l'indépendance, en 1960, le pays n'est passé d'une « administration civile à une autre dans le respect de la constitution, consolidant la démocratie au Nigeria.(9)» Comme le chaos et la violence planent constamment sur ce continent, des élections ratées pourraient facilement entraîner le pays dans une montée de violence.

Les élections ont été marquées par de nombreux incidents et fraudes réalisés par les dirigeants mais « un tribunal nigérian a confirmé la validité des élections du président Umaru Yar' Adua en rejetant deux plaintes qui dénonçaient le caractère frauduleux du scrutin(10).»

« Si une révolution survient au Nigeria, quelles en seront les conséquences pour l'Afrique?(11)» Le Nigeria bouillonne, le peuple se révolte, les colonisateurs américains et chinois l'envahissent. Le pétrole domine les gouvernements qui sont menés par la corruption. Les années à venir seront très importantes pour les décisions gouvernementales prises dans ce pays pétrolier. La transition démocratique se fait dans la paix relative, mais jusqu'à quand ?




Références:

1. AYAD, Christophe, Le Monde, « Les grands man?uvres de George Bush en Afrique»,22 février 2008, p.10. consultées le 16 mars 2008.

2. SERVANT, Jean-Christophe, Le Monde-diplomatique, « Au Nigeria, le pétrole de la colère », Avril 2006, pages consultées le 23 mars 2008.

3. SERVANT, Jean-Christophe, ibid.

4. [S.A], Nigeria Energy, Data, Statistics and analysis,[En ligne], http://www.eia.doe.gov/cabs/Nigeria/Background.html, consultées le 23 mars 2008.

5. [S.A], Nigeria Energy, Data, Statistics and analysis, Ibid.

6. [S.A], Romandie News, « Nigeria: la justice confirme la validité de l'élection du président Yar' Adua » 26 février 2008, consultées le 23 mars 2008.

7. [S.A], Romandie News, ibid.

8. ANYADIEGWU, Okechukwu, Le Grand Soir, « Nigeria : Pourquoi le volcan noir du pétrole explose », paru le 15 mai 2006, consultées le 23 mars 2008.

9. Rapport d'Afrique, International Crisis group, « Élections au Nigeria : pour éviter une crise politique » No 123, 28 mars 2007, [en ligne], http://www.crisisgroup.org/home/index.cfm?l=2&id=4741, consultées le 16 mars 2008.

10. [S.A], Romandie News, ibid.

11. SERVANT, Jean-Christophe, Le Monde-diplomatique, Ibid.

Dernière modification: 2009-03-27 07:43:39

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Macron au Niger : assurer le support militaire français au Sahel
>février 2018


Niger : entre croissance démographique et pauvreté
>septembre 2017


Une première vraie transition démocratique pour le Niger ?
>janvier 2016


Afrique : le roi de la jungle menacé
>novembre 2015


Niger : le taux de fécondité élevé compromet le niveau de vie de la population
>mars 2015


Le Niger a faim !
>octobre 2010


Un référendum à saveur de coup d'État au Niger
>septembre 2009


Enlèvement de diplomates canadiens au Niger : une succursale d'Al-Qaïda tenue responsable
>septembre 2009


Niger : Disparition de deux diplomates canadiens
>février 2009


Le Nigeria et le pétrole, avenir prometteur...
>mars 2008


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016