18 septembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

2 mars 2008

Obama sur les pas de Jackson


Sébastien Labelle
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

décembre
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

septembre
2017
Ouragans sur les Caraïbes

août
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

janvier
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

janvier
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

novembre
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

septembre
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

juin
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

mars
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

janvier
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

octobre
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

décembre
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

novembre
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

septembre
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

novembre
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

Certains évènements politiques passent à l'histoire, comme celui qui attend la classe politique américaine l'été prochain. Du 25 au 28 août 2008, se tiendra la convention nationale démocrate qui verra le parti se doter d'un candidat officiel pour l'élection présidentielle de novembre 2008. Peu importe le vainqueur de cette convention, le résultat du vote sera sans précédent. Les électeurs démocrates auront le choix entre un candidat de sexe féminin en la personne d'Hillary Clinton, ou bien un homme de race noire en la personne de Barack Obama.

Premier candidat d'envergure

Barack Obama n'est pourtant pas le premier Afro-Américain à se présenter de manière sérieuse à l'investiture d'un grand parti politique américain. C'est en effet à Jesse Louis Jackson que l'on doit l'écriture de cette page d'histoire. Ce révérend originaire de Caroline du Sud a été le premier candidat noir à remporter des caucus et des primaires lors d'une course à l'investiture (1).

Alors qu'il est une des personnalités politiques les plus en vue du monde afro-américain, à l'image rassembleuse d'un Martin Luther King, M. Jackson lance sa candidature pour le poste de candidat démocrate en 1984. Un peu comme la récente campagne de Barak Obama, Jackson connait beaucoup de succès dans le sud des États-Unis, là où la minorité noire est traditionnellement marginalisée. Ces États du Sud, fortement touchés par la récession économique des années 1980, comptent des populations plus défavorisées et sensibles au discours de Jackson. En ces années marquées par les réformes conservatrices de la présidence de Ronald Reagan, Jackson parle donc de réconciliation et de mesures sociales. Avec des résultats plus que respectable, environ 3.5 millions de voix à la convention de 1984 (2), Jackson, malgré une équipe chancelante et des budgets limités, s'attire les louanges du parti et le respect de l'establishment démocrate.

Sa seconde tentative à l'investiture démocrate survient en 1988 et sera encore plus éclatante. Considéré par les médias comme un candidat peu influent, Jackson surprend tout le monde en sortant bon premier lors du « Super Tuesday » de mars 1988 en remportant cinq États du Sud (3). À la suite d'une autre victoire surprise dans l'État du Michigan cette fois, un État blanc, du nord et industriel, Jackson devient le leader de la course à l'investiture et sa popularité ne cesse d'augmenter (4). Ce n'est que dans les derniers miles de la campagne que Jackson commence à perdre du terrain face à ses adversaires, dans une lutte très chaude, un peu à l'image de la présente course à l'investiture démocrate. Finissant second avec 6.8 millions de voix (29.3 %) (5), Jackson a été pressenti pour devenir colistier du sénateur Michael Dukakis, gagnant de l'élection. Mais le choix de ce dernier se portera plutôt sur le sénateur du Texas, Lloyd Bentsen.

Choix facile!

S'il avoue connaître personnellement le couple Clinton et partager l'optimisme et la ténacité d'Hillary, Jackson semble néanmoins être partisan de Barack Obama, qu'il voit très bien devenir le premier président afro-américain du pays. Lors d'une entrevue donnée à un journaliste de la BBC le 3 février 2008, M. Jackson déclarait que Barak Obama est le mieux placé pour réunir tous les Américains avec son charisme, son message d'espoir et surtout, une équipe efficace et monétairement bien nantie (6)! Quand on lui demande ce qui fait la différence entre la campagne d'Obama et sa propre campagne de 1988, M. Jackson parle d'éléments semblables et différents. S'il avoue partager la même foi en un futur pour l'Amérique, M. Jackson déclare que M. Obama « est sur une campagne mieux ancrée et solide que ne l'a été la mienne. Il a superbement remporté des victoires dans des États traditionnellement difficile pour les candidats noirs » (7).

La seule crainte de M. Jackson est de voir apparaitre des conflits internes et des déchirements au Parti démocrate, à la suite de cette lutte très chaude entre les deux candidats. Il lance donc un appel aux deux candidats, demandant la réunion et la coopération au lendemain de la campagne pour « travailler ensemble dans la même voie démocrate » (8). Il termine néanmoins son entrevue sur une note positive, jugeant que si l'Amérique est face à un choix historique, elle est mâture et prête à y faire face (9).




Références:

(1) GALE Free ressources, Black history- Jesse Jackson, 1er février 2008, (En ligne) http://gale.cengage.com/free_resources/bhm/bio/jac... page consultée le 2 mars 2008

(2) GALE, loc.cit.

(3) The Democratic Party, History of the Party, 2 mars 2008, (En ligne) http://www.democrats.org/, page consultée le 2 mars 2008

(4) APPLE, R-W. « Jackson is seen as Winning a Solid Place in History », The New-York Times, 29 avril 1988, (En ligne) http://query.nytimes.com/gst/fullpage.html?res=940... page consultée le 2 mars 2008

(5)GALE, op.cit.

(6) BBC Historia, Reverend Jesse Jackson interview transcription, 8 février 2008 (En ligne) http://news.bbc.co.uk/1/hi/programmes/politics_sho... , page consultée le 2 mars 2008

(7) Loc.cit.

(8) HETU, Richard, « Victoire écrasante d'Obama », La Presse, 27 janvier 2008, p.A12, (En ligne) http://www.biblio.eureka.cc.ezproxy.usherbrooke.ca... page consultée le 2 mars 2008-03-03

(9) BBC Historia. Op.cit.

Autre références

MARISSAL, Vincent. « Ni le sexe ni la race. Vraiment? » La Presse, 21 janvier 2008, (En ligne) http://www.biblio.eureka.cc.ezproxy.usherbrooke.ca... page consultée le 2 mars 2008

Dernière modification: 2008-03-14 08:02:52

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

L'extrême gauche aux États-Unis à l'ère Trump? Plutôt marginale
>avril 2019


Les élections de mi-mandat, ou la ruée vers l'or au pays des droits et libertés
>mars 2019


Joe Biden comme antidote au syndrome McGovern
>mars 2019


Présidentielle américaine de 2020 : une nouvelle stratégie démocrate, la clé face à Trump ?
>mars 2019


La Californie brûle à petit feu, ou plutôt à grands feux!
>février 2019


Qui a tué le Weekly Standard?
>février 2019


Le président Trump frappe encore sur Twitter
>février 2019


La persistance du racisme aux États-Unis
>février 2019


For the land of the free...mais l'est-ce vraiment?
>février 2019


Fahrenheit 11/9 : Michael Moore manque de nouveau la cible avec son plus récent documentaire
>janvier 2019


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019